Hypersensibilité : 7 caractéristiques hors du commun

L’hypersensibilité est une caractéristique d’une personne qui peut être liée à un trait individuel ou à un tempérament. Si l’on admet que les personnes hypersensibles ont une sensibilité sensorimotrice particulière et possèdent divers autres traits qui les distinguent du reste de la norme : zoom sur sept spécificités.

Le résumé de l’article

  1. L’hypersensibilité est définie comme suit : Qu’est-ce que l’hypersensibilité ?
    1. Quels sont les différents types d’hypersensibilité ?
  2. Les 7 traits de caractère d’une personne hypersensible
    1. Caractéristique ndeg1 : vous êtes à la fois extraverti et sensible.
    2. Caractéristique ndeg2 : vous pouvez être un ambivalent calme ou hypersensible .
    3. Caractéristique ndeg3 : votre relation avec votre inconscient n’est pas typique.
    4. Caractéristique ndeg4 : Vous pensez être timide, mais vous ne l’êtes pas.
    5. Caractéristique ndeg5 : Vous trouvez l’amour plus facilement que d’autres personnes .
    6. Caractéristique ndeg6 : Vous êtes extrêmement exigeant envers vous-même .
    7. Caractéristique ndeg7 : Vous souffrez d’hyperstimulation .
  3. Êtes-vous capable de devenir hypersensible en développant des caractéristiques particulières ?

Définition de l’hypersensibilité : Qu’est-ce que l’hypersensibilité ?

L’hypersensibilité indique un degré de sensibilité supérieur à la normale aux niveaux émotionnel et sensoriel.

L’hypersensibilité d’une personne peut être observée tout au long de sa vie, mais plus particulièrement dans les relations avec ses proches, car c’est un espace qui permet aux partenaires d’exprimer leurs « singularités ». Elle est souvent considérée comme un inconvénient pour ceux qui en souffrent au quotidien ; cependant, elle peut aussi être une source de souffrance ; il est toutefois possible de transformer l’hypersensibilité en avantage.

Une personne hypersensible est une personne qui présente une réponse importante aux stimuli qui stimulent les sens de toutes sortes. Les cinq sens peuvent être impliqués dans la mesure où ils sont capables de détecter des stimuli sensoriels qui passent inaperçus pour la majorité des gens. Les personnes hyperémotives ont généralement un degré d’empathie supérieur à la moyenne et ressentent également des niveaux plus élevés et des états émotionnels plus variés dans leur vie que la plupart des gens.

L’hyperémotivité peut également faire référence à des traits spécifiques au niveau de la cognition, notamment une inclination à la réflexion et à l’auto-analyse ou l’analyse et la réflexion occupant fréquemment une place importante pour les personnes présentant ces caractéristiques. Cette capacité de perception peut être une source de souffrance dans le domaine des relations, car les interactions sont analysées dans toute leur complexité en tenant compte des subtilités des relations qui peuvent être difficiles à traiter et à gérer sur le plan émotionnel.

Quels sont les différents types d’hypersensibilité ?

Les personnes hypersensibles peuvent présenter deux types d’hyperémotivité, à savoir une hypersensibilité émotionnelle et une hyperémotivité sensorielle.

L’hypersensibilité aux émotions est décrite comme une réaction excessive à des stimuli induisant des émotions. En fait, cette réaction peut être causée par le fait que la personne hypersensible perçoit le monde à travers ses émotions. Les perceptions et les sentiments sont décuplés chez les personnes hypersensibles. L’hypersensibilité émotionnelle touche une personne sur cinq, soit 20 % de la population mondiale.

L’hypersensibilité aux émotions est souvent perçue comme une vulnérabilité, une fragilité ou même une faiblesse pour les personnes hypersensibles. C’est ce qui distingue les personnes hypersensibles des autres. En fait, leur sensibilité les rend plus réceptives à ce qui se passe autour d’elles et les rend plus compatissantes. Les caractéristiques suivantes de l’hypersensibilité vous aideront à mieux comprendre les personnes hypersensibles...

