Les effets secondaires des anthracyclines

Les anthracyclines sont des molécules de la famille des tétracyclines. Elles ont une structure chimique proche de celle du dioxyanthracène, un composé naturel.

Les anthracyclines sont utilisées en chimiothérapie pour traiter les cancers du sein, de l’ovaire, du poumon et du sang. C’est un médicament très puissant qui peut être toxique pour les cellules saines.

Il est donc nécessaire de bien respecter les doses prescrites par le médecin pour éviter tout effet secondaire.

La découverte de l’anti-arythmie

La découverte de l’anti-arythmie est une véritable révolution dans le monde scientifique.

Il faut savoir que cette forme de cardiomyopathie a longtemps été considérée comme un mystère pour les spécialistes.

La découverte de ce médicament permet aux patients atteints par cette pathologie de retrouver une vie normale.

L’avènement de l’antiarythmique a permis la naissance d’un nouveau traitement qui apporte aux malades la possibilité d’en finir avec les douleurs liées à cette maladie. En effet, les chercheurs du CHU ont mis au point un procédé qui permet non seulement de guérir le patient, mais également de prévenir les crises cardiaques. Ce nouveau traitement sous forme liquide agit directement sur l’organisme en inhibant la fibrillation auriculaire et en ralentissant le rythme cardiaque.

Le principe actif utilisé est l’anthracycline, un antibiotique à large spectre qui provient des plantes et des champignons.

Les chercheurs du CHU ont pu démontrer que ce composant naturel est beaucoup plus efficace que les traitements conventionnels pour stopper la progression des symptômes liés à la fibrillation auriculaire (FA). Des essais cliniques ont montré qu’il peut être administré sans risque et il offre une excellente tolérance chez tout type de personne, y compris celles souffrant d’insuffisance rénale ou hépatique et chez les diabétiques.

L’administration de l’anti-arythmie

L’administration de l’anthracycline peut être réalisée à l’aide d’une injection, ou bien par voie orale.

L’injection est préférable pour les patients qui ne sont pas en mesure de prendre le médicament par voie orale. Parlez-en avec votre médecin.

Lire aussi  Le mélanome : les facteurs de risque et les moyens de prévention

Il est important de savoir que la plupart des anthracyclines ne doivent pas être utilisées pendant la grossesse ou l’allaitement.

Vous devrez également informer votre médecin si vous êtes enceinte, si vous pensez que vous pourriez le devenir, ou si vous allaitez.

La plupart des anthracyclines sont contre-indiquées chez les personnes atteintes d’une maladie du sang appelée porphyrie.

Les personnes atteintes d’une maladie du sang devraient discuter avec leur médecin avant de commencer un traitement à base d’anthracycline pour savoir quels autres effets secondaires ils peuvent rencontrer et ceux qu’ils doivent surveiller attentivement. En général, cependant, lorsque les anthracyclines sont administrées par injection, elles produisent peu ou pas d’effets secondaires graves chez la majorité des patients traités (les effets indésirables possibles comprennent une faiblesse musculaire et une sensibilité au froid).

Les injections intramusculaires peuvent causer un gonflement au point d’injection et une douleur localisée, tandis que les injections intracaverneuses entraîneront souvent un écoulement anormal du liquide situés entre les testicules (prolactine) chez les hommes et entre les seins chez la femme (lactation).

Les effets secondaires de l’anti-arythmie

La thyréostimuline (TSH) est une hormone sécrétée par la glande thyroïde, qui joue un rôle important dans le métabolisme et l’homéostasie. Cette hormone stimule la thyroïde à produire des hormones thyroïdiennes (thyroxines et triiodothyronine), qui réglementent le métabolisme de nombreux organes.

La tolérance de l’anti-arythmie

L’antiarythmique médicamenteuse est une classe de médicaments qui peuvent être utilisés dans le traitement d’une arythmie, ou battement irrégulier du cœur.

Ils sont généralement utilisés pour prévenir les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux chez les personnes atteintes de certains troubles du rythme cardiaque (fibrillation auriculaire).

Les antiarythmiques sont classés selon la façon dont ils affectent le cœur.

