Comment gérer son stress ? 11 conseils de psy pour s’en libérer

Le stress est un problème qui touche tout le monde, que ce soit pendant une période difficile ou face à un incident qui nous met dans une situation défavorable. La nature de celui-ci sera influencée par votre personnalité et votre vulnérabilité. Pour certains, il s’agit d’un événement qui nécessite de prendre la parole en public, pour d’autres, c’est l’échéance redoutée d’un examen crucial, pour d’autres encore le poids d’obligations professionnelles lourdes. Pour éviter que votre quotidien ne soit gâché par le stress, découvrez nos 11 conseils de psychologie pour gérer le stress.

Résumé de l’article

  1. Quels sont les effets du stress sur l’organisme ?
  2. La meilleure façon de gérer le stress de façon régulière : suggestions
    1. Conseil 1 : veillez à vous reposer suffisamment
    2. Conseil 2 : soyez physiquement actif tout au long de la journée
    3. Conseil 3 : évitez d’ingérer des substances qui stimulent trop votre organisme
    4. Conseil 4 : pratiquez différentes méthodes
    5. 5e conseil : concentrez-vous sur vos pensées et vos émotions
    6. Conseil 6 : ne vous sentez pas vulnérable
    7. Conseil n° 7 : activez votre capacité d’action
    8. 8e conseil : développez votre libre arbitre
    9. Conseil 9 : prenez le temps de rire et de sourire
    10. Conseil 10 : écrivez dans un journal
    11. Conseil n° 11 : Rencontrez des gens
  1. HTML1 L’hypnose est une méthode puissante pour gérer le stress .

Comment le stress affecte-t-il le corps ?

Il est possible de discerner trois phases concernant les effets du stress sur le corps à court et à long terme :

Phase 1 : La réaction d’alarme

Elle correspond aux premiers signes de stress provoqués par la libération d’hormones, comme l’adrénaline, qui ont pour but d’entraîner l’organisme à réagir au danger et à gérer le stress.

Phase ndeg2 Résistance

C’est le moment où l’exposition au facteur de stress est prolongée. L’organisme devra continuer à fonctionner tout en assumant les dépenses énergétiques supplémentaires dues à l’état d’hypervigilance et à la suractivation globale provoquée par le stress.

Phase 3 : Épuisement

La dernière phase est la phase d’épuisement au cours de laquelle le corps a consommé ses dernières sources d’énergie et cesse de rester en état de vigilance. La personne est incapable de s’adapter aux circonstances et de gérer le stress.

Si nous suivons cette méthode en trois étapes et que nous l’appliquons à la situation de stress permanent, nous pourrons mieux comprendre, par exemple, ce qui se passe en cas de trouble d’épuisement professionnel causé par un état de stress de longue durée : le corps est littéralement épuisé, ce qui entraîne un affaissement physique (grande fatigue) et une vulnérabilité psychologique extrême (irritabilité, anxiété, symptômes de dépression). …)

Lire la suite : Les cinq différences entre le burnout et la dépression.

Comment gérer le stress au quotidien : conseils

Pour vous aider à gérer plus efficacement le stress, voire à l’éliminer complètement, il existe quelques techniques que vous pouvez mettre en place pour découvrir comment mieux gérer le stress :

1. Prenez note de la qualité de votre sommeil.

2. Faites un peu d’exercice tous les jours

3. Ne consommez pas de substances qui stimulent votre corps

4. Pratiquez différentes méthodes

5. Concentrez-vous sur vos pensées et vos émotions

6. N’ayez pas peur de vous sentir en sécurité

7. Faites appel à votre capacité d’action

8. Créez votre libre arbitre

9. Souriez et riez

10. Ecrivez dans le journal

11. Rencontrer des gens

Conseil n°1 Soyez attentif à la qualité de votre sommeil

Le sommeil doit être maintenu aussi longtemps que possible, indépendamment de la perturbation des rythmes causée par un état de stress préexistant. Une astuce pour éviter de s’endormir le soir est d’essayer de se coucher, non pas à une heure considérée comme raisonnable et prédéfinie qui vous obligera à rester debout toute la nuit en attendant de dormir, mais au moment où vous commencez à remarquer vos premiers symptômes de fatigue ou de somnolence.

