9 étapes pour réussir votre sevrage du cannabis

Produit dérivé du chanvre, le cannabis a des effets psychotropes. Il est constitué de nombreux composés chimiques appelés cannabinoïdes. Le THC en fait partie. Plus la concentration est élevée, plus le risque de dépendance est grand. On estime que 5 à 10 % des consommateurs sont régulièrement dépendants du cannabis.

Vous fumez régulièrement de la marijuana ou même juste un joint de temps en temps, et vous avez décidé d’entamer votre sevrage des cannabinoïdes ? Félicitations ! Cet article va vous aider à trouver les ressources dont vous avez besoin pour arrêter de fumer dans les meilleures conditions possibles.

Le résumé de l’article :

  1. Comment se débarrasser du cannabis ?
    1. Étape 1 : faites le point sur votre consommation
    2. Étape 2 : posez-vous les questions appropriées pour augmenter votre motivation .
    3. Étape 3 : visualisez les avantages futurs de l’arrêt du tabac .
    4. Étape 4 : se préparer aux symptômes de manque
    5. Étape 5 : fixer son propre rythme
    6. Étape 6 : fixez une date
    7. Étape 7 : modifiez vos habitudes pour vous aider à éviter les envies de fumer .
    8. Étape 8 : entourez-vous de personnes amicales
    9. Étape 9 : prenez soin de vous

Comment puis-je arrêter de fumer du cannabis ?

Arrêter de fumer est une tâche qui demande de la patience, du temps et de la détermination. Une stratégie en plusieurs étapes est nécessaire pour y parvenir. Cela vous aidera à organiser le plan de désintoxication.

Évitez de vous fixer des objectifs impossibles à atteindre ; cependant, vous devez rester réaliste et conserver un état d’esprit optimiste. Par ailleurs, en cas de dépendance physique au THC, le sevrage du cannabis produit des symptômes que vous devez connaître et anticiper pour prévenir et limiter les rechutes.

Nous vous recommandons de tenir un journal dans lequel vous noterez, à chaque étape, les différents détails, vos découvertes et vos réflexions, afin de pouvoir y revenir chaque fois que vous en aurez besoin. Cela vous permettra de voir le chemin parcouru.

Étape 1 : Faites le point sur votre consommation

Une désintoxication réussie du cannabis commence par une évaluation de la quantité que vous consommez. Plus votre consommation est élevée, plus elle est susceptible de vous mettre en danger, soit directement (conséquences sur votre corps, votre cerveau et vos capacités cognitives), soit indirectement (conséquences sociales, scolaires ou professionnelles). Conséquences). …).

Ce premier test vous permettra d’augmenter votre motivation à arrêter de consommer du cannabis en la rendant tangible. Les résultats que vous obtiendrez vous permettront de vous éloigner de votre consommation et d’adapter vos stratégies de sevrage à votre niveau personnel de dépendance.

Si le score que vous avez obtenu est très élevé, il est probable que vous souffrez de problèmes quotidiens dus à votre consommation de cannabis. Vous pourriez souffrir d’une dépendance au cannabis.

C’est une bonne idée de le savoir.

Quel que soit le type de dépendance au moment où vous commencez le sevrage, faire une liste de votre consommation peut vous fournir un point de départ.

Au fur et à mesure que vous progressez dans votre processus de sevrage, votre motivation sera maintenue grâce au suivi de vos résultats par rapport à votre point de départ.

Avant de commencer le processus de désintoxication, il est essentiel de faire l’effort de comprendre les raisons pour lesquelles vous fumez.

Étape 2 : Posez-vous les questions appropriées pour accroître votre motivation

Pour réussir à arrêter de fumer du cannabis, vous devez considérer les raisons pour lesquelles vous fumez…

Cherchez-vous à vous détendre ? Pour vous sentir plus à l’aise socialement ? Pour soulager un besoin ou pour échapper à des sentiments négatifs ? Il existe de nombreuses raisons de faire usage du cannabis.

Les analyser vous permettra d’identifier plus facilement les options alternatives au cannabis et de découvrir des alternatives pour remplacer vos habitudes actuelles. Gardez un carnet à l’esprit et n’ayez pas peur de noter les trois principales raisons qui vous poussent à consommer du cannabis.

Vous connaissez maintenant la raison pour laquelle vous fumez. Avez-vous déjà pensé aux raisons pour lesquelles vous aimeriez arrêter de fumer ?

