9 étapes pour mettre fin à votre addiction aux jeux d’argent

Roulette, poker ou loto : qui n’a pas joué pour gagner le gros lot ? Pour certains, l’excitation du jeu va au-delà du divertissement et devient une addiction. addiction. Comme l’alcool, le jeu pathologique induit un sentiment d’excitation et une sensation d’ivresse dont il est difficile de se défaire. Êtes-vous dépendant des jeux d’argent et ne pouvez pas vous arrêter ? Vous n’avez aucune idée de ce qu’il faut faire ? Voici neuf étapes pour mettre fin à votre dépendance aux jeux d’argent.

Résumé de l’article

  1. Quelle est la définition de la dépendance au jeu ?
  2. Quels sont les meilleurs moyens à prendre pour vaincre la dépendance aux jeux d’argent ?
    1. Étape 1 : Reconnaître vos symptômes
    2. Étape 2 : Analysez vos comportements
    3. Étape 3 : Apprenez à contrôler vos déclencheurs
    4. Étape 4 : Admettre les conséquences
    5. Étape 5 : Parlez à quelqu’un avec qui vous êtes à l’aise du problème de jeu dont vous souffrez.
    6. Étape 6 : lâcher l’argent
    7. Étape 7 : éviter les situations à risque
    8. Étape 8 : acceptez votre illusion de contrôle
    9. Étape 9 : commencer un traitement

Quelle est la définition de la dépendance au jeu ?

L’addiction au jeu est un comportement. Il ne s’agit pas d’une substance psychoactive sur le lieu de travail. C’est une habitude de jeu répétée et non adaptée qui cause beaucoup de souffrance et perturbe la qualité de vie et le quotidien. Non seulement les activités quotidiennes sont affectées, mais aussi la famille et le travail.

Le plaisir du jeu n’est plus une réalité et il devient un besoin dévorant qui prend le dessus sur la vie. Le joueur est incapable de s’arrêter sans raison, et son attitude est devenue addictive : le jeu s’est transformé en une substance. Le terme de jeu pathologique ou de dépendance au jeu est utilisé pour décrire ce type d’état.

Le joueur dépendant prend la même somme d’argent pour gagner encore plus : casinos, loterie, jeux en ligne, cartes à gratter, paris sportifs, cartes et chevaux de course… Chaque joueur a ses préférences.

Comme toutes les dépendances, certains individus sont plus vulnérables que d’autres.

Quels sont les meilleurs moyens d’éliminer la dépendance aux jeux d’argent ?

Le jeu pathologique est plus qu’une tendance occasionnelle. Une fois la dépendance développée, tout votre système mental et émotionnel est affecté. Pour y mettre fin, il faut du temps et de la compassion pour soi-même.

Pour se libérer de la dépendance aux jeux d’argent, il y a neuf étapes à suivre :

  1. Reconnaître les signes
  2. Passez en revue vos actions
  3. Apprenez à gérer vos déclencheurs
  4. Accepter les conséquences
  5. Parlez à un tiers de confiance de votre dépendance au jeu.
  6. Ne gardez pas l’argent
  7. Méfiez-vous des situations qui pourraient présenter un risque.
  8. Saisissez votre chance pour croire que vous avez le contrôle sur le hasard
  9. Commencez le traitement

Étape 1 : Reconnaissez vos symptômes

L’addiction aux jeux d’argent repose sur des symptômes spécifiques à reconnaître.

Si vous cherchez à mettre fin à la dépendance dont vous souffrez, vous avez probablement déjà remarqué quelques indicateurs :

  1. Vous jouez avec des sommes d’argent toujours plus importantes pour atteindre un état d’excitation proche du résultat souhaité ;
  2. Le processus de régulation de la pratique auquel vous essayez de mettre fin vous provoque des sentiments de colère et d’agitation ;
  3. En outre, si vous ne parvenez pas à arrêter ou à réduire votre consommation à long terme, vos efforts ne portent pas leurs fruits.
  4. Vous êtes extrêmement concentré sur le jeu. Vous considérez vos succès précédents, vous planifiez vos prochaines étapes et vous cherchez des moyens de gagner de l’argent ;
  5. Il est courant de jouer lorsque vous ressentez de la douleur ou que vous ne vous sentez pas bien.
  6. Si vous perdez dans un jeu, vous recommencez systématiquement à jouer pour « vous rattraper » ;
  7. Vous mentez à vos amis et aux membres de votre famille ainsi qu’à vous-même, pour dissimuler la gravité de votre trouble ainsi que ses effets ;
  8. Vous avez perdu des amis, des membres de votre famille, des amis, voire votre emploi (ou vos études sont menacées) et votre famille est ostracisée ;
  9. Vous pouvez supplier d’autres personnes de vous verser de l’argent pour rembourser la dette.

