Burn out : les 9 symptômes qui doivent vous alerter

Cela commence par une quantité croissante de travail, un stress croissant et enfin un malaise profond au travail. Au fil des jours, vous êtes de plus en plus fatigué, vous avez du mal à vous concentrer et il devient évident que vous n’êtes plus prêt à aller travailler. Et si vous l’étiez sans vous rendre compte que vous vous épuisiez ?

Un problème sérieux de notre époque Il existe encore une série d’indicateurs qui peuvent vous aider à reconnaître le burn out et vous alerter sur le déclin de votre santé physique et mentale.

N’ayez pas peur de faire ce test pour déterminer si vous êtes en situation de burn-out ou si un de vos proches l’est.

Le résumé de l’article

  1. Qu’est-ce que le burn-out exactement ?
  2. Comment savoir si vous êtes en situation d’épuisement professionnel ?
    1. Le symptôme ndeg1 est : la fatigue au travail
    2. Symptôme ndeg2 : Fatigue chronique et excessive
    3. Symptôme NDEG3 : Une indifférence marquée au cynisme
    4. Symptôme NDEG4 : Une évaluation de vos capacités professionnelles
    5. Symptôme n°5 : Une expérience de perte de contrôle
    6. Signes #6 : Des difficultés à se souvenir et à se concentrer sur les choses
    7. 7 Symptômes : Une incapacité à s’isoler socialement et un repli sur soi
    8. 8 Symptôme : Comportements de dépendance
    9. Symptôme NDEg9 : Douleur physique

Qu’est-ce que le burn-out ?

Le burn-out (ou syndrome d’épuisement professionnel) est un état associé à un hyperstress enduré au fil du temps dans le cadre professionnel et qui se termine par l’attaque de votre corps et la consommation de vos réserves physiques, mentales et émotionnelles.

En particulier pour ceux qui sont incroyablement investis dans leur travail, la question de l’épuisement professionnel est souvent le point de rupture dans un cas où le travailleur a essayé de garder son emploi jusqu’à la fin au détriment de leur santé.

En général, les personnes en burn-out souffrent d’un niveau élevé de fatigue mentale déclenchée par une accumulation de stress non géré (souvent au travail). Cela les affecte d’abord physiquement, puis psychologiquement. Dans les cas les plus graves, l’état physique et mental de l’employé peut se détériorer au point que le travailleur est incapable d’effectuer son travail.

Contrairement à ce que beaucoup croient, le burnout n’est pas un état dépressif, mais il est rare d’en faire partie si la situation ne s’améliore pas. Il est donc crucial de reconnaître rapidement les signes d’épuisement professionnel.

Il est bon de le savoir.

Le burn out est généralement désigné comme un épuisement mental extrême au travail. Il en existe différentes formes comme le burn out maternel.

Comment savoir si vous souffrez d’épuisement professionnel ?

Pour déterminer si vous souffrez de burn out, il est important d’être attentif aux signaux que vous envoie votre corps et votre esprit, car certains symptômes ou signes psychologiques peuvent être des signes d’un niveau de stress trop élevé au travail.

Selon Maslach (1980), le terme « burnout » repose sur trois aspects : l’épuisement émotionnel, la dépersonnalisation et la baisse de vos performances personnelles au travail. Ces aspects sont accompagnés de symptômes qui vous avertissent de votre état de santé mentale au travail. Ils apparaissent progressivement jusqu’à devenir permanents.

Ainsi, les signes permettant d’identifier le burnout sont les suivants :

  1. Une fatigue qui est liée à la perte de sens de votre travail.
  2. Une fatigue chronique et une fatigue excessive (liée à des problèmes de sommeil et à une perte d’énergie).
  3. Un cynisme prononcé et une attitude désintéressée vis-à-vis des collègues.
  4. Une perte de confiance dans vos capacités professionnelles et une baisse de l’estime de soi.
  5. Un sentiment de perte de contrôle.
  6. Il est difficile de se concentrer et d’enregistrer des informations.
  7. Une tendance au repli sur soi et à l’isolement social.
  8. Dépendances (tabac et alcool, ainsi que drogues).
  9. Des douleurs physiques (maux de tête, vertiges, tensions musculaires).
Lire aussi  Manipulateur narcissique en couple : 9 signes qui ne trompent pas

La lassitude est un symptôme qui peut être lié à une perte d’importance dans votre travail.

