5 signes pour reconnaître l’impuissance sexuelle et la soigner

L’insuffisance sexuelle est une affection qui touche les hommes de tous âges. Il est normal que l’homme éprouve parfois une panne sexuelle occasionnelle. Si ce problème persiste et qu’il n’en connaît pas la raison, il pourrait s’agir d’un trouble de l’érection. Il est possible de traiter ces problèmes après les avoir identifiés. Voici cinq indicateurs pour détecter l’impuissance sexuelle et la prendre en charge rapidement.

  1. Définition : Que signifie l’impuissance sexuelle ?
  2. Quels sont les signes d’impuissance masculine ?
    1. Vous avez du mal à obtenir ou à maintenir une érection .
    2. Vous avez des difficultés à ouvrir la bouche et à atteindre l’orgasme
    3. Votre libido a diminué
    4. Votre impuissance sexuelle vous rend psychologiquement malade
    5. Les tensions au sein de votre couple concernant votre vie sexuelle ont éclaté
  3. Comment puis-je lutter contre les dysfonctionnements sexuels ?
  4. Qui dois-je consulter en matière d’impuissance ?

Définition : Que signifie être impuissant sexuellement ?

L’impuissance sexuelle, communément appelée dysfonction érectile ou  » trouble de l’érection « , fait partie des troubles sexuels les plus fréquents. Elle est définie par les chercheurs comme l’incapacité constante ou répétée d’obtenir ou de maintenir une érection suffisamment forte pour permettre une relation sexuelle agréable et rend la pénétration vaginale particulièrement difficile. Il est largement admis que la dysfonction érectile doit durer au moins trois mois avant de pouvoir être considérée comme impuissante.

On distingue les troubles de l’érection primaires et secondaires.

  • On parle de trouble érectile primaire lorsqu’une personne n’est pas en mesure d’obtenir ou de conserver une érection.
  • On parle de dysfonctionnement érectile secondaire lorsqu’une personne était autrefois capable d’obtenir ou de maintenir une érection mais qu’elle est incapable d’obtenir ou de maintenir une érection lors de la majorité des interactions coïtales (au minimum 75 % d’entre elles).

La dysfonction érectile secondaire est plus fréquente que la dysfonction érectile primaire.

Les raisons de l’insuffisance sexuelle varient. Elle peut être due à une dépression, à des problèmes relationnels avec votre partenaire, au stress, ou à un traumatisme plus grave qui altère votre sexualité, par exemple un abus sexuel.

Des facteurs physiques comme le surpoids, les problèmes de qualité du sommeil et une mauvaise circulation sanguine par exemple, ainsi que des facteurs psychologiques comme la consommation excessive de pornographie et, en général, une dépendance à l’activité sexuelle peuvent affecter la qualité de l’expérience sexuelle, tout comme la maladie (diabète ou hypertension artérielle). …).

Certains médicaments, comme les antidépresseurs, certaines procédures médicales comme la chirurgie de la prostate et certaines substances comme le tabac, l’alcool et d’autres drogues peuvent également être en cause. Dans la plupart des cas, c’est un amalgame de plusieurs de ces causes qui en est à l’origine.

Il est bon de le savoir.

Il est essentiel de faire la distinction entre l’impuissance causée par l’activité sexuelle et les troubles de l’érection causés par le stress, par exemple. Il est important de faire la distinction entre la dysfonction érectile temporaire et la dysfonction érectile permanente ; les problèmes d’érection ne sont pas nécessairement de temps en temps des signes d’impuissance sexuelle. Il est fréquent que les hommes souffrent de temps en temps d’une attaque d’apoplexie, mais c’est plus fréquent après l’âge de 40 ans.

Quels sont les indicateurs de l’impuissance masculine ?

Les symptômes de la dysfonction érectile chez l’homme peuvent être très variés. Ils ont un impact sur la personne qui en souffre et plus généralement sur sa partenaire.

Les indications les plus fréquentes sont :

  1. Vous avez beaucoup de difficultés à obtenir une érection ou à la conserver.
  2. Vous avez des difficultés à expirer et à obtenir le souffle coupé.
  3. Votre libido a diminué
  4. Votre insuffisance sexuelle vous rend psychologiquement malade.
  5. Les tensions dans votre couple concernant votre relation sexuelle ont été une source de tension.