Un joueur pathologique doit présenter au moins quatre de ces signes au cours des 12 derniers mois.

Le trouble est considéré comme grave lorsque huit à neuf des critères sont réunis. Le fait de connaître les symptômes de la dépendance au jeu qui affectent votre cerveau peut vous aider à faire les bons choix pour vous rétablir de votre dépendance au jeu.

Lire aussi  Soins de support : l'importance d'une approche globale

2. Étape 2 : Analysez vos comportements

La première étape pour mettre fin à votre dépendance aux jeux d’argent consiste à reconnaître votre dépendance, ce qui inclut l’analyse de vos actions. Ce processus doit être achevé avant que vous ne commenciez à vous retirer.

Vous devez prendre note de vos habitudes de pari : À quoi jouez-vous ? À quels jeux jouez-vous ? Avec qui jouez-vous ? Quelles sont les raisons pour lesquelles vous jouez ? Où jouez-vous ? L’objectif ici est de prendre du recul et d’examiner vos actions.

Passer en revue vos routines et poser des questions sur vos pratiques vous aidera à identifier les éléments déclencheurs de vos pensées, émotions, sentiments ou comportements, circonstances… Les possibilités sont infinies et c’est pourquoi il est important de les examiner.

Pour ce faire, l’écriture est toujours utile (un cahier est suffisant) puisque vous pouvez y revenir à tout moment.

Au début, chaque fois que vous avez envie de jouer, faites une pause et observez le fonctionnement interne de votre esprit, sans jugement. Que pensez-vous ? Notez cette pensée. Ensuite, essayez de trouver la raison de cette envie.

Il peut s’agir d’un sentiment comme la tristesse ou la joie. C’est aussi la raison pour laquelle on joue pour pallier un manque d’excitation.

Les toxicomanes ont généralement des tendances impulsives qui ne réduisent pas leur dépendance. Parfois, un lieu spécifique est le déclencheur : par exemple, si vous êtes dépendant des paris sportifs ou des cartes à gratter, le fait de passer devant un établissement comme un café ou un bar pourrait vous faire ressentir le besoin de jouer.

En fin de compte, n’importe qui peut être impliqué dans une substance, ou même une substance. L’alcool et les cigarettes sont tous deux fortement liés aux jeux d’argent et leur consommation stimulera le jeu.

Lisez également les étapes suivantes pour arrêter de fumer du premier coup

Étape 3 : Apprenez à contrôler vos déclencheurs

L’étape suivante consiste à envisager les mesures que vous pouvez prendre pour mettre fin aux impulsions qui vous poussent à jouer .

Par exemple, si vous êtes dépendant des jeux d’argent, vous pouvez éviter de vous rendre dans votre casino préféré.

En les remplaçant : Si vous êtes un joueur par ennui, d’autres activités comme le sport ne vous plairont-elles pas ? Faites attention à ne pas entrer dans une nouvelle dépendance qui n’est pas basée sur la substance ! Quand vous y faites faceet affronter les sentiments dont vous essayez de vous débarrasser est le moyen le plus efficace de reconnaître vos besoins.

Si vous avez du mal à gérer efficacement vos émotions Vous avez besoin d’aide pour votre santé émotionnelle. La Clinique E-Health a adapté des protocoles Ne tardez pas lorsque vous souffrez.

4. Étape 4 : Admettre les conséquences

La troisième étape est douloureuse, mais elle est essentielle. Si vous êtes un parieur excessif, vous en subissez probablement les conséquences négatives, car les risques sont nombreux.

En effet, cette dépendance aux jeux d’argent peut être préoccupante à plusieurs niveaux :

  • Sur le plan financier : dettes, crédits, retards… ;
  • Au niveau du respect de la loi (interdiction de jouer, accès à des sites illicites ; non-paiement…) ;
  • Conflits et difficultés avec votre famille, vos amis ou votre entourage Le coût social est élevé ;
  • Des problèmes à l’école, au travail et en classe ;
  • Dans votre santé : La toxicomanie, l’anxiété et le mauvais sommeil …

Pour s’engager correctement sur la voie du rétablissement, il est essentiel d’évaluer les effets de votre maladie sur vous et votre entourage. Prenez le temps de créer une liste de contrôle de tous les problèmes que le jeu a causés (même si vous avez déjà surmonté le problème).

