TDAH : 16 signes caractéristiques qui doivent vous alerter

Bien qu’il touche environ le même pourcentage d’enfants et 3 % d’adultes, le TDAH (trouble déficitaire de l’attention, avec ou sans hyperactivité) est encore un trouble mal compris et souvent mal diagnostiqué. Un sentiment interne d’anxiété, une incapacité à se concentrer et des oublis fréquents ne sont que quelques symptômes de ce trouble de l’attention qui peut amener la personne concernée à mettre sa vie en danger. Pour ne pas rester ignorant d’un trouble qui peut affecter tous les aspects de notre vie et qui touche tout le monde, voici 3 signes typiques qui devraient alerter toute personne adulte souffrant de TDAH ou en tant que parents.

Résumé de l’article :

  1. Qu’est-ce que le TDAH exactement ?
  2. Quels sont les différents indicateurs du TDAH chez l’enfant et l’adulte ?
    1. Signe 1 : Hyperactivité
    2. Signe 2 : Difficulté à gérer les émotions
    3. Signe 3 : Il est difficile d’anticiper les actions
    4. Signe ndeg4 : Une désorganisation générale
    5. Signe ndeg5 : Difficulté à rester concentré sur une activité
    6. Signe ndeg6 : Difficulté à écouter la conversation de quelqu’un
    7. Signe ndeg7 : Des troubles de la mémoire à court terme
    8. Signe nº 8 : Impatience
    9. Signe nº 9 : Les signes de sautes d’humeur sont fréquents.
    10. Signe nº 10 : Excitation
    11. Signe nº 11 : Anxiété
    12. Signe #12 : Tristesse
    13. Signe #13 : Troubles du sommeil
    14. Signe #14 : Dépendances
    15. Signe 15 : Difficulté à créer des relations émotionnelles ou sociales durables
    16. Signe n°16 : Difficulté d’apprentissage chez l’enfant

Qu’est-ce que le TDAH ?

Le TDAH n’est pas un trouble mais un trouble neurodéveloppemental qui s’articule autour de trois axes principaux : l’inattention régulière, l’hyperactivité et l’impulsivité.

Malheureusement, les causes du TDAH ne sont pas entièrement déterminées, mais la recherche a découvert que des troubles cérébraux liés aux neurotransmetteurs jouent un rôle dans le développement de ce trouble.

D’autres théories avancées pour les naissances prématurées sont dues à la consommation d’alcool et d’autres substances qui pourraient entraver le développement du nourrisson dans l’utérus. Un poids de naissance inférieur à 1,5 kg ou une infection du cerveau comme causes principales du développement d’un trouble de l’attention qui se manifeste avec ou sans hyperactivité.

Un enfant qui souffre d’un trouble déficitaire de l’attention (TDAH ) a des difficultés à l’école. En réalité, le trouble du déficit de l’attention est généralement un trouble de l’apprentissage de la lecture, de l’écriture ou des mathématiques.

D’autres signes du TDAH expliquent également pourquoi il est difficile pour les enfants de faire leurs devoirs. L’enfant a du mal à suivre les instructions et son incapacité à se concentrer l’empêche souvent de terminer les devoirs. En réalité, il pourrait préférer éviter ces tâches, préférant celles qui ne demandent pas autant de concentration.

En classe, l’élève semble souvent ailleurs, comme s’il était distrait ou en colère. La tendance à l’oubli est courante et il peut être facilement distrait par les stimuli de l’environnement.

Pour les adultes atteints de TDAH, le diagnostic est plus compliqué que pour les enfants car les symptômes ou les signes sont souvent confondus avec d’autres troubles, comme le trouble bipolaire, en raison des périodes d’hyperactivité variables qui suivent celles où la personne est moins active.

En outre, lorsque les adultes consultent pour la première fois un médecin, leur préoccupation est généralement axée sur le traitement d’un autre trouble, plus étroitement lié au stress, à l’anxiété ou à un état dépressif. Or, ces troubles peuvent être liés à un TDA diagnostiqué par inadvertance, ce qui rend les efforts de traitement inutiles puisque le diagnostic n’est pas complet.

Au travail, la fatigue due aux difficultés de concentration, le manque d’organisation et leur impulsivité peuvent conduire ceux qui souffrent de TDA et d’hyperactivité, ou des deux, à l’épuisement mental et finalement à l’épuisement.

Quels sont les différents symptômes du TDAH chez les enfants et les adultes ?