Les personnes hypersensibles peuvent également souffrir d’une hypersensibilité sensorielle. Ce type de sensibilité décuple les sens chez les personnes hypersensibles. Par exemple, la personne hypersensible aura du mal à manger avec les autres. Entendre le bruit de la mastication peut la dégoûter. Autre exemple : lorsqu’une personne hypersensible détecte le bruit du tonnerre, elle a tendance à se boucher les oreilles et à essayer de se protéger. L’augmentation de la sensibilité sensorielle entraîne une augmentation de l’intensité des réactions chez les personnes hypersensibles.

L’hyperréactivité sensorielle s’explique par le fait que le cerveau traite les informations reçues de différentes manières. Il est alors débordé et n’est pas en mesure de traiter les informations qu’il reçoit. Les symptômes révélateurs de l’hypersensibilité sont les crises de colère, l’apparition de comportements d’évitement ou l’absence d’activité physique (la personne est figée).

Après avoir observé les différents types d’hyperémotivité, explorons les caractéristiques de l’hypersensibilité.

Les 7 traits de caractère d’un individu hypersensible

Outre les principaux signes d’hypersensibilité qui sont liés à la sensibilité émotionnelle et sensorielle, il existe également d’autres subtilités de ce trait de personnalité qu’il est essentiel de comprendre pour mieux gérer son état hyperémotif.

Caractéristique n° 1 Vous êtes à la fois extraverti et sensible.

La première caractéristique de l’hypersensibilité est qu’elle est ouverte et sensible. Contrairement à ce que l’on pense couramment et à ce que les gens ont tendance à penser de manière floue, l’hyperémotivité n’est pas associée à l’introversion, malgré le fait que 70% des personnes hyperémotives sont des introvertis (Elaine N. Aron).

Lire aussi  La FEVG : un complément alimentaire santé

L’autre groupe, les hypersensibles extravertis, constitue une partie importante de ce groupe, mais n’est pas très bien représenté ou considéré. Vous pouvez vous faire de nombreux amis, vous n’avez aucune difficulté à rencontrer de nouvelles personnes et vous vous sentez à l’aise dans les groupes.

Il est possible que votre histoire personnelle vous ait aidé dans cette voie et que vous ayez eu l’occasion de découvrir des ressources pour vos proches au début de votre existence, et ce indépendamment de votre nature hyperémotive qui n’a pas été un frein à l’épanouissement de votre vie sociale.

Les autres sont, pour vous, et peuvent être une source de sécurité et de plaisir partagé et, contrairement aux introvertis hypersensibles, vous avez la capacité de vous impliquer pleinement avec vos amis et de prendre part à des activités que les introvertis ont tendance à éviter.

Si votre personnalité évoque des situations sociales, vous êtes en mesure de vous protéger en cas d’événements excessifs ou trop intenses qui pourraient vous mettre en difficulté sur le plan psychologique.

Il est possible que vous ayez parfois besoin de solitude pour vous détendre et ralentir le rythme d’une journée exigeante sur le plan émotionnel et sensoriel.

La caractéristique Ndeg2 : Vous pouvez être une personne calme ou un hypersensible ambivalent.

Un deuxième signe d’hypersensibilité est que la personne peut être calme ou indifférente.

Selon certains auteurs, il existe deux types d’hypersensibilité aux caractéristiques distinctes.

Charles A. Nelson affirme que le cerveau possède deux systèmes qui sont responsables de l’activation du comportement, et l’autre de l’inhibition du comportement.

Le premier est caractérisé par l’envie d’agir et l’émergence de nouvelles situations qui déclenchent la curiosité, l’audace et l’impulsivité. Le second vous rend conscient de la possibilité d’un danger et place votre esprit dans un état d’observation et d’appréhension, empêchant la capacité d’agir et, par conséquent, ralentissant votre réaction à l’émergence de nouvelles circonstances.

L’équilibre entre ces deux systèmes donne lieu à la sensation de sensibilité. Cela signifie également qu’il existe deux types de comportements hyperémotifs : l’individu hypersensible calme et l’individu hypersensible ambivalent.