A consulter également : Le stress au travail Quatre indicateurs montrent que votre cerveau est en danger.

Conseil 2 : Faites un peu d’exercice physique au quotidien

Intégrer un exercice physique régulier dans votre quotidien vous permettra de gérer naturellement vos tensions internes et de ne pas être surchargé par les symptômes du stress. L’énergie énergétique générée par la manifestation d’événements stressants pourra circuler librement dans votre corps et être directement traitée par l’organisme, diminuant ainsi les risques de développer des tensions envahissantes au niveau psychique.

CONSEIL 3 : Évitez d’ingérer des substances susceptibles de surstimuler votre organisme

La gestion du stress passe également par l’élimination ou la diminution autant que possible des substances stimulantes comme l’alcool et le café, qui, consommés régulièrement, peuvent nuire à votre état mental en provoquant de la fatigue et de la fièvre qui peuvent vous rendre sensible aux situations stressantes.

En fin de compte, il vous incombe de prendre de petites mesures pour gérer le stress et réduire ses effets de manière régulière.

Conseil n° 4 : pratiquez différentes méthodes

Si vous vivez une expérience dans laquelle vous êtes soumis à des niveaux plus élevés de facteurs de stress dans votre environnement ou si vous vous sentez particulièrement sensible en raison d’une augmentation de la sensibilité naturelle ou d’une fragilité temporaire, il serait extrêmement bénéfique de prendre part régulièrement à une ou plusieurs des pratiques qui sont conçues pour aider à réduire le stress. Cela vous aidera à gérer plus efficacement le stress.

Lire aussi  PERSONNALITÉ BORDERLINE : causes symptômes et solutions

Les techniques de gestion du stress ont deux objectifs : réduire votre corps au stress à long terme en agissant, et vous fournir les outils nécessaires pour pouvoir faire face aux situations stressantes au quotidien. La méditation ainsi que la relaxation et la respiration consciente vous aident à contrôler l’activité du corps de manière globale, ce qui vous rend plus résilient aux agressions de l’environnement et plus efficace pour combattre les effets négatifs du stress sur les plans physique et mental. Ces techniques vous aident à réduire le stress de manière saine.

Ces différentes pratiques peuvent être réalisées de manière isolée, car il existe de nombreuses ressources disponibles sous différents formats (plus de petits cours et formations interactifs en ligne, guides pédagogiques…) qui peuvent vous guider à travers les différentes méthodes. Selon vos préférences et vos besoins, il peut également être bénéfique de rejoindre des groupes de pratique qui vous permettront de tisser des liens et dont le caractère structuré encourage la régularité et l’assiduité.

Cependant, même si elles suivent des voies différentes, elles ont en commun d’utiliser la pratique de l’exploration du moi intérieur dans l’espoir de stabiliser, de renforcer et d’améliorer la connexion entre soi et le monde ainsi que l’instant présent. La méditation cherche à apporter la paix de l’esprit ainsi que les avantages qui viennent avec un certain niveau de contrôle sur l’esprit, tandis que les exercices de respiration et les techniques de relaxation cherchent à créer un minimum de reconnexion consciente aux sensations corporelles ainsi qu’aux processus physiologiques.

Conseil n° 5 : concentrez-vous sur vos pensées et vos émotions

Le cinquième conseil pour gérer le stress consiste à se concentrer sur ses pensées et ses émotions.

Dans les deux cas, l’objectif est de parvenir progressivement à ignorer complètement toute perturbation externe ou interne en se concentrant consciemment sur le flux de l’esprit et des émotions.

Le principe est le même pour toutes ces différentes pratiques : Si nous sommes conscients des expériences pénibles que nous vivons (pensées négatives, angoisses de colère, tensions physiques et anxiétés) et que nous acceptons le fait que tout coule librement en nous à tout moment, nous finissons par atteindre un état de relaxation qui se traduit concrètement par le relâchement de ces différentes tensions.