Pendant longtemps, le cannabis a été considéré comme une drogue douce et hautement psychoactive. Il a divers effets sur la santé qui augmentent les risques de développer des problèmes cardiaques, des problèmes psychiatriques et une diminution des capacités cognitives.

Au-delà de ces dangers, fumer des joints peut également affecter votre qualité de vie : Vos liens sociaux se sont affaiblis, vous ne vous liez d’amitié qu’avec des fumeurs Vous vous sentez isolé et vous avez ralenti vos activités antérieures, vous êtes inquiet pour votre vie professionnelle et vous ne vous engagez plus suffisamment dans vos tâches professionnelles Vous êtes confronté à des problèmes financiers car vous dépensez votre argent pour vous réapprovisionner, ou vous avez peur d’être impliqué dans un accident de voiture, ou d’être examiné par la police …..

Lire aussi  Embole vasculaire cancer du sein

Il est de votre responsabilité de noter, pour chaque partie de votre vie quotidienne, les principales raisons qui vous poussent à vous arrêter. Elles peuvent être un facteur important dans votre progression et dans l’accomplissement de vos objectifs de sevrage. Le fait d’en être conscient vous aidera à imaginer les mois à venir.

Étape 3 : Visualisez les avantages futurs de l’arrêt du tabac

Vous avez votre motif. L’étape suivante consiste à imaginer les nombreux avantages qui vous attendent grâce au programme de désintoxication qui s’annonce et qui amélioreront votre apparence physique ainsi que votre vigilance, vos relations sociales saines, votre sommeil, vos économies…

En ce qui concerne l’argent, vous pouvez estimer les coûts de votre consommation sur une base mensuelle ou hebdomadaire, afin de vous inciter à mettre cet argent de côté.

Vous aurez ensuite la possibilité d’investir cette somme comme une récompense, pour vous sentir mieux ou peut-être dans un projet personnel qui vous tient à cœur. Dans tous les cas, cela marquera la fin de votre cure de désintoxication.

Écrivez vos pensées sur qui vous serez dans quelques mois, et qui sera le tout nouveau « vous ». Vous serez étonné de voir à quel point vous vous sentirez plus calme lorsque vous commencerez à vous sevrer du cannabis en visualisant votre réussite dans les années à venir.

Étape 4 : Préparez-vous aux symptômes de sevrage

Bien que la dépendance au cannabis soit principalement psychotique, une dépendance physiologique est possible. La dépendance au cannabis, en particulier dans le cas des utilisateurs qui en consomment depuis longtemps, peut déclencher des symptômes de manque de THC lorsque vous arrêtez, et provoquer des symptômes de se vrage.

Les symptômes les plus importants du sevrage du cannabis sont les suivants :

  • Colère, irritabilité ou agressivité ;
  • Nervosité ou anxiété ;
  • Perturbations du sommeil (comme les cauchemars ou l’insomnie) ;
  • Perte de poids et perte d’appétit ;
  • État fébrile (fatigue et faiblesse) et ralentissement de …) ;
  • Dépression ;
  • Douleurs d’estomac, sueurs, tremblements, frissons, fièvre, maux de tête.

Être conscient de cela avant le moment peut vous aider à faire face aux effets de la désintoxication. Vous vous sentirez probablement « bizarre ». C’est normal car votre corps se libère de la drogue et la recherche, ce qui provoque des perturbations temporaires.

Ces symptômes se manifestent dans les 24 à 72 heures qui suivent l’arrêt du tabac, avec un pic au cours de la première semaine, mais ils durent rarement plus de deux semaines.

Cependant, le temps de sevrage du cannabis est différent d’un individu à l’autre. Il est plus prolongé en cas de forte consommation.

Vous pouvez demander à votre médecin de lui parler au cas où vous auriez des craintes. Il pourra vous réconforter et vous encourager.

C’est bon à savoir.

Il n’existe pas de traitement spécifique pour le sevrage du cannabis. Il peut être traité à votre domicile ou dans un centre spécialement conçu à cet effet, en ambulatoire. Parfois, des médicaments anxiolytiques sont prescrits pour traiter certains effets secondaires, par exemple l’anxiété, mais ils doivent être surveillés afin d’éviter toute dépendance. L’objectif n’est pas de substituer une dépendance à une autre, mais de minimiser les effets négatifs temporaires du sevrage. C’est pourquoi il est crucial de prévenir, si c’est possible, votre famille et vos amis. Ils seront au courant de tout changement d’humeur et vous aideront à traverser cette période difficile.