Le TDAH n’est pas facile à identifier, car les symptômes et les indicateurs indiquent généralement d’autres troubles connexes : dépression, troubles anxieux, troubles alimentaires, dépendance, etc. Le traitement peut être une tâche difficile pour les personnes atteintes et leurs proches. Certains signes sont particulièrement significatifs pour le trouble anxieux :

    1.

L’

    hyperactivité
    2.

La

    difficulté à gérer les émotions
    3. La difficulté d’anticiper les actions
    4.

Une

    désorganisation générale
    5. Il est difficile de rester concentré sur la tâche à accomplir
    6. Difficulté à écouter pendant que quelqu’un parle
    7.

Des

    troubles de la mémoire à court terme
    8. Impatience
    9. Changements d’humeur fréquents
    10. Surexcitation
    11. Anxiété
    12. Tristesse
    13. Troubles du sommeil
    14. Dépendances
    15. Incapacité à établir des liens affectifs ou sociaux durables
    16. Troubles de l’apprentissage chez les enfants

Signe NDEG1 Hyperactivité

Les patients souffrant d’un trouble de l’attention présentent des perturbations motrices et internes. C’est l’un des symptômes les plus caractéristiques de ce trouble.

Les pensées des patients s’écoulent par vagues et ils ne sont pas capables de les organiser. C’est pourquoi les personnes souffrant de ce trouble ont du mal à se décider sur des informations pertinentes. De plus, le désir de bouger est plus intense que tout ce qui pourrait les empêcher de rester assis pendant de longues périodes.

Le trouble de l’attention excessif entraîne une certaine agitation.

Il devient difficile pour eux de rester longtemps en classe, qu’ils soient jeunes ou qu’ils travaillent avec des adultes souffrant de TDA. Ils ont un besoin constant de se défouler. De plus, leur agitation motrice peut être facilement détectée par des tremblements de jambes, le besoin de taper du pied, ou sur toute surface qui se présente à eux…

Lire aussi  Claustrophobie : 5 techniques imparables pour s'en libérer

L’hyperactivité est un phénomène courant chez les personnes souffrant de ce type de trouble.

Signe n° 2 : difficulté à gérer les émotions

Un autre des symptômes du TDAH auquel nous pouvons penser est la difficulté à contrôler les émotions.

Si une personne est diagnostiquée avec un TDAH, elle est susceptible de se sentir plus dépassée qu’une personne normale. Les émotions extrêmes et les frustrations intenses font partie de la vie quotidienne des enfants et des adultes atteints de TDA.

Le trouble anxieux est un état qui se développe chez les personnes en raison d’un développement distinct du cerveau, qui s’occupe du contrôle du système émotionnel ainsi que de la gestion des mots et des gestes.

C’est en raison du manque de recul sur ses émotions que la personne atteinte est incapable de se contrôler et se trouve confrontée à des comportements impulsifs et réactionnels.

Les émotions s’abattent sur vous sans que vous soyez capable de les contrôler. Cela peut provoquer des conflits dans votre vie quotidienne.

Il existe deux types d’émotions extrêmes. La première est dite active. Elle peut être décrite comme des cris, des pleurs ou des coups de poing. La seconde est dite passive et implique le retrait de la personne.

Signe n° 3 : difficulté à anticiper les actions

Un autre des symptômes du TDAH que nous pourrions mentionner dans ce post est la difficulté à anticiper et à prévoir les actions.

La personne souffrant de TDAH n’a pas la capacité naturelle d’évaluer la façon dont elle se comporte avant d’agir. Comme elle est incapable de contrôler ses actions et ses comportements, elle a également du mal à gérer ses réactions.

Elle ne vit que dans le présent, sans envisager les implications de ses décisions dans un futur proche. Dans ce trouble, vous perdez le contrôle de vos actions, et c’est la raison pour laquelle vous réagissez de manière excessive à une situation.

En l’absence d’anticipation de vos actions, vous êtes plus susceptible d’agir avant de réfléchir. Cela peut être risqué dans la vie quotidienne car vous ne voyez pas le danger dans les situations.

Signe ndeg4 : Une désorganisation générale

Les problèmes d’organisation font partie des traits qui définissent une personne souffrant de TDA. La capacité d’adaptation est également affectée par ce trouble.

Ces problèmes peuvent être expliqués par une déficience des fonctions exécutives. En d’autres termes, ce sont les fonctions cognitives qui sont affectées et qui perturbent le processus de réflexion. Les fonctions cognitives sont responsables du maintien de l’harmonie lors de l’exécution des tâches quotidiennes.