  1. L’hypersensibilité calme : La personne atteinte de cet état est restreinte et moins active. La personne hypersensible est calme et sereine et aspire à une vie paisible ou du moins à une vie exempte de stimulation constante.
  2. L’hypersensibilité ambivalente : Elle provoque l’inhibition et l’impulsivité à un niveau supérieur et similaire Les personnes qui souffrent de cette condition sont à la fois sceptiques et curieuses ainsi qu’anxieuses et audacieuses extrêmement excitées et vulnérables au sentiment de déception. Dans ce type de situation hyperémotive, vous êtes susceptible de devoir gérer vos émotions plus fréquemment.

La troisième caractéristique que vous avez est que votre connexion à votre inconscient n’est pas typique.

La 3ème caractéristique de l’hypersensibilité est que votre connexion à votre vie subconsciente est différente de la norme.

Nous pouvons reconnaître des particularités propres à l’hyperémotivité par rapport à la connexion entre les personnes et leur vie subconsciente.

Vous pouvez ressentir des niveaux de stimulation qui ne sont pas ressentis par la majorité des gens : lumières, sensations physiques ou sons par exemple.

Ceci est dû au fait que votre cerveau est traité avec une plus grande précision et un traitement plus poussé que ce qui est typique de la plupart des gens. Cette capacité unique provient également de votre aptitude à penser à toutes les choses qui vous entourent. Vous êtes capable d’intégrer plus d’informations que la plupart des gens et les informations que vous recueillez sont stockées dans votre inconscient riche et éclairé.

Vos tendances hyperémotives facilitent également le traitement de petites quantités d’informations de manière semi-consciente, voire inconsciente, ce qui permet d’accéder à une intuition de haut niveau et pourrait expliquer les capacités spirituelles qui sont souvent associées aux hyperémotifs.

De plus, une personne hypersensible sera naturellement plus influencée par son monde intérieur que la moyenne des gens et on lui attribuerait le statut de « clairvoyance prophétique » car l’inconscient est une source de sagesse incroyablement puissante à laquelle nous devons pouvoir accéder et que nous devons découvrir.

Si vous vous sentez particulièrement intuitif ou presque lucide dans certains cas, ce n’est pas dû au hasard.

Caractéristique Ndeg4 : Vous pensez être timide, mais vous ne l’êtes pas.

Une quatrième caractéristique de l’hypersensibilité est que la personne croit qu’elle est timide, mais ne l’est pas.

Il n’est pas rare de confondre sensibilité et timidité.

En réalité, la timidité est davantage liée à l’anxiété de ne pas être accepté ou apprécié, ce qui n’est pas particulièrement un attribut de l’hypersensibilité. En outre, la timidité est un symptôme et n’est pas permanente, alors que la sensibilité est une caractéristique clé et une caractéristique héréditaire.

Lire aussi  La pilosité faciale après la chimiothérapie : comment l'accepter

Il est également possible que vous ayez été affligé ou que vous souffriez encore de timidité en raison de la position inconfortable que la société a des hypersensibles.

Bien que la timidité en tant que caractéristique puisse vous conduire à vous enfermer dans l’idée que vous n’êtes pas une personne sensible, il s’agit en fait d’un individu aux particularités nombreuses et précieuses. Il s’agit essentiellement de prendre acte de vos forces et des complexités de votre personnalité et de ne pas vous laisser réduire au sentiment d’impuissance ou de vulnérabilité que pourrait provoquer la vie d’une personne hypersensible (par exemple, la timidité).

Consultez également ces quatre conseils psychologiques pour savoir comment gérer votre hypersensibilité.

Caractéristique n° 5 : la capacité à avoir plus de chances de tomber amoureux que les autres.

La cinquième caractéristique de l’hypersensibilité est le fait que vous tombez amoureux plus rapidement que les autres.

L’intensité des émotions peut amener les gens à se sentir inadéquats, car leurs sentiments peuvent les amener à se sentir isolés, et ils ne se sentent pas toujours en phase avec les attentes et les idéaux culturels et sociaux. Cela peut conduire à une faible estime de soi.

Pourtant, des recherches ont révélé que cette fragilité peut faire que l’on est plus rapidement attiré par quelqu’un que les personnes de son entourage ayant une estime de soi normale (E. Walster, 1965).