5. 5 : Fixez votre propre rythme

La capacité à aller à votre rythme est la clé d’un sevrage réussi du cannabis.

Dans cette sixième étape, vous êtes maintenant prêt à décider comment vous allez arrêter lentement ou tout d’un coup ? C’est votre choix.

Il n’y a pas une seule bonne façon de procéder. Il est possible d’arrêter d’un seul coup, mais cela peut être extrêmement difficile si vous êtes un fumeur invétéré. Ne vous mettez pas trop de pression pour arrêter de fumer. Vous pouvez vous fixer un certain nombre d’objectifs à diminuer progressivement jusqu’à l’arrêt complet.

Lire aussi  L'importance de la réanimation cardiopulmonaire

Cependant, vous pouvez également établir des objectifs qualitatifs. Pour ce faire, déterminez les moments où vous fumez habituellement (par exemple lorsque vous vous ennuyez ou lorsque vous êtes fatigué), puis essayez d’arrêter de consommer du cannabis pendant ces moments. C’est une excellente première étape, tout comme la prise de conscience des situations « à risque ».

Vous êtes le seul à pouvoir décider de ce que vous devez faire. Ne soyez pas une victime lorsque les choses ne se passent pas immédiatement comme prévu : revoyez votre stratégie et essayez de déterminer le problème. Il est parfois nécessaire de prendre des mesures intermédiaires pour progresser. Assurez-vous que vos objectifs sont réalistes et réalisables.

Les premiers jours peuvent être les plus difficiles. Vous pouvez douter de votre travail mais persévérez, vous réussirez ! Notez vos pensées dans votre carnet pour vous libérer de leur poids.

N’abandonnez pas est renforcez votre confiance en vous. Plus le temps passe, plus vous serez en mesure d’évaluer l’ampleur de votre travail. Gardez à l’esprit que vous êtes en train de construire, lentement, l’estime de soi que vous avez bâtie.

C’est bon à savoir.

C’est l’incapacité à fonctionner sans cannabis (même en étant conscient des conséquences négatives) et la difficulté à s’arrêter.

Le concept de tolérance, c’est-à-dire la dépendance à la drogue (consommer davantage pour ressentir les effets), peut augmenter les risques de dépendance.

Le THC présent dans la plante peut également augmenter le risque de dépendance. Par exemple, la marijuana (les fleurs) peut contenir jusqu’à 25 % de THC.

Étape 6 : Fixez une date

Comme pour toute dépendance, le choix d’une date à laquelle vous pourrez arrêter est essentiel.

Si vous envisagez d’arrêter d’un seul coup, vous devriez vous donner une semaine entière pour planifier. Si vous en avez la possibilité, optez pour un moment de détente et sans stress.

Si vous réduisez lentement votre consommation, notez la date à laquelle vous commencez à réduire votre consommation, puis décidez du moment où vous arrêterez complètement. Vous êtes libre de décider du délai qui vous semble le plus approprié entre les deux.

Il est également possible d’arrêter de fumer du tabac de la même manière.

De plus, c’est sain pour vous, cela peut vous aider à réduire le risque de rechute qui est généralement lié à la consommation de cannabis. Dans ce cas, c’est une excellente idée de consulter votre médecin pour établir le traitement qui utilise des substituts nicotiniques.

Félicitations ! Votre engagement est maintenant en place. Il y a quelques étapes à suivre avant de pouvoir commencer. Si vous pensez avoir besoin d’aide pour entamer votre sevrage, les psychologues de la Clinique E-Health sont en mesure de vous aider en adaptant et en personnalisant les protocoles. Ne tardez pas à y penser plus longtemps.

Étape 7 : Changez vos habitudes pour résister à la tentation de fumer

Il est essentiel d’analyser les circonstances qui vous mettent en danger, c’est-à-dire les moments où vous avez pu consommer du cannabis. Prenez votre carnet et notez : si vous étiez seul ou avec quelqu’un d’autre ; l’endroit où vous étiez ; ce qui se passait ; votre humeur et ce que vous ressentiez lorsque vous fumiez.

De cette façon, vous pouvez être conscient des lieux, des moments et des états qui présentent actuellement un risque d’attraction.

Si la tentation devient trop forte, vous ne serez pas tenté de céder au cannabis, mais vous utiliserez la trousse d’urgence ! Il s’agit d’une sorte de trousse de premiers secours pour les personnes atteintes de troubles mentaux que vous pouvez personnaliser pour vous aider dans les moments difficiles.

