7 techniques pour se débarrasser d’une addiction au sucre

La dépendance au sucre est l’une des dépendances les plus néfastes. Le sucre est une substance dont le potentiel de dépendance est aussi élevé que celui de l’alcool. En effet, le sucre est ajouté à de nombreux aliments et boissons, souvent de manière inaperçue, et est devenu une véritable substance en soi pour de nombreuses personnes. En fait, lorsqu’il est utilisé de manière excessive, le sucre peut entraîner une véritable dépendance dont il peut être difficile de se défaire. Voici sept méthodes pour vous aider à stopper votre addiction au sucre.

Le résumé de l’article :

  1. Quels sont les risques potentiels de développer une addiction au sucre ?
  2. Comment se libérer du sucre et ne plus être dépendant ?
    1. Reconnaître les symptômes subtils de votre dépendance au sucre
    2. Identifier les aliments qui contribuent à la dépendance au sucre .
    3. Éviter le sucre raffiné
    4. Traitement des raisons psychologiques profondes de la dépendance au sucre
    5. Envisager des méthodes naturelles : acupuncture pour la dépendance au sucre
    6. Obtenir une consultation diététique
    7. Essayer l’hypnose

Quels sont les dangers d’une dépendance au sucre ?

Une consommation excessive de sucre à travers les gâteaux aux fruits, les sirops ou les sirops provoque de nombreux déséquilibres dans votre organisme.

La consommation de sucre peut être extrêmement nocive pour votre santé. Les personnes dépendantes du sucre sont plus susceptibles de développer des maladies, comme le diabète ou l’obésité.

La consommation excessive de sucre peut également avoir un impact sur le cerveau en attaquant directement votre mémoire et vos capacités d’apprentissage.

L’addiction au sucre a un coût élevé. Le foie n’est pas capable de brûler le sucre pour le transformer en énergie et, par conséquent, il se transforme en graisse. C’est la cause la plus probable de la prise de poids, accompagnée d’un taux élevé de sucre dans le sang et de dangers cardiovasculaires importants.

La peau, sous l’effet de l’excès de sucre, perd sa capacité à se réparer et à se régénérer. De fines rides, des ridules ainsi que d’autres signes de vieillissement pourraient apparaître.

Quant au réconfort que l’on ressent en buvant du sucre, il est temporaire : s’il est clair que la consommation de sucre en toute petite quantité peut faire baisser le taux de cortisol (l’hormone du stress), sa consommation en grande quantité augmente la probabilité de développer du stress.

En d’autres termes, non seulement la probabilité de développer une dépendance au sucre est très élevée en raison de nos modes de vie et de nos habitudes de consommation, mais cette dépendance augmente également les chances de développer de nombreuses maladies apparentes et moins connues La dépendance au sucre est un problème majeur.

Le problème est qu’il est partout et qu’il est extrêmement difficile de l’éviter. De plus, il possède une qualité calmante qui peut poser problème dans certaines situations (coups de blues ou de fatigue, fêtes, etc.) occasions, etc.) …), vous poussant à vous tourner vers les aliments sucrés.

Naturellement présent dans les fruits, il est également présent dans les aliments transformés, mais aussi dans le pain, les pâtes et tous les autres aliments. Dans ces conditions, les risques de développer une dépendance au sucre sont extrêmement élevés, et il est difficile de suivre un régime sans sucre.

La méthode la plus efficace est de réduire la consommation en se débarrassant du sucre comme on était dépendant de l’alcool ou des cigarettes La méthode la plus efficace pour réduire la consommation est de se sevrer de l’alcool ou des cigarettes .

Il est bon de le savoir.

Il est important de se rappeler que les dépendances ne sont pas un signe de faiblesse ou de manque de volonté chez celui qui en est victime.

La dépendance est le résultat de déséquilibres au sein du cerveau, résultant d’un dysfonctionnement lié à la prise de drogues qui empiètent sur le. Le cerveau est soumis à des changements complexes, ce qui entraîne une perte de contrôle et une modification des comportements chez la personne.

C’est la raison pour laquelle la dépendance est une affaire sérieuse. La dépendance doit être prise au sérieux et traitée par un médecin ou un psychologue. Il est essentiel de garder à l’esprit qu’il est réellement possible de se débarrasser de la dépendance en suivant un traitement approprié.

Comment se libérer du sucre et ne plus être dépendant ?

Pour se débarrasser du sucre, il est essentiel de procéder étape par étape et, surtout, de ne pas avoir honte si vous rencontrez des difficultés au cours du processus de sevrage.