Faites une liste des personnes que vous avez blessées ou à qui vous devez de l’argent. Ce n’est pas une tâche facile, mais elle vous fournira l’éclairage dont vous avez besoin pour comprendre les conséquences de votre dépendance.

Cette liste peut être utilisée comme référence et comme aide-mémoire dans les moments de faiblesse.

Étape 5 : Parlez de votre dépendance au jeu à un tiers de confiance

Comme pour arrêter de fumer du cannabis ou réduire sa consommation d’alcool, il est essentiel d’avoir quelqu’un à qui se confier concernant votre dépendance.

Lire aussi  La nutrition parentérale : les bienfaits pour les bébés

Surtout, ne vous sentez pas isolé ! Vous avez besoin d’être inspiré tout au long de votre parcours afin de pouvoir partager vos expériences sans craindre d’être jugé : la générosité de vos amis et de votre famille est cruciale.

Lorsque vous êtes prêt, parlez de votre problème aux membres de votre famille et informez-les de votre besoin d’aide tout en reconnaissant les problèmes que cela a pu causer entre vous et les membres de votre famille.

Les jeux d’argent font partie des dépendances qui provoquent un sentiment de solitude. Cependant, l’arrêt de cette habitude nécessite un système de soutien solide dont les avantages aident à garder la motivation.

Si vous vous sentez toujours incompris ou si vous avez l’impression de ne pas pouvoir parler de votre état, pensez aux groupes de discussion. En personne ou au téléphone, ces personnes seront là pour vous, et avec toute la compassion dont vous avez besoin. Cliquez ici pour en savoir plus.

Entrer en contact avec d’autres personnes qui vivent (ou ont vécu) des circonstances similaires peut vous aider à réaliser que vous n’êtes pas seul et que la guérison est possible.

Étape 6 : Faites le deuil de l’argent

Le montant que vous avez misé a disparu. Elle ne reviendra jamais. Si vous continuez à jouer, examinez-vous sérieusement. Ne vous mentez pas à vous-même sur le montant que vous avez misé et celui que vous avez perdu. Soyez honnête avec vos proches qui sont au courant de votre situation.

Il est important d’accepter que les chances ne dépendent pas de vous. Vous n’avez aucun contrôle sur elle. En revanche, vous êtes maître de ce que vous faites de vos gains : vous êtes le seul à détenir votre ticket gagnant.

Il est essentiel de tenir un registre. Si vous continuez à jouer et à perdre, tenez un registre de l’argent que vous jouez et de l’argent que vous perdez. Après chaque fin de semaine, vous devriez noter le montant que vous auriez pu dépenser à la place ou les dettes que vous auriez pu rembourser.

Si vous arrêtez de jouer, notez l’argent que vous avez mis de côté chaque jour où vous ne jouez pas. Vous êtes libre d’accumuler un pot d’argent, que vous pourriez utiliser pour rembourser des prêts ou pour vous récompenser. Pourquoi ne pas mettre cet argent à votre service : activités d’entraînement, moments de bien-être et voyages ?

N’oubliez pas que vos mises seront toujours supérieures à vos gains. Pour minimiser votre risque, prenez du recul et réfléchissez :  » Si je joue, le résultat est que je vais perdre de l’argent. Jusqu’à présent, j’ai perdu cette somme d’argent. Ce montant augmentera si je joue. »

Il est bon de le savoir.

L’acte de mentir peut entraîner de la culpabilité. La culpabilité que vous ressentez peut affecter votre estime de soi. Pour atténuer ce sentiment, vous jouez le jeu. Vous vous êtes promis de ne plus jouer, ce qui vous met en colère. Vous perdez à nouveau. Les émotions négatives commencent à s’installer, mais elles disparaissent lorsque vous jouez à nouveau, car vous avez toujours une chance de gagner. C’est ce qui vous maintient dans ce cercle vicieux.

Étape 7 : Éviter les situations à risque

Pour réduire ou éliminer le jeu pathologique, il est préférable d’éviter toutes les situations attrayantes, notamment l’ambiance du café ou la musique diffusée par les machines à sous ; l’odeur dans la pièce et la texture des jetons, le bruit de la pièce de monnaie…

Le jeu est une forme de rituel et tous les éléments de votre environnement sont liés à l’envie de jouer et ont un rôle majeur à y jouer. Si vous êtes immergé dans votre jeu, il est difficile de résister.