Pour les adultes souffrant de TDAH, les problèmes d’organisation sont plus importants que l’inattention.

Chez les enfants et les adolescents, les difficultés peuvent être à l’origine d’un échec, notamment dans le domaine de la scolarité.

La désorganisation générale s’explique :

    Le danger de sous-estimer le temps : vous essayez de planifier plus de choses dans un certain laps de temps mais vous ne parvenez pas à tout terminer.
    Il vous faut trop de temps pour terminer un travail Vous n’avez pas la capacité de suivre le temps et vous mettez trop de temps à terminer la tâche.
    Les mauvaises priorités Vous avez tendance à privilégier les projets intéressants au détriment du travail que vous jugez ennuyeux.

Il est bon de le savoir.

Les signes du TDAH commencent dès les premières années de l’enfant. Selon le manuel MDS, ces symptômes commencent à la naissance ou se manifestent peu de temps après, généralement au cours de la 12e année de vie de l’enfant. Pour pouvoir déterminer si un diagnostic peut être établi, les symptômes doivent être présents dans au moins deux domaines différents qui font partie de la vie quotidienne, à savoir l’école et les loisirs, la vie familiale et le travail.

Signe n° 5 : difficulté à rester concentré sur une activité

Les personnes souffrant de TDAH sont incapables de rester concentrées, notamment lorsqu’elles ne parviennent pas à se concentrer sur une tâche spécifique. Cela fait partie des symptômes du TDAH.

Elles sont extrêmement facilement distraites, ce qui les amène à sauter d’une tâche à l’autre sans en terminer une. Il s’agit d’un symptôme qui peut mettre la vie en danger dans de nombreux cas.

Par exemple, vous pouvez commencer à préparer un repas du soir, puis être distrait par quelque chose d’autre dans votre environnement et quitter la cuisine pour cuisiner. Vous commencez alors d’autres activités et oubliez complètement le repas qui chauffe. Au final, cela pourrait provoquer une explosion.

En raison de leurs difficultés à rester concentrés, même les tâches les plus simples qui semblent faciles, comme faire son lit ou repasser, demandent beaucoup de concentration pour éviter le pire, ce qui peut les épuiser.

Signe n° 6 : Difficulté à écouter quelqu’un qui parle

L’un des signes du TDAH est la difficulté à écouter quelqu’un parler.

Par exemple, à l’école, un enfant peut être incapable de suivre les instructions de l’enseignant. Il a du mal à comprendre les instructions de l’enseignant. A la maison, les parents doivent répéter souvent le même message afin de s’assurer que l’enfant atteint de TDAH en prenne conscience. Les familles qui ont un TDAH utilisent fréquemment les cris pour transmettre un message à leurs enfants.

Lire aussi  11 causes psychologiques de votre boulimie

La qualité des relations au sein d’une famille peut être affectée, et l’enfant peut être en conflit avec ses parents.

Les adultes, par exemple, trouvent que la difficulté d’écouter quelqu’un peut avoir des effets négatifs sur leur travail car leur concentration en réunion, par exemple, n’est pas la meilleure. Cela peut entraîner une anxiété due à la difficulté à gérer. Le stress peut provoquer des troubles du sommeil liés à l’insomnie qui sont récurrents.

Signe n° 7 : Mémoire à court terme déficiente

Les déficiences de la mémoire à court terme peuvent également être une indication du TDAH. Pour les enfants, cela peut avoir des répercussions sur leur apprentissage, car ils ne seront pas en mesure de se souvenir de ce qu’il est correct de faire et, à l’inverse, de ce qu’il ne faut pas faire.

La mémoire aide une personne à retenir des informations dans son esprit et à les utiliser pour guider ses actions. Une personne souffrant d’un trouble de l’attention oublie souvent ce qu’elle doit faire.

C’est ce manque de mémoire qui les rend inorganisées dans leur vie quotidienne.

Les adultes et les enfants souffrant de ce trouble sont souvent considérés comme des personnes qui agissent sans anticiper ou prévoir leurs actions. Ils ont du mal à apprendre de leurs erreurs et ne parviennent pas à anticiper et à planifier l’avenir.

Signe n° 8 : Impatience

Un autre des indicateurs du TDAH auquel nous pourrions faire référence est le manque de patience. En effet, les personnes qui souffrent du TDAH sont sujettes à un manque de patience. Par exemple, dans un magasin, lorsque le temps d’attente à la caisse est long, ils préféreront quitter le magasin plutôt que d’attendre.