La première étape consiste à identifier votre dépendance et à mettre en œuvre des stratégies pour vous aider à l’éliminer :

  1. Soyez conscient des signes subtils de votre dépendance au sucre.
  2. Découvrez les aliments qui déclenchent la dépendance au sucre
  3. Éviter le sucre raffiné
  4. Traiter les raisons psychologiques de l’addiction au sucre
  5. Envisager des méthodes naturelles : acupuncture pour l’addiction au sucre
  6. Consulter un diététicien
  7. Essayer la méthode de l’hypnose
Lire aussi  La lobectomie : quels sont les risques et les complications

Méthode 1 : Reconnaître les indicateurs cachés de votre addiction au sucre

Pour gérer votre dépendance au sucre, il est essentiel d’être conscient en identifiant les signes qui indiquent la dépendance. Ces signes sont généralement physiques.

Si vous êtes dépendant du sucre, que ce soit conscient ou non, vous pouvez avoir :

Des caries dentaires.

En effet, il est reconnu que le sucre endommage les dents. Il favorise l’acide créé par les bactéries responsables de la destruction de l’émail dentaire.

Si vous souffrez de nombreuses caries indépendamment du fait qu’un autre problème de santé puisse en être la cause et que vous maintenez d’excellentes habitudes d’hygiène (brossage des dents à chaque repas et utilisation du fil dentaire) et que vous avez des caries, c’est très probablement dû à une consommation excessive de sucre.

Le surpoids ou l’obésité

Ce n’est plus un problème pour vous, car vous savez que la consommation de sucre en excès peut entraîner une prise de poids et augmenter le risque d’obésité.

Certaines personnes, qui sont extrêmement actives ou qui mènent une vie trépidante, souffrent d’une glycémie excessive et d’un excès de graisse au niveau des cuisses et du ventre.

Il est possible que l’excès de graisse dans certaines zones soit dû à une surconsommation de sucre.

Carences alimentaires et maladies

Si vous souffrez d’une addiction au sucre, l’analyse de sang suggère probablement une glycémie élevée : pré-diabète, diabète ou carences alimentaires.

Une consommation excessive de sucre peut provoquer des cancers comme le cancer du côlon, le cancer du pancréas, le cancer du foie, le cancer de l’endomètre et de nombreuses autres maladies cardiovasculaires.

La sensation de faim revient fréquemment, et trop vite

Vous prenez entre deux et trois repas par jour, en quantité suffisante, mais vous avez faim.

Il est possible que votre surdosage en sucre soit en cause.

La sensation de faim n’est pas un processus simple. Lorsque vous avez faim, cela est dû au fait que votre cerveau reçoit de petits signaux indiquant que votre estomac est vide, ce qui déclenche votre appétit. Si votre estomac est devenu plein après avoir mangé et que les signaux vous indiquent que vous devez arrêter de manger, la sensation de faim disparaît.

Si vous mangez des aliments qui contiennent des niveaux élevés de sucre, les fonctions normales du corps sont perturbées et vos hormones subissent une inversion. C’est la raison pour laquelle vous ressentez toujours la faim, même après avoir mangé.

Problèmes de peau

Si vous souffrez de problèmes de peau, sachez que le sucre doit être évité aussi longtemps que possible car c’est un adversaire non identifié de la peau.

Lorsque vous consommez beaucoup de sucre et que vous mangez beaucoup, votre indice glycémique devient élevé et votre taux d’insuline augmente rapidement. Cette réaction en chaîne déclenche un déséquilibre de vos hormones, plus précisément de ces hormones appelées androgènes qui stimulent les glandes qui produisent le sébum.

En d’autres termes, la production de sébum, responsable des boutons et de la peau grasse, s’emballe.

Le sucre peut également provoquer une inflammation des cellules de la peau. Si vos problèmes de peau ne répondent pas aux traitements médicamenteux et aux remèdes maison, pensez à revoir votre régime alimentaire et votre consommation de sucre.

Cause inconnue de la fatigue

Si vous consommez du sucre immédiatement, il vous donnera un regain d’énergie et de dynamisme, il est suivi d’une diminution rapide. Cela se produit parce qu’il a été découvert que la dépendance au sucre peut bloquer les actions d’une hormone dans le cerveau qui est connue sous le nom de HTML2 et qui est responsable du réve il.

Vous êtes souvent fatigué ou somnolent et vous avez l’impression de courir toute la journée et pourtant… votre vie n’est pas aussi fatigante que vous devez dormir tous les jours après avoir pris un repas.

Si vous vous sentez extrêmement épuisé de façon régulière et que vous ne pouvez l’expliquer par aucune autre raison, cela pourrait être le signe d’une consommation excessive de sucre ou d’une dépendance au sucre.

