La lobectomie : quels sont les risques et les complications

Une lobectomie est une opération chirurgicale qui consiste à enlever un lobe du poumon. Cette intervention est pratiquée pour traiter les cancers du poumon ou des bronches. Elle permet de retirer le lobe atteint, c’est-à-dire la partie du poumon qui est touchée par le cancer.

L’opération se déroule sous anesthésie générale et dure environ 1 heure.

Il faut savoir que lorsqu’une tumeur est retirée, il reste toujours une marge de tissu sain autour de la tumeur.

Définition de la lobectomie

Lobectomie pour cancer du sein : définition de l’ablation d’un lobe du sein.

Lobe = partie du sein.

Il s’agit d’une opération chirurgicale qui consiste à retirer un ou plusieurs lobes du sein.

Description de la procédure

La lobectomie consiste à retirer une partie du lobe ou d’une tumeur. Si vous êtes intéressé par la lobectomie, sachez que cette opération est souvent pratiquée en cas de cancer du sein et qu’elle a pour objectif de réduire le risque de propagation du cancer vers les ganglions lymphatiques.

Lorsqu’il y a un risque de propagation, il faut retirer les ganglions situés autour des mamelons afin d’empêcher l’affection de se propager aux tissus voisins.

La lobectomie peut également être pratiquée en cas d’adénome (tumeur bénigne). Elle consiste à retirer une partie du lobe afin de réduire son volume.

Lorsque cette opération est effectuée avant qu’il ne soit trop gros, elle n’a pas besoin d’être suivie d’un traitement hormonal supplémentaire et le risque qu’elle provoque des symptômes liés au traitement est minime.

Indications pour une lobectomie

La lobectomie est une opération chirurgicale qui consiste à retirer une partie du poumon, plus particulièrement la lobe pulmonaire. Cette intervention permet de soigner certains types de cancer des poumons, en particulier le cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) et le cancer bronchique à petites cellules (CBPC). Ces derniers sont souvent liés au tabagisme.

La lobectomie permet également d’améliorer les chances de guérison en cas de CBNPC avancé ou métastasé.

Lire aussi  La chimiothérapie préservative : une arme efficace contre le cancer

L’intervention est réalisée par thoracotomie, c’est-à-dire que l’on ouvre le thorax grâce à une incision située sur la face antérieure du thorax.

Il faut savoir que l’opération n’est pas douloureuse et qu’elle peut être réalisée sous anesthésie générale ou locale. Après l’intervention chirurgicale, il est possible qu’un drain soit placé afin d’extraire les sécrétions produites par les poumons durant la période postopératoire immédiate.

Le patient doit rester hospitalisé entre trois et sept jours après l’intervention pour recevoir un traitement contre les infections et subir des examens complémentaires (radiographie, scanner…).

La plupart du temps, on ne pratique pas d’examen radiologique après une lobectomie afin de limiter le risque infectieux.

Les patients doivent aussi subir un bilan biologique complet afin de déterminer si toutes les conditions requises pour la reprise des activités normales sont réunies.

Complications possibles de la lobectomie

La lobectomie sus-claviculaire est une opération chirurgicale qui consiste à enlever un segment du lobe supérieur du poumon, ce qui représente l’une des méthodes les plus courantes pour soigner le cancer du poumon. Cette opération peut être réalisée par deux voies : par le nez ou la bouche.

La première méthode est appelée cricothyroïdotomie et consiste à faire passer un petit tube dans la trachée jusqu’à l’intérieur de la gorge, puis à l’extrémité de ce tube, on insère un bistouri laser afin de couper les tissus pulmonaires cancéreux.

La seconde méthode est appelée trachéostomie et consiste à insérer une canule dans la trachée jusqu’au niveau de la clavicule, puis à retirer les tissus pulmonaires cancéreux en passant par cette canule. Ces techniques sont utilisables seules ou en combinaison avec d’autres interventions chirurgicales (tels que la chimiothérapie).