Il est évident que ce résultat ne sera pas immédiat et peut nécessiter du temps et des efforts, cependant, en général, les améliorations et les résultats positifs se font sentir immédiatement. Une pratique régulière et cohérente nous aide à maintenir notre corps dans un état d’apaisement euphorique et intégré. Ceci devrait, s’il ne nous rend pas complètement insensible au stress nous permettre de limiter ses effets négatifs et d’activer nos processus internes d’autorégulation qui agissent naturellement pour empêcher l’augmentation de la tension et favoriser la reconstitution de nos ressources et de notre énergie.

Ces mécanismes de régulation sont indépendants, mais ils sont stimulés par la pensée consciente. En clair, la pratique du développement de la conscience et de la présence sont une sorte d’hygiène de l’esprit aussi importante qu’une vie saine qui complète ses actions anti-stress au quotidien.

Conseil n° 6 : ne vous sentez pas en danger

Notre sixième suggestion pour aider à gérer le stress est d’éviter de se sentir vulnérable. Il est raisonnable de dire que le stress est directement associé à un sentiment de vulnérabilité, car schématiquement, c’est parce que nous sommes affligés par des contraintes extérieures sur lesquelles nous n’avons pas de contrôle d’une part, et auxquelles nous croyons qu’elles ont le pouvoir de définir notre vie d’autre part, que nous développons des tensions qui sont directement liées au sentiment d’être limité et stressé.

En d’autres termes, c’est l’incapacité de manœuvrer dans une situation menaçante et le caractère aléatoire de la violence à laquelle vous êtes soumis qui rendent difficile de modifier votre position et de vous adapter d’une manière moralement acceptable dans une situation donnée, et qui créent une anxiété déclenchée par une situation incontrôlable. Si vous êtes contraint de renoncer à votre liberté de choix en raison de votre incapacité à contrôler la situation, vous vous pliez à la pression des limitations et finissez par ressentir les conséquences de la situation sans essayer d’utiliser vos ressources.

Consultez également les 8 étapes pour se remettre rapidement et sans douleur d’un burnout sans médicaments.

Conseil n° 7 : activez votre capacité d’action

Pour réduire le stress, il est recommandé d’exercer sa capacité d’action. Si vous pouvez trouver le moindre espace pour mettre votre énergie en action, votre perspective changera radicalement : le fait de savoir que vous n’êtes pas dans un état d’impuissance totale et que, même à un petit niveau, vous prenez des mesures tangibles pour rétablir votre l’équilibre dans votre vie est salvateur et vous permet d’assumer la situation stressante, de refaire le plein d’énergie et de ressources que vous pouvez mobiliser pour agir, et de ne pas succomber au désespoir, à l’abattement ou à la désespérance.

Lire aussi  Claustrophobie : 5 techniques imparables pour s'en libérer

Conseil n° 8 : créez votre propre volonté

Pour gérer le stress, apprenez à créer votre libre arbitre pour vous aider. Si, d’un point de vue objectif, vous n’avez pas de plan pour agir dans la situation qui vous fait vous sentir opprimé, vous avez toujours la possibilité de conserver votre libre arbitre en comprenant votre situation et en vous faisant une image des problèmes qui se posent.

En fait, c’est l’absurdité d’une situation ainsi que l’incohérence des systèmes qui la créent qui font de vous une victime à vos yeux, et vous amènent à vous considérer comme dépendant de circonstances aléatoires.

Lorsque vous commencez à leur donner un sens, les facteurs exacts qui vous ont rendu accroc par manque de pouvoir ne sont plus une menace pour vous en tant que destin mais plutôt comme un ensemble de variables qui peuvent être étudiées et donc maîtrisées indépendamment du fait que vos capacités d’action concrètes soient moins fortes ou inefficaces.