Consultez également : 9 étapes pour un sevrage réussi du cannabis

Méthode 2 : Identifier les aliments responsables de l’addiction au sucre

Certains aliments qui sont salés peuvent être responsables de votre envie de sucre. Ils peuvent provoquer un effet de compensation.

Lire aussi  Quels sont les ADL et les IADL

Ces aliments, même s’ils ne sont pas sucrés, constituent une véritable demande de consommation de sucre et il est important de les connaître afin de réduire sans effort et naturellement votre consommation de sucre.

  • Les aliments qui affaiblissent le foie, comme le pain blanc (farine) ou l’alcool
  • Le gluten
  • Les aliments salés, comme le vinaigre, le sel de fromage, etc., peuvent provoquer une envie de sucre pour compenser le sel.
  • Les carrés de sucre ou le sucre ajouté aux boissons caféinées. Le sucre est un appel au sucre

3. Technique 3 : évitez le sucre raffiné et privilégiez les sucres naturels.

Pour se débarrasser de l’addiction au sucre Vous pouvez également réduire votre consommation en décidant de n’incorporer dans votre alimentation que des sucres naturels, qui ne créent pas autant d’addiction.

Le sucre raffiné est l’ingrédient le plus recherché par l’industrie alimentaire. Il est connu sous le nom de sucre transformé. On le trouve partout dans les sodas, les chocolats et les gâteaux, les bonbons ainsi que dans tous les aliments transformés comme les pâtes et les sauces.

  1. Éliminez les aliments ultra-transformés : si vous jetez un coup d’œil aux ingrédients de ces plats, vous constaterez qu’ils sont chargés d’une quantité de sucre supérieure à la quantité journalière recommandée.
  2. Ne soyez pas tenté de prendre pour argent comptant les aliments « sans sucre ajouté ». Assurez-vous que le sucre contenu dans l’aliment est un sucre naturel qui provient des fruits et non un édulcorant artificiel (comme l’aspartame) qui pourrait déclencher le développement du diabète et altérer l’équilibre de vos intestins.
  3. Passez aux céréales complètes, comme le pain complet.
  4. Utilisez des alternatives aux sucres raffinés comme le sirop d’érable, le miel, le sucre de canne complet, le fructose des fruits…

Tous ces aliments ne vous empêcheront pas de manger des sucreries et ne vous mettront pas en colère, mais ils peuvent réduire de moitié votre consommation de sucre et vous permettre de constater des changements positifs tant sur le plan psychologique que physique.

Consultez également les 8 façons d’arrêter de fumer sans prendre de poids.

Technique 4 : Traiter les facteurs psychologiques qui conduisent à la dépendance au sucre

Pour surmonter l’addiction au sucre, il est crucial de déterminer la cause et de la traiter.

Vous avez observé que vous consommez du sucre en grande quantité. Vous aimez les friandises sucrées, et plus encore vous ressentez le besoin de tremper une grande cuillère dans la pâte à tartiner au chocolat après une journée de travail.

Que faire si votre dépendance au sucre a une origine psychologique ?

L ‘envie de nourriture sucrée pourrait être un moyen de vous apaiser face à des émotions difficiles. Si vous êtes aux prises avec la tristesse ou la colère, qui sont des émotions normales, il est possible que vous ayez « choisi » le sucre pour évacuer le stress.

Cette envie de manger peut vite devenir insurmontable puisque c’est le seul moyen de gérer ces émotions et c’est le début de la dépendance.

Le sucre augmente la production d’endorphines ainsi que de sérotonine. Ce sont deux neurotransmetteurs qui exercent un effet sur l’humeur. Il est donc normal de se tourner vers le sucre dès que l’on veut éprouver un sentiment de bien-être, de détente et de bonheur.

C’est la source de la dépendance. Si vous êtes un toxicomane ou une personne dépendante de la cigarette, se sevrer du sucre peut être un défi…

Une personne dépendante du sucre qui cesse d’en consommer n’a soudain plus aucun moyen d’évacuer ses tensions, son stress et ses émotions.

Si vous soupçonnez que votre consommation de sucre est excessive, qu’elle est le résultat du stress, un traitement repensé est nécessaire. Cela nécessitera le recours à un traitement global avec votre médecin et/ou votre diététicien, mais surtout avec un psychologue.

Le psychologue confirmera alors que les troubles alimentaires ne sont pas liés à d’autres problèmes psychologiques ou à des troubles alimentaires tels que l’hyperphagie ou la boulimie.

Le psychologue établira un programme qui vous aidera à éviter les circonstances et les situations qui déclenchent votre compulsion à manger. Un psychologue peut également vous aider à étudier votre vie quotidienne et vos relations afin de déterminer ce qui déclenche le stress et de s’attaquer aux raisons principales.