Pour la constituer, notez les tâches qui remplaceront vos anciennes routines. Il est important de planifier suffisamment à l’avance pour savoir ce que vous devez apprendre et ce que vous pourrez utiliser au bon moment.

Si vous avez l’habitude de fumer du cannabis pour vous désennuyer, pourquoi ne pas vous lancer dans un projet personnel que vous avez repoussé depuis un certain temps afin de vous occuper ? Si vous avez consommé du cannabis pour vous soulager d’une émotion déstabilisante, pourquoi ne pas appeler quelqu’un d’autre à la place ?

Lire aussi  Beacopp, le traitement contre le cancer le plus efficace

Il vous incombe de déterminer les sources les plus efficaces à intégrer dans votre vie quotidienne : une séance d’entraînement peut libérer des endorphines et réduire votre stress Une activité artistique augmentera votre créativité et votre concentration La méditation peut vous ramener à votre état d’esprit Le bénévolat peut créer des liens sociaux…

Les options sont nombreuses et il est essentiel d’écouter vos propres besoins pour découvrir l’équilibre le plus approprié. Avec le temps, ce kit ne sera pas utilisé uniquement en cas de besoin, mais fera partie de la base de votre nouvelle routine.

Étape 8 : Entourez-vous de personnes qui vous aideront

Veillez à ne pas vous trouver en compagnie de personnes qui ne respectent pas votre décision et qui pourraient vous encourager à recommencer à fumer ou à continuer à fumer en présence d’autres personnes.

L’idéal, au moins pour un temps, est de se tenir à l’écart des milieux sociaux dangereux, autant que possible. Ne fréquentez pas les copains fumeurs qui l’étaient autrefois et n’allez pas à des événements où des substances sont facilement accessibles.

Au cours de la mise en œuvre de vos nouveaux projets, vous devrez élargir vos horizons sociaux.

N’ayez pas peur de parler de votre sevrage à ceux qui vous entourent.

Parlez à ceux avec qui vous êtes à l’aise dans votre cercle, ceux qui écouteront votre histoire avec bienveillance et sans jugement, simplement pour vous soutenir et vous encourager. Pouvoir compter sur vos amis est une partie importante du processus d’arrêt de votre dépendance.

Si vous avez encore du mal à vous confier ou à nouer des relations, vous pouvez vous tourner vers des groupes d’entraide ou de discussion.

Des professionnels de la santé sont également disponibles pour vous aider : médecins généralistes, psychologues spécialisés dans les dépendances et autres addictologues Contactez-les dès que vous en ressentez le besoin.

Étape 9 : Prenez soin de vous

En premier lieu, il est essentiel de se tenir à l’écart des autres formes d’addiction qui pourraient se substituer au cannabis comme les jeux d’argent, l’alcool ou encore certaines drogues.

Cependant, n’hésitez pas à utiliser des produits non toxiques comme des tisanes apaisantes ou des huiles essentielles pour soulager le stress.

Le sport est un excellent outil pour aider à la relaxation.

Si vous avez du mal à contrôler votre nervosité pendant le sevrage du cannabis Essayez l’hypnose, l’acupuncture ou la sophrologie.

Vous pouvez également envisager de vous offrir un cadeau d’une manière qui vous convient ; par exemple, offrez-vous un cadeau à chaque nouvelle étape que vous franchissez.

Dans les jours qui suivent, si vous ne vous sentez pas bien, continuez à vous soigner en cherchant dans votre thérapie les raisons de vos symptômes. Un soutien peut vous aider à comprendre le rôle du cannabis dans votre mode de vie, ses origines, comment il a commencé et comment il est devenu si important.

Les choses à garder à l’esprit

Le cannabis est une drogue à haut risque, mais l’arrêter le plus rapidement possible minimise les effets qu’il déclenche. Plus on commence tôt à en faire usage, plus la désintoxication est difficile. Cependant, arrêter de fumer des joints, c’est possible ! C’est assurément un changement majeur qui crée de nouvelles façons de vivre, de nouvelles amitiés et de nouvelles activités. Le processus de désaccoutumance à l’alcool consiste à lutter contre l’envie d’arrêter de fumer, c’est une sorte de combat qui vous permet de vivre une meilleure qualité de vie, et de découvrir d’autres sources de plaisir. Si vous souffrez de votre consommation et que vous pensez qu’un soutien psychologique est nécessaire, contactez notre équipe, qui pourra vous aider. vous aider à vous sevrer de la drogue

%d blogueurs aiment cette page :