C’est votre façon de comprendre le rapport de force, qui déterminera votre position face au pouvoir qui vous dépasse et vous permettra de maintenir votre intégrité morale par le simple fait de reprendre le contrôle par la rationalisation. La reconnaissance des relations causales et des effets logiques qui permettent l’utilisation de contraintes réalisables et enfin, par la compréhension des enjeux associés à l’oppression à laquelle vous faites face.

Au final, et même si cela peut paraître compliqué au départ, il est essentiel de chercher constamment à améliorer votre propre responsabilité. De cette façon, vous prendrez l’habitude de voir au-delà des apparences pour déterminer comment la situation qui est à l’origine de la pression que vous subissez a utilisé vos faiblesses et vos points faibles pour se former et se développer ou, au contraire, la façon dont elle a drainé les ressources dont vous disposez en fonction de vos forces personnelles.

En d’autres termes, en essayant de découvrir si vous avez pu, sans y penser consciemment, involontairement ou de manière infime, contribuer à créer ou à permettre à la circonstance qui vous cause du stress de se développer, puis en utilisant cette capacité reconnue pour agir et prendre des mesures basées sur les domaines qui sont à votre portée.

Il est probable que vous serez en mesure d’observer des changements significatifs dans cette situation tendue. D’abord au niveau de sa capacité de contention et de nuisance qui diminue sensiblement lorsque vous prenez conscience de votre propre responsabilité dans votre propre assujettissement et donc de votre marge de manœuvre pour vous en libérer, et ensuite au niveau de son effet sur vous, en tant que résultat du stress. Il suffit de décider de prendre le contrôle de votre capacité d’action et de commencer à la mettre en œuvre pour gérer efficacement le stress.

Conseil n° 9 : prenez le temps de sourire et de rire

Une autre suggestion qui peut vous aider à contrôler le stress est de prendre le temps de rire et de sourire. Cette idée peut sembler sans importance mais, lorsque vous êtes stressé, elle peut vous être d’un grand secours. Le sourire et le rire stressés vous donneront un sentiment de paix et de calme.

Comme lorsque vous faites de l’activité physique, le rire libère des endorphines. Le rire peut contribuer à diminuer l’anxiété. Sourire et rire sur une base régulière est bénéfique pour votre santé, votre bien-être et la gestion du stress.

Le rire peut déclencher des sentiments positifs dans votre corps ainsi que dans votre cerveau. C’est un excellent moyen de se sentir calme lorsque vous êtes dans une situation difficile et cela peut vous aider à mieux gérer le stress.

Conseil n° 10 : écrivez dans un journal non écrit

Pour vous aider à apprendre à réduire le stress Pour vous aider à gérer le stress, vous devriez tenir un compte rendu dans un journal. Le fait de noter vos pensées dans un journal peut vous aider à vous débarrasser d’un certain stress. D’une certaine manière, ce journal pourrait être votre journal d’inquiétude afin de soulager votre anxiété dans ces pages.

Dans ce journal, vous pourriez écrire, par exemple, vos pensées sur ce qui vous préoccupe et les problèmes auxquels vous êtes confronté. L’écriture est un moyen d’évacuer les tensions. Vous pouvez écrire vos inquiétudes pour vous détacher de vos sentiments et les laisser partir. Qu’il s’agisse de pensées personnelles ou professionnelles, vous pouvez écrire tout ce qui vous passe par la tête. L’idée n’est cependant pas de faire lire ou relire votre cahier, mais de pouvoir libérer votre esprit des pressions qui vous accablent au quotidien.

Lire aussi  5 étapes pour quitter un pervers narcissique définitivement

Au lieu de ruminer, vous serez en mesure de libérer vos pensées négatives qui créent de l’anxiété.

De la même manière que vous pouvez enregistrer les choses qui vous rendent anxieux, vous pouvez également enregistrer les choses que vous avez appréciées pendant la journée et vous concentrer sur les pensées positives. Sachez que même les journées les plus stressantes peuvent comporter quelques moments de bonheur, et il est crucial d’en être conscient.