Signe ndeg1 : vous éprouvez des difficultés persistantes à obtenir ou à maintenir une érection

La première indication pour identifier l’impuissance sexuelle chez l’homme est la difficulté à obtenir une érection, voire l’incapacité permanente à la maintenir pour pouvoir pénétrer pendant les activités sexuelles ou obtenir un orgasme par la masturbation.

La dysfonction érectile doit être récurrente et persistante pour être classée comme une indication de. En fait, lorsque le dysfonctionnement érectile persiste plus de trois mois, on peut soupçonner une impuissance sexuelle. Un professionnel de la santé peut déterminer si c’est le cas ou non.

Lire aussi  Amnésie traumatique : 8 clés pour se reconstruire après un choc

Contrairement à certaines idées reçues, l’absence d’érection ou la difficulté à en obtenir une n’est pas nécessairement due à un manque d’affection de la part de la partenaire de l’homme ou à une absence de stimulation sexuelle, mais à une incapacité physique à y parvenir. Ce n’est pas le couple qui n’est pas aussi en phase avec ses préférences sexuelles, mais la personne qui a du mal à avoir une érection.

Si vous avez remarqué que depuis au moins 3 mois vous souffrez de problèmes d’érection fréquents et souvent réguliers, ou d’érections faibles (les fameuses « demi-molles ») ou de courte durée, et que vous pensez que ce problème a un effet direct sur votre qualité de vie ou celle de votre conjoint, il y a de fortes chances que l’impuissance de votre partenaire sexuel vous inquiète.

Il existe d’autres signes d’alerte qui peuvent vous aider à aller dans la bonne direction : par exemple, une absence d’ érection matinale ou nocturne, des érections moins fermes et une baisse d’intérêt pour le sexe en général.

Signe n° 2 : vous avez des difficultés à éjaculer et à atteindre le souffle coupé

Certains hommes souffrant d’impuissance sexuelle peuvent avoir une érection qui pénètre leur amante, mais ils sont incapables d’atteindre l’orgasme et d’éjaculer, ce qui entraîne une intimité sexuelle qui dure trop longtemps et qui est désagréable. Une autre façon de résoudre ce problème est lorsqu’un homme parvient à éjaculer, mais de manière difficile et tardive. C’est ce qu’on appelle l’éjaculation retardée.

La conséquence de la difficulté à maintenir et à obtenir une érection est que l’homme a du mal à avoir un orgasme.

C’est ce qu’on appelle l’anorgasmie. Elle est généralement définie comme l’absence d’orgasme ou la difficulté à l’atteindre de manière constante.

Si, en plus d’être capable de vous tenir debout et d’être attentif, vous avez des difficultés à éjaculer ou à atteindre un orgasme, c’est un signe d’impuissance sexuelle dont vous devez être conscient.

La dysfonction érectile n’est pas la seule indication de l’impuissance sexuelle. Les problèmes d’éjaculation ainsi que l’incapacité à avoir des orgasmes peuvent également en faire partie.

Il est important de savoir que la dysfonction érectile peut être le résultat d’autres problèmes, comme l’éjaculation précoce. Il s’agit d’un problème fréquent chez les hommes, qui peut avoir un impact sur leur vie sexuelle.

Signe n° 3 : votre libido a diminué

Une baisse de la libido chez les hommes est un autre signe d’insuffisance sexuelle. En général, les personnes atteintes de dysfonctionnement érectile pensent moins à l’intimité sexuelle qu’auparavant, ont moins de fantasmes et sont enclines à avoir des rapports sexuels moins fréquents que par le passé. Cependant, même lorsqu’ils sont stimulés sexuellement, ils sont capables de trouver peu ou pas d’intérêt.

Dans ce genre de situation, certains hommes peuvent continuer à avoir des relations sexuelles avec leur partenaire, mais uniquement pour lui faire plaisir afin de pouvoir maintenir une relation positive avec elle, indépendamment de tout désir de le faire. Cela est dû au fait que l’anxiété liée aux performances sexuelles peut se manifester chez ceux dont la libido est en baisse, ce qui peut provoquer beaucoup d’anxiété, de stress et d’angoisse.

Si vous avez l’impression que l’attirance sexuelle de votre partenaire a diminué au cours des derniers mois (et que cela vous pèse ou provoque des tensions dans votre couple), il est peut-être temps de consulter un spécialiste de la santé pour en déterminer la ou les causes.

Le désir sexuel diffère selon les hommes en fonction de leur santé mentale et physique. Il a tendance à diminuer progressivement avec l’âge, mais une perte brutale et durable du désir sexuel peut être le signe d’un dysfonctionnement érectile qui nécessite un traitement.