Lorsque vous décidez de subir une lobectomie sus-claviculaire, il faut savoir qu’il existe différents types d’anesthésie et que chaque type présente des avantages et des inconvénients. Par exemple, si vous choisissez une anesthésie générale, votre état sera plus stable au moment de l’opération ; cependant, vous devrez rester alité après l’intervention car vous ne pourrez pas respirer sans assistance respiratoire pendant au moins 24 heures suivant l’opération.

Lire aussi  Jambes sans repos : 13 remèdes de grand-mère pour les soulager rapidement !

Récupération après une lobectomie

La récupération après une lobectomie est souvent délicate et nécessite un suivi médical attentif.

Les patients devront faire preuve d’une bonne tolérance au fait de ne plus avoir accès à leurs organes.

Il convient d’être patient, car cela peut prendre plusieurs semaines ou mois. Cependant, certains opérés sont capables de reprendre une vie normale et autonome très rapidement.

La reprise des activités quotidiennes se fera progressivement, en fonction du type d’intervention effectuée par le chirurgien et de la condition physique du patient. Si la chirurgie a été pratiquée sur un organisme affaibli par une maladie comme un cancer ou la mucoviscidose, il sera important pour le patient de consulter son médecin traitant afin qu’il lui indique les actions à mettre en place pour faciliter sa guérison.

Lorsque vous êtes encore hospitalisé suite à votre intervention, il est conseillé de faire appel aux services d’une infirmière spécialisée qui pourra vous accompagner durant la période post-opératoire afin que ce moment soit aussi agréable que possible pour vous.

Soins post-opératoires de la lobectomie

La chirurgie esthétique permet d’augmenter la taille des seins et de réduire leurs formes, pour les rendre plus fermes. Elle permet aussi d’éliminer l’excès de peau, qui donne un aspect tombant et relâché.

Les interventions proposées sont nombreuses, car elles dépendent du type de poitrine que vous souhaitez avoir. Elles ont toutefois en commun le même objectif : obtenir une poitrine plus ferme et galbée.

Les techniques chirurgicales utilisées sont différentes, elles dépendent du type d’opération à réaliser. Parmi ces techniques, on distingue la mastopexie (ou lifting des seins), qui consiste à remonter la poitrine par un remodelage des tissus mammaires et une ou plusieurs cicatrices verticale(s) ; la pose de prothèses pour augmenter le volume du sein ou remodeler les contours ; l’augmentation des volumes du sein par injection d’une substance grasse (acide hyaluronique) ou fibreuse (silicone).

Lire aussi  Le cancer : quels effets secondaires

La réduction mammaire a pour but de diminuer le volume des seins jugés trop volumineux. Cette opération est généralement pratiquée sur une patiente motivée par un intérêt purement fonctionnel, sans objectif esthétique particulier.

  • La mastopexie
  • L’augmentation mammaire
  • La réduction mammaire

Prévention des complications de la lobectomie

Pour réaliser une lobectomie, le chirurgien doit s’assurer que la tumeur est bien localisée. Cela peut être difficile car les médecins ne disposent pas de techniques d’imagerie précises comme c’est le cas pour l’IRM ou la tomodensitométrie. Cette technique permet un diagnostic plus précis et offre également des possibilités de traitement plus efficace. Une des complications qui peut survenir à la suite d’une lobectomie est l’embolie pulmonaire, soit un caillot de sang qui se forme à l’intérieur des vaisseaux sanguins du poumon.

Les risques sont accrus chez les patients atteints d’une maladie cardiaque comme une insuffisance cardiaque congestive, une sténose aortique ou une insuffisance coronarienne. Dans ce cas, il faut envisager une autre solution thérapeutique.

Pour conclure, l’intervention chirurgicale dite de lobectomie consiste à retirer un lobe du poumon. Il s’agit en fait de l’ablation d’une partie d’un poumon. Généralement, on enlève le lobe le plus volumineux et le moins atteint par les tumeurs. Les autres lobes restent intacts ce qui permet de préserver au maximum la fonction respiratoire.

%d blogueurs aiment cette page :