Conseil n° 11 Conseil n° 11 : Rencontrez des gens

Notre dernière suggestion pour contrôler efficacement le stress est de socialiser et de se faire des amis. Le stress peut provoquer un repli sur soi, surtout si l’on a peur de se rendre dans des lieux publics, par exemple. Il est toujours réconfortant de se trouver dans un espace sûr lorsque le stress vous affec te.

Le fait de côtoyer des gens peut vous aider à trouver la paix en parlant à ceux qui se soucient de vous. Être entouré de gens peut contribuer au bonheur. Une voix familière peut déclencher la libération d’ocytocine, l’hormone responsable de l’amour. Lorsque le stress est à son comble, veillez à ne pas négliger vos proches ou la vie sociale.

L’hypnose, une solution puissante pour mieux gérer le stress

La gestion du stress de manière régulière n’est pas une tâche facile. Pour vous aider à gérer votre stress, vous pouvez essayer la méthode de l’hypnose.

L’hypnose est une méthode thérapeutique qui repose sur la suggestion mentale d’images. Ces images sont destinées à rassurer le patient. Le thérapeute parle au patient et lui demande de se concentrer sur un stimulus particulier, comme une image de paysage. Le thérapeute aide le patient à entrer dans un état de conscience altéré.

L’hypnose peut aider à contrôler le stress et offre de nombreux effets positifs sur le stress. Il est essentiel de savoir que, dans le cas de la volonté d’améliorer sa gestion du stress, l’objectif de l’hypnose est de s’attaquer à la cause première du stress en examinant l’inconscient. Cette méthode permet de réduire le stress en modifiant la perception qu’a la personne des situations stressantes. De plus, cette approche peut conduire à un sentiment général de relaxation.

L’état hypnotique vécu par la personne peut lui permettre d’entrer en contact avec son subconscient. Le thérapeute est en mesure, grâce à cet état, de prendre conscience de l’origine de la détresse du patient et de découvrir la racine du stress excessif qui en découle.

Une fois que le patient est conscient, le thérapeute va l’aider à gérer son anxiété en apportant les changements nécessaires à son comportement ou à sa façon de penser.

L’hypnothérapeute peut jouer un rôle important dans la gestion du stress du patient, en lui apprenant à se détendre. Pour ce faire, il lui enseignera des techniques d’auto-hypnose qu’il pourra utiliser en cas d’événement stressant.

L’hypnose est une méthode très efficace pour gérer le stress. En deux séances seulement, les patients peuvent constater les avantages de cette technique et mieux contrôler leur stress. Grâce à cette méthode, il est possible pour une personne sujette au stress de devenir plus calme face à une situation typiquement stressante.

A retenir

La gestion du stress n’est pas toujours simple à mettre en œuvre. Que ce soit dans votre vie personnelle ou professionnelle, des situations stressantes surviennent tout le temps dans votre vie quotidienne. Certaines personnes sont plus anxieuses que d’autres et sont plus sujettes à des difficultés pour mettre en place une gestion efficace du stress.

Mais, il faut savoir qu’il existe des solutions pour gérer le stress et apprendre à le gérer régulièrement au quotidien. Ces 11 suggestions vous aideront à gérer le stress :

  • Avoir un sommeil de bonne qualité
  • Pratiquez une activité physique régulière
  • Évitez de consommer des stimulants
  • Les méthodes de relaxation peuvent être utilisées à votre avantage.
  • Prêtez attention à vos pensées et à vos émotions
  • Ne pas se sentir vulnérable
  • Utilisez votre capacité d’action
  • Créez votre propre libre arbitre
  • Prenez le temps de sourire et de rire
  • Écrire dans son journal
  • Rencontrer des gens

Il est également important de savoir que l’hypnose est une méthode efficace pour gérer votre niveau de stress. Grâce à ses conseils, vous serez en mesure de mettre fin à l’augmentation de votre niveau de stress et d’apprendre à le gérer efficacement.

Écrit par Anna Savio, psychologue clinique à la Clinique E-Health

%d blogueurs aiment cette page :