C’est une bonne idée de savoir.

Il est essentiel de trouver la cause profonde du traitement de la dépendance au sucre. Il s’agit d’une règle générale applicable à toutes les addictions, car l’addiction au sucre, comme l’addiction sexuelle ou l’alcoolisme, ou l’addiction au jeu par exemple, trouve son origine dans un déclencheur largement psychologique. Le reconnaître est la première étape de la guérison.

Lire aussi  7 différences entre un HPI et un HPE

Technique 5 : Envisagez des méthodes naturelles : l’acupuncture pour la dépendance au sucre

L’acupuncture est souvent présentée comme une méthode permettant de mettre fin à une dépendance au sucre.

Mais, même si chaque personne découvre un traitement différent qui répond à ses besoins spécifiques, l’acupuncture ne peut à elle seule résoudre une grave dépendance au sucre.

Toutefois, il s’agit d’une méthode largement acceptée et très efficace lorsqu’elle est associée à un suivi supplémentaire. Le but de l’acupuncture est de vous aider à améliorer votre lutte contre la dépendance au sucre.

Technique 6 : consultez un diététicien

Si vous avez tenté de réduire votre consommation de sucre, ou même si vous avez modifié vos habitudes alimentaires ou même votre routine, et que vous continuez à consommer du sucre malgré vos efforts, il est essentiel de consulter un diététicien qui pourra vous aider à évaluer vos choix alimentaires et à créer un régime adapté à votre mode de vie.

Le diététicien peut vous aider à surmonter vos émotions et vos frustrations en adaptant le régime qu’il recommande. Il est possible de réduire la quantité de sucre que vous consommez tout en continuant à profiter de votre temps.

Beaucoup de personnes commettent l’erreur de se lancer dans des régimes extrêmes ou de supprimer des repas pour perdre du poids ou réduire leur consommation de sucre.

Ce n’est pas une bonne idée. Non seulement le fait de se priver de sucre, de nourriture ou de manger plus de calories est moins bénéfique pour perdre du poids, mais cela peut provoquer l’effet inverse, c’est-à-dire que vous ressentirez des pics insupportables tout au long de la journée, ce qui vous poussera à consommer aussi vite que possible avec ce que vous avez dans vos placards de cuisine.

Technique 7 : essayez l’hypnose

La dépendance au sucre peut être traitée par l’hypnose, qui offre l’avantage d’être un traitement rapide et efficace.

L’hypnose est un type de thérapie brève dans laquelle le psychologue traite votre subconscient en vous plaçant dans un état d’esprit modifié.

L’idée est de contrecarrer la pensée positive que le sucre peut déclencher en vous en présentant à votre inconscient une perception négative alternative du sucre afin que vous n’ayez pas à recourir à une consommation excessive lorsque vous êtes en détresse ou stressé.

L’hypnose peut vous aider à modifier votre comportement en travaillant avec l’esprit subconscient. Elle peut produire des résultats positifs dans le traitement de la dépendance au sucre lorsque vous êtes capable de lâcher prise et de faire confiance à l’expert qui utilise l’art de l’hypnose.

Pas toujours facile à identifier Le sucre se trouve dans tous les plats préparés et dans une variété d’aliments que nous consommons ainsi que dans ceux qui ont un goût salé caractéristique dans lesquels le sucre n’est pas perceptible. Il est désigné sur les étiquettes par les termes suivants : saccharose, fructose, sucrose, dextrose maltose et saccharose, et peut entraîner une grave dépendance.

Tout le monde s’accorde à dire que le sucre n’est pas bon pour la santé De nombreuses études ont mis en évidence le fait qu’au moins 20 % des Français dépassent leur consommation quotidienne de sucre, qui est limitée à 100 grammes par jour. Selon certains experts, l’apport recommandé en sucre ne devrait pas dépasser 5 % des calories consommées quotidiennement.

Les choses à garder à l’esprit

Pour éviter de graves problèmes de santé et réduire les dangers de ce trouble alimentaire, il est essentiel d’éliminer le sucre rapidement. Reconnaissance des signes, traitement des causes profondes, préférence pour les sucres naturels, méthodes naturelles… Il existe une variété d’astuces et de stratégies pour vaincre la dépendance au sucre.

Dans certains cas, lorsqu’il y a présence de diabète et d’obésité, il est possible de vivre cette dépendance comme un calvaire. Si vous ressentez le besoin d’avoir un système de soutien pendant le processus de sevrage, n’hésitez pas à vous adresser à un psychologue spécialisé en nutrition et à un expert en nutrition qui pourra vous aider à mettre cette dépendance derrière vous.

%d blogueurs aiment cette page :