Une personne très sensible est plus susceptible de sous-estimer son partenaire dès la première rencontre et d’être rapidement amoureuse, souvent au prix d’échecs relationnels.

Même s’il est injuste de prétendre que toutes les personnes hypersensibles sont à l’aise dans leurs relations et ont des problèmes d’estime de soi, les recherches suggèrent que ces influences existent et sont confirmées lorsqu’un groupe d’individus hypersensibles est comparé à la population générale.

Il s’agit d’un appel aux personnes hypersensibles pour qu’elles fassent bien attention à leur estime de soi ainsi qu’à celle des autres, qui, en raison des symptômes de l’hypersensibilité, sont susceptibles d’être évaluées par les expériences quotidiennes.

Lire la suite : 4 réflexes à développer pour vivre avec des personnes hypersensibles.

Caractéristique Ndeg6 : Vous êtes extrêmement exigeant envers vous-même

La sixième caractéristique de l’hypersensibilité révèle à quel point vous êtes hypercritique envers vous-même.

On peut penser qu’il existe deux types d’hypersensibles : ceux qui en font trop dans la perspective de leurs activités quotidiennes en suractivant, voire en surstimulant leurs systèmes émotionnel et nerveux (par exemple, en s’investissant trop dans le travail ou en prenant des risques psychiques et émotionnels) et ceux qui, au contraire, ont tendance à être surprotecteurs lorsqu’ils veulent vivre mieux.

En fait, en raison des niveaux élevés d’agitation émotionnelle, il peut être difficile de s’intégrer dans les différents groupes sociaux. Beaucoup croient que leurs traits sont vulnérables et cela peut entraîner un certain isolement.

Les personnes hyperactives ont tendance à surmener leur corps et leur esprit en créant des demandes trop exigeantes, précisément pour surmonter le sentiment de vulnérabilité ou de différence. Les personnes surprotégées sont capables de se protéger physiquement et psychologiquement de peur d’être submergées par leurs émotions et d’épuiser leur corps épuisé, en raison de leur extrême sensibilité sensorielle.

Il s’agit de trouver le juste équilibre entre ces deux extrêmes. Cela se fait en acceptant de faire partie du monde de l’interaction sociale afin de proposer de partager la richesse qui est dans votre vie, tout en la préservant et en vous donnant du temps de repos et de recul pour pouvoir fonctionner socialement et, surtout, apaisé.e émotionnellement.

La caractéristique Ndeg7 : Vous souffrez d’hyperstimulation

Le septième et dernier aspect de l’hypersensibilité que nous allons aborder dans cet article est le fait de souffrir d’hyperstimulation.

Dans des situations spécifiques de stress, ou lorsque vous rencontrez une accumulation de stimulations externes (sensorielles, émotionnelles, nerveuses,) qui ne sont pas faciles à intégrer à votre système nerveux, celui-ci peut passer brusquement à l’état que l’on peut décrire comme une position défensive active basée sur le modèle « fight or fight ». Vous êtes dans un état d’alerte.

Vous pouvez alors ressentir différents symptômes qui témoignent de l’hyperstimulation (accélération de l’activité respiratoire et cardiaque, augmentation de la pression artérielle, dilatation des pupilles, augmentation de la transpiration et diminution de la digestion…) et vous êtes alors confronté à une appréhension émotionnelle qui peut être difficile à gérer (peur colère, tristesse, ou tristesse…) et à des manifestations d’anxiété et de stress).

La difficulté dans ces moments est de créer un calme et un équilibre émotionnel. Pour réduire la fréquence et l’intensité de ces cas d’hyperstimulation, vous pouvez développer la conscience de votre corps (yoga ou exercices doux, etc.) pour mieux comprendre ce qui se passe en vous et reconnaître les signes de tension qui le précèdent immédiatement.

Lire aussi  La qualité des soins aux patients du CHU de Nice

De même, la dimension émotionnelle étant une source importante de stimulation lorsque vous êtes hypermotivé, il peut être bénéfique de travailler sur votre conscience émotionnelle pour construire une relation plus facile avec vos émotions en vous familiarisant avec leurs manifestations quotidiennes en en prenant conscience, en les invitant et en les maîtrisant.