Ne vous joignez pas à votre cercle de joueurs A ceux qui voudraient se rendre au casino, expliquez les raisons de votre refus et proposez une autre option.

Évitez de passer devant des endroits qui proposent des loteries ou des jeux d’argent. Si vous souffrez d’une dépendance aux jeux d’argent en ligne, vous pouvez vous empêcher d’accéder à certains sites sur votre téléphone ou votre ordinateur.

Lire aussi  5 caractéristiques pour détecter un haut potentiel

La dépendance, qu’il s’agisse d’un article ou d’une habitude, est le déclencheur d’un état dans le cerveau connu sous le nom de besoin. C’est ce qui explique le besoin incontrôlable et urgent de jouer dans les cas de dépendance aux jeux d’argent.

Pour cette raison, une personne souffrant d’une dépendance au jeu ne peut pas être responsable lorsqu’elle joue. C’est son cerveau qui est aux commandes et elle se concentre sur son bonheur.

L’état de manque peut également être présent lorsque vous décidez de vous sevrer de l’alcool.

Étape 8 : Acceptez votre illusion de contrôle sur les chances de gagner

Entre le désir de gagner et la peur d’échouer Il existe de nombreux processus mentaux qui se produisent dans l’esprit du joueur et qui peuvent influencer son comportement et le rendre plus enclin à jouer. La dépendance occupe une énorme quantité d’espace mental qu’il est difficile de rester objectif.

Cependant, la connaissance de ces pensées peut vous permettre de prêter serment à vos actions.

La notion de contrôle est très courante : vous croyez avoir le pouvoir de contrôler le bling-bling du jeu et avoir la capacité d’influencer le résultat du jeu. Or, rien de tout cela n’est le cas.

Chaque course, chaque ticket, chaque tour ne dépend pas de vous, mais du processus aléatoire.

Ce mécanisme se manifeste différemment selon les joueurs. Nous allons discuter de :

  • Le contrôle de votre esprit lorsque vous priez avant de jouer, par exemple ;
  • Contrôle du comportement, ce qui implique de souffler sur les dés avant de les lancer, ou de vouloir jouer au shuffle soi-même ;
  • Le talisman, qui est aussi un symbole de contrôle : un charme obligatoire à avoir dans sa poche ou un grigri à caresser doucement avant de gratter ;

D’autres méthodes de contrôle sont également envisageables, comme le fait de comptabiliser le nombre de numéros sortis au jeu de roulette, par exemple.

Étape 9 : Commencez un traitement de suivi

Cette dernière étape est cruciale pour assurer la guérison de votre dépendance au jeu.

Vous avez déjà accompli une partie du travail pour arrêter de jouer, mais un traitement médicalement efficace est généralement nécessaire. Commencez par en parler à votre médecin, qui pourra vous guider.

Le traitement de la dépendance aux jeux d’argent comprend le suivi d’un addictologue qui est un spécialiste dans ce domaine.

Le traitement peut être basé sur différentes méthodes qui peuvent être combinées : par exemple, la thérapie familiale, ou la combinaison avec des groupes d’entraide et l’hypnose.

La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) est une psychothérapie bien établie. Elle est assez rapide et se concentre sur les schémas de pensée négatifs et les comportements inadaptés qui en découlent afin de les modifier.

Les symptômes de la dépendance aux jeux d’argent peuvent être réduits aussi rapidement que possible. Il est fortement conseillé de commencer par une démarche simple.

Ensuite, vous pourrez rechercher la racine de votre dépendance.

En outre, dans le cadre du traitement, il est possible de recourir à un traitement pharmacologique pour réduire les symptômes liés à la dépendance au jeu comme la dépression.

Bien que l’hospitalisation ne soit pas courante, elle est possible, surtout si les résultats de la procédure pathologique peuvent mettre la vie en danger.

Les choses à retenir

Contrairement aux joueurs récréatifs, les joueurs compulsifs souffrent parce que l’attrait du jeu est plus intense que tout autre. Le traitement du jeu pathologique existe. Cependant, plus le temps passe, plus le cycle de la dépendance se développe et exacerbe le mal-être. Ne restez pas seul et ne tardez pas à contacter l’équipe de la Clinique E-Health : tous les psychologues utilisent des protocoles spécifiquement adaptés aux addictions afin d’obtenir les résultats thérapeutiques les plus efficaces et conformes à vos souhaits : arrêter de fumer sans prendre de poids, se désintoxiquer progressivement des drogues ou du tabac…

%d blogueurs aiment cette page :