Le mélanome : les facteurs de risque et les moyens de prévention

Le mélanome est un cancer de la peau qui se développe à partir des cellules pigmentaires de la peau.

Il peut être présent sur tout le corps, mais il est plus fréquent sur les zones exposées au soleil comme le visage, les avant-bras et les jambes.

Le mélanome se développe lentement et peut rester longtemps sans provoquer aucun symptôme. Mais il peut aussi se propager rapidement à d’autres parties du corps. Dans ce cas, on parle de métastase. Nous allons voir comment faire pour savoir si vous avez une métastase ou pas.

melanome metastase survie

Qu’est-ce que le mélanome métastatique ?

Le mélanome est une tumeur maligne de la peau.

Il s’agit du cancer de la peau le plus grave. Dans sa forme la plus répandue, le mélanome cutané se développe à partir des cellules pigmentaires de la peau (mélanocytes).

Les mélanomes sont souvent découverts par hasard lors d’un examen clinique ou à cause d’une modification de couleur ou d’une taille anormales sur la peau. Ces signes doivent donner lieu à un diagnostic rapide et précoce afin de permettre au patient d’être traité rapidement et efficacement.

Le traitement du mélanome consiste en une exérèse chirurgicale totale suivie éventuellement d’une radiothérapie si nous ne pouvons pas obtenir une exérèse complète sans risque pour les organes adjacents.

Il existe aussi un traitement qui associe chimio-thérapie et radiothérapie. En fonction du stade du cancer, il est possible que ce traitement soit associée à une intervention chirurgicale partielle qui permet alors aux cellules cancéreuses restantes d’être retirée au cours des suites opératoires.

Les causes du mélanome métastatique

Le mélanome est une forme de cancer de la peau très agressive.

Il se caractérise par une croissance rapide et ses cellules cancéreuses migrent vers d’autres parties du corps.

Lire aussi  L'hôpital Sainte-Musse : un hôpital au cœur de la ville

Le mélanome est l’une des formes de cancer les plus mortelles, avec un taux de mortalité supérieur à 90%. Environ 80% des mélanomes sont diagnostiqués chez les adultes âgés entre 50 et 70 ans.

Le mélanome cutané peut se développer sur n’importe quelle partie du corps et il est souvent causé par une surexposition au soleil. Cependant, le port d’un chapeau ou d’un écran solaire peut réduire le risque de développer un mélanome.

Les personnes ayant des antécédents familiaux de cancers de la peau ou ayant subi des coups de soleil importants sont particulièrement exposées au risque d’attraper un mélanome cutanée.

Les symptômes du mélanome métastatique

La tâche des médecins est de déterminer s’il y a eu propagation du cancer et si cela nécessite une chimiothérapie ou une chirurgie.

Le traitement du mélanome métastatique

Le mélanome est un cancer de la peau qui se développe à partir des cellules pigmentaires de la peau.

Il touche surtout les personnes à la peau claire et s’appelle mélanome si sa tumeur mesure plus d’un centimètre.

Le mélanome a tendance à se propager rapidement, c’est pourquoi il est classé parmi les cancers rares.

Les traitements du mélanome sont complexes et demandent une collaboration étroite entre le patient et son chirurgien.

Le choix du traitement repose sur des facteurs tels que l’emplacement de la tumeur, son volume, sa profondeur ou encore l’état général du patient.

La chirurgie constitue souvent le premier traitement dans le cas du mélanome cutané superficiel (mésothéliome). Elle permet de retirer complètement la tumeur sans endommager les tissus environnants ni altérer les fonctions vitales de la peau. Dans certains cas, elle est suivie d’une chimiothérapie ou d’une immunothérapie. Si ce n’est pas suffisant pour supprimer totalement le cancer, une intervention supplémentaire sera envisagée : l’ablation des ganglions lymphatiques situés autour de la zone touchée (curage ganglionnaire). Un examen anatomopathologique permettra ensuite au dermatologue spécialiste du cancer de confirmer qu’il s’agit bien d’un mésothéliome malin. Sachez que vous pouvez contacter votre centre afin qu’il vous conseille sur les différents traitements possibles pour votre situation particulière.

Lire aussi  L'hôpital d'Ajaccio, un lieu de soins de qualité

La prévention du mélanome métastatique

Il est important d’être attentif à la peau de son enfant.

Il existe un type de cancer de la peau qui touche particulièrement les enfants : le mélanome. Ce type de cancer est lié à l’exposition aux rayons ultraviolets du soleil, et plus précisément aux rayons UVB (ultraviolets B). Cependant, ce ne sont pas toutes les personnes exposées au soleil qui développent un mélanome.

La vie avec le mélanome métastatique

Le mélanome est un cancer de la peau très agressif qui touche surtout les personnes à peau blanche. C’est l’un des cancers les plus courants chez les Australiens, avec près de 5000 cas par an.

Il s’agit du cancer le plus mortel, puisqu’il est responsable de près d’un tiers des décès liés aux cancers cutanés. Environ 30% des personnes atteintes d’un mélanome auront une récidive au cours de la première année suivant le diagnostic initial et cela jusqu’à 50% à 5 ans.

Les principales causes du mélanome sont l’exposition excessive au soleil sans protection adéquate et une peau claire (blanche ou jaune) exposée en permanence au soleil (phototype I).

Le risque augmente considérablement pour ceux qui ont eu une exposition prolongée au soleil pendant l’enfance avant 12 ans et pour ceux qui ont eu plusieurs coups de soleil pendant l’enfance ou lors d’examens radiologiques, tels que les rayons X ou le scanner. Avantages: Le pronostic du mélanome est meilleur que celui des autres formes de cancer cutané grâce aux traitements disponibles aujourd’hui.

Les patients atteints d’un mélanome présentent moins de risques cardiaques et pulmonaires grâce à la faible probabilité qu’ils soient transférés vers un autre site du corps (métastases).

Lire aussi  L'Hôpital de Cavaillon : un hôpital de qualité

Le mélanome métastatique et la mort

Le mélanome est une tumeur maligne développée à partir des cellules de la peau, responsable de la coloration de l’épiderme.

Il se présente sous différentes formes et il peut évoluer lentement ou rapidement.

Le mélanome est considéré comme le cancer de la peau le plus grave.

Il est souvent diagnostiqué par hasard. S’il n’est pas traité, il peut entraîner des complications graves et provoquer la mort.

Les personnes ayant un risque accru de développer un mélanome doivent être surveillés régulièrement par un dermatologue, afin d’obtenir un diagnostic précoce et d’être traités rapidement si nécessaire.

Les facteurs qui augmentent le risque d’avoir un mélanome comprennent les suivants : exposition au soleil intense; coups de soleil fréquents; antécédents familiaux du cancer cutanée (mutation génétique); bronzage artificiel à l’aide d’autobronzant; coups violents contre la peau (chocs) ; utilisation excessive du rasoir ou du laser pour enlever les poils sur les jambes, etc.

La conclusion de cet article est que la plupart des personnes atteintes d’un mélanome métastatique survivent, et sont même en bonne santé. Cependant, avec les progrès de la thérapie, il y a eu une augmentation du nombre de patients qui ont besoin d’une greffe de cellules souches pour vivre.

%d blogueurs aiment cette page :