Si vous vous sentez surchargé par les symptômes au point d’être incapable de contrôler ou de gérer votre hyperémotivité, ou si vos symptômes d’hyperstimulation augmentent ou s’intensifient, vous pouvez également demander l’aide d’un thérapeute, en particulier d’un thérapeute spécialisé dans les questions liées à l’hyperémotivité. Ils peuvent vous aider à trouver un équilibre sur le plan psychosomatique.

Existe-t-il des moyens de devenir hypersensible . De développer certaines caractéristiques ?

Il n’est pas possible d’être hypersensible car la personne qui possède ces caractéristiques uniques est née avec.

En fait, on ne développe pas la condition connue sous le nom d’hypersensibilité en un clin d’œil. Elle se manifeste dans le corps d’une personne avant même sa naissance. Les hypersensibles développent leur sensibilité dans l’utérus en raison des émotions de la mère, ainsi que des stimuli sensoriels (une musique ou un toucher) …) que le nourrisson ressent dans l’utérus).

À la naissance de votre bébé, vous serez en mesure de discerner rapidement si votre enfant développe une hypersensibilité. En fonction des soins que vous lui prodiguerez par des échanges vocaux ou des chansons par exemple, vous pourrez observer comment il réagit aux différents sens, et observer si l’hyperémotivité se développe ou non. Il est important de noter qu’au cours de votre grossesse vous avez vécu le traumatisme d’une perte ou d’un deuil, cela va augmenter la sensibilité de l’enfant. La caractéristique d’hypersensibilité est attribuée au fait que l’enfant a un lien avec les événements traumatiques et peut être plus difficile à gérer. L’enfant ressentira plus de stress et d’anxiété et pourra avoir des crises d’angoisse plus fréquemment.

Alors que les caractéristiques de l’hyperactivité se développent pendant les premiers stades de la grossesse, les personnes hypersensibles développent leurs caractéristiques de diverses manières. L’environnement dans lequel vit la personne est un facteur important dans le développement de l’hyperémotivité. L’intensité de l’émotion est également influencée par l’environnement dans lequel l’individu se développe.

L’un des traits les plus évidents que l’on observe chez les personnes hypersensibles est leur tendance émotionnelle.

Les personnes hypersensibles sont hyper-réactives tout au long de leur vie. Si vous essayez de la réduire, elle reviendra et deviendra incontrôlable. Pour vivre une vie qui s’en accommode, l’idéal est de l’accepter et de la comprendre. De cette manière, les personnes hypersensibles apprennent à gérer leurs émotions et à en faire un atout dans leur vie quotidienne.

Certaines personnes ont du mal à gérer leurs excès émotionnels. Une séance avec un psychologue peut être un excellent moyen d’apprendre à vivre avec leurs émotions. Au fil des séances, le psychologue aidera le client à reconnaître ses différences et à les accepter.

Si les personnes hypersensibles ont du mal à gérer les questions émotionnelles, elles peuvent être plus susceptibles de développer des troubles tels que l’anxiété, en particulier celles qui ont peur de la solitude, des troubles de l’alimentation, des types de dépression ou une dépendance émotionnelle. Les personnes hypersensibles ont tendance à être gênées et à avoir une faible estime d’elles-mêmes. Elles sont plus susceptibles de devenir anxieuses et de laisser leurs peurs s’immiscer dans leur vie.

Le début de ces problèmes est causé par une surchauffe du cerveau qui rend la personne hyperémotive incapable de contrôler ses émotions. Ils souffrent de leur état hyperémotif de la naissance à la mort, mais pour éviter de développer d’autres conditions (épuisement mental et abus de substances), il est crucial de pouvoir gérer cette émotion.

À garder à l’esprit

Vous êtes maintenant armé des 7 signes qui vous permettent de découvrir les caractéristiques les plus insaisissables de l’hypersensibilité.

Si vous pensez que votre hypersensibilité vous limite dans vos relations et votre vie personnelle, prenez l’initiative de demander une aide professionnelle pour vous permettre de gérer vos émotions et d’être plus détendu dans vos relations avec le monde et les autres.

%d blogueurs aiment cette page :