Signe n° 4 : Votre insuffisance sexuelle vous crée une souffrance psychologique

L’impuissance sexuelle peut déclencher une grande souffrance émotionnelle chez l’homme. Elle augmente le stress qu’il subit de manière très importante.

Les troubles de l’érection peuvent entraîner une baisse importante de l’estime de soi. La masculinité de l’homme est  » affaiblie « , c’est la raison pour laquelle l’individu perd confiance en lui. Il doute de lui-même pendant une longue période. Il se sent faible, diminué, amoindri, presque un « sous-homme ». Il est affligé par des sentiments de culpabilité et de honte. Il est constamment triste, en colère, anxieux et irritable et peut aussi se sentir moins masculin.

Lire aussi  Hyperphagie boulimique : 5 conseils pour sortir du cercle vicieux

Son comportement sexuel peut être à l’origine d’une anxiété extrême, communément décrite comme une « anxiété de performance ».

Dans ce cas, l’homme n’est pas seulement préoccupé par ses performances mais aussi par l’impact qu’elles auront sur sa vie sexuelle (et sur sa relation en général).

Il s’agit d’un type d’anxiété si dangereux et menaçant qu’il rend plus difficile pour un homme d’avoir une activité sexuelle agréable. C’est un cercle vicieux lorsqu’un homme souffre de dysfonctionnement érectile, ce qui crée de l’anxiété, et l’anxiété rend plus difficile pour lui d’avoir des relations sexuelles satisfaisantes.

L’homme peut être extrêmement déprimé en raison de son insuffisance sexuelle. Il peut souffrir de ruminations et de pensées négatives. Il peut être plus déprimé et en moins bonne santé, fatigué ou s’ennuyer. La personne peut montrer très peu ou pas d’intérêt pour quoi que ce soit, et se sentir épuisée. Là encore, les signes psychologiques de la dépression peuvent prolonger sa folie sexuelle, en le maintenant dans un état permanent de dépression intense.

Un autre signe que l’on peut observer est la façon dont le comportement de la personne sexuellement incapable peut changer. Il est incapable de tolérer le contact intime avec les autres et évite l’intimité. Ses humeurs fluctuent et il peut devenir plus colérique, agressif, voire violent. D’une certaine manière, il n’est plus la même personne, dans les relations intimes comme dans la vie réelle.

Signe ndeg5 : des tensions dans votre relation au sujet de votre sexualité ont fait surface

Il n’est pas rare que la folie sexuelle soit à l’origine de tensions dans les relations de couple.

D’un autre côté, l’un pourrait confondre les difficultés à avoir une érection avec une absence de désir.

L’autre personne pourrait se sentir lésée par son manque de désir sexuel et se sentir terriblement peu sûre d’elle. Cela peut créer de nombreuses tensions et aboutir au divorce. Il est essentiel que le partenaire qui n’est pas dans la relation ne prenne pas les problèmes et autres questions de manière personnelle. Dans ce cas, entamer une thérapie de couple peut aider les partenaires à établir ou rétablir un dialogue ouvert sur la nature de leur relation.

Les changements d’humeur (nervosité…) et de comportement (refus de l’intimité ou évitement…) souvent observés chez les hommes en raison de leurs ruptures peuvent provoquer la séparation de couples, même ceux qui semblent solides à première vue. Un homme incapable de concevoir qui n’est pas en mesure de se contrôler au milieu de la façon dont il est affecté pourrait changer complètement, ce qui peut entraîner des problèmes conjugaux assez graves. Certains couples pourraient cesser d’avoir des rapports sexuels en raison de la dysfonction érectile.

Une autre situation où l’impuissance sexuelle peut être un problème est lorsqu’un homme n’est pas capable de mettre sa partenaire enceinte au moment où ils souhaitent tous deux avoir des enfants.

En général, l’insatisfaction de la sexualité des deux partenaires ou de l’un d’entre eux peut être une source de conflit pouvant aboutir à l’infidélité et au divorce. C’est pourquoi il est important d’en parler à un expert en soins de santé afin de pouvoir identifier l’origine du problème et d’en discuter avec la conjointe pour la rassurer et réduire les tensions entre les deux. Cela la rassurera et contribuera à réduire les tensions au sein du couple. Elle réalisera alors qu’elle n’est pas la raison du trouble et qu’elle en est aussi la victime, bien que de manière indirecte.