Les inhibiteurs calciques empêchent l’entrée du calcium dans le muscle cardiaque, ce qui réduit la quantité de calcium pouvant circuler à travers le muscle cardiaque. Ces médicaments peuvent arrêter des types spécifiques de tachycardie ventriculaire, y compris la fibrillation auriculaire.

Lire aussi  Lénalidomide : un espoir pour les malades du cancer

La plupart des patients souffrant de fibrillation auriculaire prennent des anticoagulants pour prévenir une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral. Dans certains cas rares, ils ont besoin d’un antiarythmique pour contrôler un trouble du rythme cardiaque appelée flutter ou bradycardie sinusale prolongée (tachycardie sinusale) qui provoque un battement irrégulier du cœur (tachycardie). Si vous prenez déjà un autre type d’antiarythmique – par exemple l’amiodarone ou le vandétanib – votre médecin traitera probablement avec prudence son utilisation en association avec anthracycline.

L’optimisation de l’anti-arythmie

Pour l’optimisation de votre anti-arythmie, vous devez dans un premier temps savoir quel est son type et connaître les traitements recommandés pour chaque cas. Avant d’établir un traitement, il faut cependant s’assurer que le problème provient bien du dérèglement des battements du cœur.

Il peut aussi arriver que la personne soit en bonne santé et souffre d’un trouble psychologique pouvant entraîner un ralentissement du rythme cardiaque. Dans ce cas, il n’est pas nécessaire de prendre des médicaments pour lutter contre ce phénomène anormal, car le patient ne sera jamais malade. Si vous souhaitez savoir comment éviter une crise cardiaque ou être en parfaite santé toute votre vie, consultez notre article « Comment éviter une crise cardiaque ? »

L’élimination de l’anti-arythmie

L’élimination de l’anti-arythmie est une opération chirurgicale qui consiste à retirer un stimulateur cardiaque ou un défibrillateur implantable. Cette intervention chirurgicale est également connue sous le nom d’ablation par cathéter.

Il existe deux méthodes pour procéder à cette opération : la première, appelée ablation conventionnelle, nécessite l’introduction d’un fil électrique dans les cavités cardiaques afin de provoquer une inflammation et ainsi faciliter le retrait du dispositif implantable.

La seconde technique, appelée ablation par cryoablation, consiste à utiliser des techniques de congélation pour geler les tissus cardiaques environnants afin de faciliter l’extraction du stimulateur ou du défibrillateur.

Lire aussi  ERDAFITINIB : un espoir pour les malades du cancer

L’intérêt principal de ces méthodes réside dans le fait que la partie extracardiaque de la circulation sanguine peut être maintenue ouverte pendant toute la durée de l’opération. De plus, il n’est pas nécessaire d’utiliser des produits chimiques ni des agents irritants pour faciliter ce type d’intervention chirurgicale.

La résistance de l’anti-arythmie

L’étude de cet anti-arythmique est très importante.

Il faut savoir que lorsque vous prenez un médicament contre les arythmies, il est possible que votre organisme s’adapte à ce dernier. Cela permet aux cellules du cœur de se réguler, mais également de créer leur propre système pour y faire face. Par conséquent, lorsque vous arrêtez ou que vous diminuez la prise de votre traitement contre les arythmies, votre cœur peut développer une résistance au médicament et ne plus être en mesure d’y faire face.

Les effets secondaires peuvent alors apparaître et se traduire par des palpitations ou encore des douleurs thoraciques qui pourront être difficiles à supporter. Si tel est le cas, il est conseillé dans un premier temps de revoir avec votre cardiologue la posologie afin qu’elle soit adaptée à votre situation personnelle. Une fois qu’un traitement anti-arythmique aura été mis en place et qu’il sera efficace sur vos troubles du rythme cardiaque, il sera nécessaire d’augmenter progressivement sa dose afin qu’elle soit supportable par votre organisme.

Un médicament qui a pour principe actif une anthracycline est un antibiotique de la famille des tétracyclines. Les anthracyclines sont utilisées dans le traitement du cancer du sein, de la vessie, des lymphomes et des métastases osseuses.

%d blogueurs aiment cette page :