Il en est de même lorsque quelqu’un veut agir ou dire quelque chose, la personne atteinte d’un trouble de l’attention ne peut pas rester longtemps en position assise. Elles sont impulsives, ce qui peut les exposer au danger.

Elles ne réfléchissent pas aux comportements à risque comme, par exemple, le développement d’un appétit pour la vitesse au volant ou pour traverser la rue à pied, sans prendre le temps de regarder si des véhicules passent.

Si leur comportement est non planifié et sans réflexion, il en va de même pour leur discours, généralement sans filtre. Cela s’explique par l’absence d’inhibition du comportement.

Signe ndeg9 : Troubles de l’humeur fréquents

L’une des caractéristiques supplémentaires du TDAH est l’apparition fréquente de troubles de l’humeur.

Les problèmes émotionnels peuvent expliquer les sautes d’humeur que connaissent les personnes souffrant de ce trouble. C’est également l’un des symptômes du TDAH. Ce trouble est un élément déclencheur du développement de troubles dépressifs, de troubles anxieux et de problèmes de gestion des émotions.

Un manque de contrôle sur les émotions peut amener, dans certains cas, les individus à souffrir de troubles de l’alimentation afin de faire face à leurs émotions inexplicablement élevées. C’est ce qu’on appelle manger ses émotions.

Les troubles de l’humeur sont fréquemment rencontrés parce qu’une fois que les émotions sont présentes et que la personne est en mesure de les gérer ou de les absorber. Cela peut provoquer des changements rapides d’humeur. Vous pouvez passer de la joie à la colère en une seule phrase prononcée par quelqu’un en face de vous.

Signe n° 10 : Excité.

Pour déterminer le TDAH, l’exubérance d’une personne peut indiquer qu’elle est affectée par ce trouble.

La surexcitation est courante chez les adultes et les enfants atteints de ce trouble. Elle se manifeste par une difficulté à rester concentré.

Ce type d’excitation est difficile à gérer sur une base régulière, car quel que soit l’événement ou le moment de la journée, les gens sont stressés. Cela peut entraîner des difficultés à rester en place pendant de longues périodes, à maintenir des liens sociaux ou à dormir.

Vous pouvez être en train de discuter avec quelqu’un et vous pouvez vous énerver pendant la conversation. La personne à qui vous parlez peut avoir l’impression que vous vous ennuyez et que vous voulez partir.

Signal n° 11 : Anxiété

L’un des autres symptômes du TDAH est l’anxiété. Si tu es atteint de ce trouble, il est probable que tu souffres de trouble anxieux généralisé (TAG) et que tu te sentes stressé tout au long de la journée.

Les personnes souffrant de ce trouble ont quatre fois plus de chances de développer un trouble appelé anxiété généralisée au cours de leur vie que celles qui ne souffrent pas de TDAH. Les personnes qui souffrent de dépression et qui ont connu des incidents violents dans leur vie sont plus susceptibles de souffrir de ce trouble. Les traumatismes subis pendant l’enfance peuvent également contribuer au développement de l’anxiété.

Les femmes ont cinq fois plus de risques que les hommes de développer un trouble d’anxiété généralisée parce qu’elles souffrent d’un TDAH.

Pour mieux vivre avec l’anxiété et le trouble déficitaire de l’attention, il existe des solutions. N’ayez pas peur d’en parler à votre médecin.

Signe n°12 Signe n°12 : tristesse

Le 12e signe permettant de savoir si vous souffrez d’un TDA est la tristesse. La tristesse peut déclencher un type de trouble, la dysthymie. Il s’agit d’un trouble de l’humeur qui se caractérise par un état dépressif persistant.

Lire aussi  Trouble anxieux généralisé : 6 signes que l'anxiété s'aggrave

La tristesse ressentie par les personnes qui souffrent de TDAH est due à une accumulation d’échecs, de frustrations, de retours négatifs et de restrictions de vie. Lorsque vous êtes contrarié, vous êtes incapable de contrôler vos émotions. La tristesse peut prendre le dessus.

La tristesse constante amène la personne à se sentir épuisée dans la routine quotidienne et à s’épuiser au travail. Elle peut entraîner une dépression de l’estime de soi.

Signe n° 13 : troubles du sommeil

Les troubles du sommeil sont souvent observés chez les personnes qui souffrent de troubles de l’attention. Elles ont du mal à s’endormir ou, à l’inverse, elles peuvent dormir facilement puis se réveillent rapidement et sont incapables de se rendormir.