Vous avez beau essayer de trouver des arguments pour vous convaincre de la valeur de votre travail, rien n’y fait. Au bout du compte, vous n’éprouvez plus aucun intérêt pour vos tâches et finissez par vous sentir dépourvu d’objectif dans votre travail .

En outre, vous commencez à accomplir vos tâches automatiquement, de manière habituelle et sans chercher à comprendre pourquoi vous le faites. Si vous vous sentez comme ça, vous vous êtes probablement demandé « Qu’est-ce que je fais ? » ou « Pourquoi cela m’arrive-t-il ? ». Et peut-être avez-vous déjà trouvé une réponse toute faite à la seconde question : « Je le fais parce qu’on me l’a demandé » (et c’est tout ce qu’il y a à dire).

Petit à petit, vous commencez à vous dissocier de l’attraction primaire que vous avez ressentie lorsque vous avez accepté le poste. Vous ne cherchez plus à établir un lien entre vos objectifs et les effets qu’ils ont sur l’entreprise, bref, vous commencez à vous sentir coupable de votre travail.

Consultez également : Vie privée Vie professionnelle 3 règles pour vous aider à trouver l’équilibre.

Symptôme du ndeg2 : Fatigue chronique et excessive

Le deuxième moyen d’identifier le burn out Le troisième signe pour reconnaître le burn out est la fatigue qui commence à se manifester au fil des jours. On se sent « vidé » et on n’a pas l’énergie nécessaire pour travailler. Ce n’est pas inhabituel car le burn out peut affecter la qualité du sommeil à cause du stress. Il est donc fréquent que les personnes qui sont sous pression au travail connaissent des troubles du sommeil.

C’est la même chose Vous essayez de vous endormir, mais vous n’y arrivez pas, vos pensées se bousculent dans votre esprit et sont excessivement concentrées sur votre travail. Lorsque vous vous endormez enfin et que vous vous réveillez au milieu de la nuit, toujours avec les pensées qui vous tiennent éveillé, et lorsque le réveil sonne, il n’y a aucun moyen de se lever et d’aller travailler, vous n’avez qu’une seule envie : rester au lit et essayer de terminer votre nuit.

Signes du ndeg3 : mépris manifeste pour vos collègues

Lorsque la fatigue chronique commence à s’installer, il est possible de finir par éprouver des sautes d’humeur et même du cynisme pendant que vous travaillez.

Vous commencez à exprimer des pensées fortement négatives et à agir d’une manière qui ne correspond pas à ce que vos collègues ou vos patrons attendent de vous. Cependant, ce n’est pas entièrement de votre faute, et souvent vous ne le savez même pas. Mais votre attitude et votre comportement vous sabotent ; chaque aspect de votre vie est l’objet de critiques, et vous commencez à vous dire que ce qui se passe sur votre lieu de travail « est absurde ». Beaucoup de choses vous frustrent ou vous mettent mal à l’aise, vous vous désengagez lentement de l’organisation pour laquelle vous travaillez.

Lire aussi  Comment gérer son stress ? 11 conseils de psy pour s'en libérer

Ce cynisme est en fait le reflet du concept de dépersonnalisation, que Maslach décrit et désigne comme une situation de « déshumanisation ». La dépersonnalisation peut conduire à un manque de lien personnel et à une attitude détachée envers les employés sur le lieu de travail. Une diminution de l’empathie et une certaine agressivité due à l’affaiblissement de la résistance psychique et à une moindre tolérance au stress du travail sont autant de signes d’épuisement professionnel.

Le cas d’un médecin qui ne cite pas la pathologie, ou le numéro de la chambre lorsqu’il se réfère au patient est une bonne illustration de la problématique qui est le détachement extrême et même la dureté, ne sont pas des défenses conscientes engagées pour gérer les déclencheurs émotionnels qui sont trop forts et la personne n’est plus en mesure de gérer dans un environnement professionnel.

Symptôme ndeg4 : Perte de confiance dans vos capacités professionnelles ou baisse de l’estime de soi

Vous commencez à vous sentir incapable de mener à bien les tâches qui vous sont confiées et de satisfaire les exigences de vos supérieurs de manière satisfaisante. Dans l’ensemble, vous vous sentez inefficace, vous doutez de vos capacités en tant que professionnel et vous êtes convaincu que vous n’avez plus la possibilité de faire partie de l’entreprise ou même de votre groupe de travail Un sentiment d’iniquité est susceptible de se développer en vous.

Celui-ci affecte votre estime de soi. Elle diminue progressivement et, finalement, affecte votre confiance en vous.