Cela a également pour effet d’atténuer les angoisses liées à l’activité sexuelle dont nous avons parlé précédemment. En réalité, lorsqu’un diagnostic est établi et que l’origine du problème est découverte, l’anxiété liée à la performance qui afflige les hommes impuissants peut être éliminée, car ils sont conscients de ce qui leur arrive.

Lire aussi  TDAH : 16 signes caractéristiques qui doivent vous alerter

L’insuffisance érectile n’est peut-être pas un problème qui touche uniquement l’homme, mais elle touche également sa conjointe. C’est la raison pour laquelle un couple devrait participer à une consultation mentale ou médicale afin d’en faire bénéficier les deux partenaires.

Lisez également Identité sexuelle : 10 questions pour vous aider à faire les bons choix.

Comment puis-je traiter l’impuissance sexuelle ?

Il est bon de savoir que l’impuissance sexuelle est généralement facile à traiter et qu’il existe une myriade d’options de traitement de l’impuissance sexuelle.

La première étape consiste pour un professionnel de la santé à établir un diagnostic à partir des informations fournies par le patient afin de déterminer la gravité de l’affection et de découvrir les causes possibles des problèmes (recherche de facteurs de risque). Si nécessaire, des examens complémentaires peuvent être recommandés en fonction du diagnostic initial.

L’impuissance sexuelle se traite avec des médicaments par voie orale (le fameux « Viagra ») ou par application locale (sous forme de gel ou de crème que l’on met sur le pénis par exemple).

Il existe des traitements non-médicamenteux tels que les implants péniens, la revascularisation chirurgicale du pénis ainsi que les thérapies hormonales.

La prévention joue un rôle crucial dans la prévention de l’impuissance sexuelle et dans la diminution de ses symptômes. Un mode de vie sain, basé sur une alimentation appropriée et un exercice physique régulier, est généralement conseillé.

A lire également : Frigidité : Huit moyens de raviver votre plaisir sexuel

Bon à savoir.

Si la raison est principalement psychologique, il est important d’entamer une psychothérapie avec un expert en santé mentale ; toutefois, celle-ci ne doit être initiée que lorsque toutes les causes physiques ont été éliminées.

À qui demander conseil pour traiter l’impuissance ?

Votre médecin de premier recours est équipé pour vous aider à résoudre le problème de la dysfonction érectile. Il peut évaluer votre état de santé général, poser le bon diagnostic et, si nécessaire, prescrire des médicaments ou recommander une thérapie psychologique ou des examens complémentaires. Les médecins généralistes sont de plus en plus sollicités pour les troubles de l’érection car ils les connaissent bien.

D’autres professionnels, comme les psychologues, peuvent vous aider, notamment lorsque vos problèmes ont une origine psychologique. Les sexologues sont également très utiles en matière de thérapie sexuelle puisqu’ils sont spécialisés dans les problèmes sexuels.

Si rencontrer un professionnel en personne peut être décourageant pour vous, n’hésitez pas à parler à l’un de nos psychologues en ligne. Ils peuvent répondre à toutes vos préoccupations, vous proposer une évaluation médicale initiale et vous aider à trouver le meilleur traitement pour vous.

Il est toutefois crucial de garder à l’esprit que le thérapeute sexuel ne s’attaque pas directement à votre impuissance sexuelle, mais qu’il se concentre sur l’origine du problème. En identifiant et en traitant la racine du problème, votre impuissance cessera.

Ce qu’il faut retenir

L ‘impuissance dans les relations sexuelles est un trouble très courant chez les hommes qui peut avoir un impact sur leur vie et leurs relations. Il existe une variété d’ indicateurs qui peuvent être utilisés pour identifier les signes qui peuvent être utilisés pour détecter pour un individu. Si les premiers signes de dysfonctionnement sexuel sont observés, il est crucial de consulter un professionnel de la santé qui accompagnera le patient dans son traitement. L’impuissance sexuelle est une affection bien connue et les traitements ont prouvé leur efficacité au fil du temps. Si la cause n’est pas biologique, la sexothérapie peut être un outil précieux pour déterminer l’origine de votre impuissance afin de la traiter. Traitez-la comme telle. La prévention, les traitements non médicamenteux et médicamenteux et la thérapie par un thérapeute ou un spécialiste de la sexualité sont généralement suggérés pour traiter ce type de trouble.

%d blogueurs aiment cette page :