Les troubles de l’attention et du sommeil sont liés à une déficience du système dopaminergique.

Le sommeil est donc souvent perturbé, ce qui explique les troubles de l’humeur dont vous pouvez souffrir. Un manque de sommeil peut entraîner du stress et une gestion inefficace de la contrariété. L’hyperactivité est une méthode pour compenser le manque de sommeil d’un individu. Il est courant de voir des personnes ayant des jambes mobiles et des mouvements répétitifs ou d’autres capacités motrices inhabituelles.

Signe n°14 Signe n°14 : Dépendances

Nous constatons également qu’une personne souffrant d’un trouble de l’attention est plus susceptible d’adopter rapidement des comportements de dépendance.

Les facteurs neurobiologiques, génétiques et psychologiques ont un impact important sur le risque de dépendance ou d’abus. Les personnes qui souffrent de ce trouble ont tendance à être dépendantes de substances dès l’âge de 17 ans. Il peut s’agir d’une dépendance à l’alcool ou au tabac.

Entre 30 et 50 % des adolescents toxicomanes souffrent d’un trouble du déficit de l’attention présent avec ou sans hyperactivité.

En outre, on constate que la dépendance aux jeux vidéo est très fréquente chez ceux qui souffrent de ce trouble.

Ils sont plus enclins à une consommation plus intense et à des problèmes de sevrage plus graves que la moyenne des gens. Il est également important de noter que le cannabis est le produit le plus utilisé par les personnes hyperactives. La consommation de cette substance peut aider à détendre l’esprit et le corps. Cependant, si elle cesse d’avoir un effet sur la personne, l’hyperactivité revient et entraîne une dépendance.

En savoir plus sur la dépendance : Symptômes et causes, conséquences, traitement

Signe n° 15 : difficulté à créer des relations émotionnelles ou sociales durables

Le trouble déficitaire de l’attention, avec ou sans hyperactivité, ne permet pas d’établir des liens émotionnels ou sociaux durables.

Un manque d’interactions sociales entraîne un mauvais développement. Cela est particulièrement vrai pour les enfants, qui ont besoin de liens sociaux pour grandir et se développer en tant qu’individus.

Ce trouble est lié à la tendance à être impulsif, ce qui peut rapidement dégrader les relations avec les autres personnes. Par exemple, votre impulsivité peut vous amener à adopter un comportement ou des paroles violentes qui peuvent nuire à vos relations, par exemple en vous insultant.

Parfois, vous jetez quelque chose par terre parce que la personne qui vous précède ne répond pas en temps voulu et que vous ne voulez pas attendre. Vous réagissez avant de réfléchir et c’est la raison pour laquelle vous avez du mal à maintenir des liens émotionnels ou sociaux.

Le signe #16 est un trouble de l’apprentissage chez votre enfant

Pour déterminer si votre enfant est affecté par le TDA, découvrez notre dernier indicateur qui est un trouble de l’apprentissage chez l’enfant.

Environ 30 % des enfants qui souffrent d’un trouble de l’attention souffrent d’une déficience intellectuelle. Cela se manifeste par une incapacité à se concentrer et, par conséquent, à prêter attention aux instructions. De plus, l’activité excessive de l’enfant peut parfois rendre difficile le fait de rester assis pendant de longues périodes.

L’anxiété peut également se manifester, ce qui peut empêcher l’enfant d’aller à l’école car il ne se sent pas aussi normal que le reste des élèves.

Les problèmes d’apprentissage chez les enfants ne sont pas liés à une déficience sensorielle, à un retard intellectuel ou à des facteurs environnementaux défavorables. Ils se manifestent généralement très tôt dans la vie d’une personne et peuvent entraver l’intégration sociale et scolaire et sont souvent présents à l’âge adulte.

À garder à l’esprit

Le trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivitéIl se manifeste par divers signes que l’on retrouve chez les enfants et les adultes. Ils font partie des symptômes les plus courants qui vous aideront. Sachez si vous êtes touché par le TDA : l’hyperactivité, la mauvaise concentration, la difficulté à maintenir des liens sociaux sont : les troubles du sommeil, l’hyperactivité, les troubles anxieux. Une fois que vous avez identifié votre trouble, des solutions s’offrent à vous pour le vaincre. Pour cela, vous pouvez consulter un psychologue expérimenté qui vous aidera à choisir un traitement efficace pour vous débarrasser de ce trouble.

%d blogueurs aiment cette page :