Sentiment n°5 : perte de contrôle

Le burn out est décrit comme un sentiment de perte de contrôle, c’est-à-dire que vous avez l’impression d’avoir perdu pied au travail. Vous n’êtes plus capable de mener à bien votre travail et les échéances des projets ; vous vous sentez dépassé par vos sentiments ainsi que par votre charge de travail, l’épuisement…

C’est généralement à ce moment-là que survient la sensation d’être snob dans votre vie professionnelle. Si vous regardez les personnes qui vous entourent, vous avez l’impression que tout va bien pour elles et qu’elles sont parfaitement en phase avec le travail qu’elles font, mais vous commencez à avoir l’impression de ne pas faire partie de l’équipe et vous commencez à vous demander quelle est votre place.

Le symptôme ndeg6 : difficulté à se concentrer et à enregistrer des informations

Le stress et les contraintes de votre vie font que vous avez de plus en plus de mal à vous concentrer. Vous ne vous souvenez pas de prendre des rendez-vous précis, vous ne terminez pas vos missions et vous êtes incapable de vous souvenir plus longtemps des instructions données par vos supérieurs.

Vous pouvez avoir l’impression d’être physiquement présent, mais de ne pas réfléchir, ce qui provoque des erreurs sans même vous en rendre compte. Ces erreurs, une fois exposées, alimentent les fausses croyances que vous avez créées (pas suffisant, pas capable de la tâche, ou l’impression d’être un fraudeur).

Lire aussi  5 signes pour reconnaître l'impuissance sexuelle et la soigner

Le signe de l’épuisement professionnel est un signal d’alarme car il peut provoquer le ralentissement des fonctions cognitives de votre cerveau.

Si vous commencez à vous sentir épuisé au point d’avoir l’impression de ne plus comprendre ce que l’on attend de vous, d’être dépassé par vos tâches et de ne plus avoir une certaine souplesse intellectuelle ou d’avoir des difficultés à prendre des décisions, alors il est temps de vous éloigner de vos responsabilités professionnelles et de prendre un congé.

Le symptôme ndeg7 : Une tendance au repli sur soi ou à l’isolement social.

L’épuisement professionnel désigne également la nécessité de se couper progressivement de soi en raison d’un épuisement dans les deux sens.

D’un côté, vous avez l’impression de vous battre pour rester dans la course au travail, et vous n’arrivez pas à trouver la motivation ou l’envie d’accomplir vos tâches malgré toute votre bonne volonté, et de l’autre, vous ne supportez plus l’ambiance générale de votre lieu de travail. Vous n’êtes pas intéressé par les pauses après le travail ou les pauses café, mais vous préférez rester au travail.

À cet égard, vous avez l’impression que votre envie d’aller au travail n’est plus là Il devient de plus en plus difficile de se lever le matin. Vous vous sentez souvent déprimé et pouvez être envahi par des symptômes d’anxiété, comme une boule dans l’estomac ou des larmes dans les yeux, ou encore des difficultés à respirer.

Symptôme n° 8 : Comportement addictif

Pour gérer le stress général, vous pouvez développer une dépendance à l’alcool, au tabac ou aux drogues par exemple. Vous pouvez également développer des troubles de l’alimentation.

Ce sont des actions qui compensent et tentent de contrôler le stress et la fatigue mentale qui se sont emparés de vous. Ils servent de stimulant et de moment de réconfort après une dure journée de travail.

En savoir plus sur le burn out Les 10 effets secondaires les plus fréquents

Douleurs physiques

Vous ressentez fréquemment des maux de tête, des tensions musculaires des douleurs abdominales, des problèmes digestifs, et vous pouvez aussi avoir des vertiges. Le burn out se manifeste également par des signes physiques qui indiquent une somatisation du stress. Un examen rapide de ces différents signes vous permettra d’éviter le burnout.

Ce qu’il faut retenir

L’épuisement professionnel est un problème psychologique qui se caractérise par une fatigue émotionnelle et psychologique extrême, qui peut entraîner une perte de contrôle de votre travail. Parfois, on pense à tort qu’il s’agit d’une dépression, mais il existe de nombreux indicateurs qui permettent d’identifier le burnout et de vous alerter sur l’état de votre santé mentale. Ces signes sont des indicateurs cruciaux que vous devez surveiller chez vous et dans votre environnement de travail.

Si vous avez repéré ces indications, vous êtes en mesure de prendre les mesures nécessaires pour vous remettre du burnout.

%d blogueurs aiment cette page :