Trouble de la prostate : quand faut-il s’en inquiéter ?

La prostatite, l’hypertrophie de la prostate ou encore le cancer de la prostate sont des maladies qui peuvent se déclarer à un certain âge de la vie des hommes. Partout dans le monde, on enregistre chaque année des centaines de milliers de cas de troubles de la prostate touchant généralement les personnes âgées. Mais il n’est souvent pas facile de vite savoir si l’on est victime d’un de ces troubles ou pas. Cet article vous donne dans ses lignes, tous les éléments pour savoir quand s’inquiéter pour sa prostate.

Quels sont les signes avant-coureurs d’une maladie de la prostate ?

Lorsque la prostate commence à prendre ou à perdre du volume au niveau de ses tissus, cela entraîne des troubles urinaires ou sexuels. Ces problèmes de santé ne sont pas à prendre à la légère et il faut donc faire attention aux différents symptômes. Du fait que la prostate est située au croisement des canaux éjaculateurs et de l’urètre, elle est un organe important pour la sexualité et la fertilité masculine. Vous devez commencer à vous inquiéter pour votre prostate lorsque vous remarquez que :

  • Le passage de l’urine devient de plus en plus difficile ;
  • Les mictions impérieuses ;
  • Une éjaculation difficile et douloureuse pendant le rapport sexuel ;
  • Une baisse de la libido ;
  • Un dysfonctionnement érectile.

Si vous ressentez ces symptômes, il y a forcément de quoi vous inquiéter pour votre prostate. Mais pour être bien fixé, nous vous conseillons d’effectuer des examens médicaux pour éviter d’être surpris par un adénome ou cancer de la prostate.

Lire aussi  La cancérologie : les dernières avancées

Dans tous les cas, pour prévenir ou pour traiter les affections de la prostate, l’utilisation du complément alimentaire Prostalim XR est recommandée. Vous pouvez vous renseigner sur ce traitement afin de voir un avis et danger de Prostalim XR en ligne pour mieux connaître ce produit qui permet de traiter les troubles de la prostate.

Quels sont les examens médicaux pour diagnostiquer les troubles de la prostate ?

Quels sont les examens médicaux pour diagnostiquer les troubles de la prostate ?

Les examens médicaux recommandés pour le test de la prostate sont faits à l’hôpital. Les médecins procéderont à 4 examens essentiels à savoir :

  • Le dosage sanguin qui consiste en une prise de sang par laquelle l’on détermine le taux de protéine que produit votre prostate ainsi que son antigène spécifique. L’élévation anormale de ce taux indiquerait une anomalie prostatique ;
  • Le toucher rectal consiste à évaluer le volume de la prostate, la consistance de ses tissus et sa souplesse ;
  • La biopsie au cours de laquelle une sonde est introduite par l’urètre, munie d’une aiguille pour prélever quelques cellules prostatiques destinées à être analysées pour détecter la présence de cellules cancéreuses ;
  • L’analyse urinaire qui permet de rechercher une éventuelle infection urinaire.

Ces différents examens permettent d’être fixé sur l’état général de la prostate.

Comment soigner une maladie de la prostate au besoin ?

Si les examens médicaux attestent que vous souffrez vraiment d’un trouble de la prostate, il vous faut alors une prise en charge rapide. Pour vous soigner, les médecins pratiqueront sur vous une embolisation de la prostate. Il s’agit d’une technique chirurgicale qui permet de diminuer l’alimentation sanguine de la prostate, pour réduire sa taille et corriger de ce fait tous les troubles urinaires et sexuels. Toutefois, pour un cancer de la prostate à un stade élevé, la procédure peut être différente.

Lire aussi  Durvalumab : une nouvelle arme contre le cancer

Par ailleurs, vous pouvez opter pour une cure naturelle à travers les plantes. Pour ce faire, vous pouvez utiliser les graines de courge, le palmier nain, les racines d’ortie, le prunier d’Afrique qui sont des plantes très efficaces pour guérir les maladies de la prostate.

Il serait bien, si vous n’en êtes pas encore touché, de commencer à prévenir toute maladie de la prostate en contrôlant votre alimentation. Mangez beaucoup plus de fruits et de légumes, réduisez les graisses, faites assez d’exercices physiques pour contrôler votre poids. Aussi faites-vous dépister régulièrement, car le dépistage est primordial pour vite détecter les troubles de la prostate ou le début d’un cancer.

%d blogueurs aiment cette page :