10 symptômes de la dépression qui doivent vous alerter

Fatigué, déprimé, épuisé … De nombreux termes sont utilisés pour masquer les débuts d’une grave dépression. Si un sentiment de tristesse passager est normal, des symptômes persistants peuvent être les symptômes d’un épisode dépressif. La dépression est une maladie qui progresse rapidement et qui peut amener les gens à envisager le pire lorsque la douleur devient insupportable. Voici 10 signes de dépression qui devraient vous alarmer.

Résumé de l’article :

  1. Qu’est-ce que la dépression exactement ?
  2. Quels sont les 10 signes de la dépression ?
    1. Grande fatigue
    2. Une tristesse persistante
    3. Le rythme circadien est perturbé
    4. Troubles de l’alimentation
    5. Des douleurs psychosomatiques
    6. Une difficulté de concentration
    7. Un ralentissement psychomoteur
    8. Une diminution de la libido
    9. La perte d’intérêt et de plaisir
    10. Une anxiété profonde et des idées suicidaires
  3. Quel est le processus d’identification d’une dépression masquée ?

Qu’est-ce que la dépression exactement ?

La dépression (dépression nerveuse) est une maladie, un trouble de l’humeur (dysthymie) qui se manifeste par des épisodes dépressifs bien définis.

Les personnes déprimées se sentent souvent tristes et épuisées. Ce sont les signes les plus évidents de ce trouble, mais d’autres signes de dépression sont également présents et peuvent être utilisés pour identifier la présence d’une dépression. Les symptômes affectent les sphères cognitive, émotionnelle et psychomotrice. Ils doivent être présents pendant au moins 15 jours pour être considérés comme un épisode dépressif.

Si vous êtes déprimé, c’est toute la personne qui sera affectée par la maladie. Cela signifie que vous êtes dans un cycle sans fin de conséquences négatives, car la maladie interfère avec votre capacité à poursuivre votre routine normale et provoque le sentiment d’être affaibli à de nombreux niveaux et déclenche la tendance à l’auto-dépréciation .

Parfois, la dépression est confondue avec la dépression. Elle est souvent rejetée par l’entourage, ou par la personne qui en souffre elle-même.

Il existe plusieurs types de dépression :

  • La dépression réactive
  • La dépression chronique
  • La dépression masquée, cachée ou dissim ulée
  • La dépression post-partum
  • La dépression bipolaire
  • Dépression saisonnière
  • La dépression sévère

Au final, en fonction de la gravité de la dépression, la vie quotidienne des personnes qui en souffrent est souvent difficile car la dépression est un handicap majeur. Alors que certains souffrent d’épisodes dépressifs mineurs, d’autres souffrent de dépression sévère (grave) qui est plus difficile à surmonter.

Toutefois, cela n’empêche pas le patient de consulter un psychologue expérimenté ou, à tout le moins, un médecin généraliste qui fera partie de son régime de traitement, quel que soit le type de dépression.

Jetez également un coup d’œil à ces 5 étapes pour se débarrasser de la dépression sans médicaments et rapidement.

Quels sont les 10 principaux signes de la dépression ?

La dépression nerveuse se manifeste généralement par l’apparition de signes tels que la fatigue physique et nerveuse, une diminution de l’enthousiasme et du plaisir dans les activités quotidiennes, un sentiment perpétuel de désespoir et de tristesse ainsi que des problèmes de sommeil et d’appétit ; des douleurs psychosomatiques, des troubles de la concentration, un ralentissement de l’activité psychomotrice et une augmentation de la libido, des pensées suicidaires.

Symptôme ndeg1 : une fatigue importante

Le signe le plus évident de la dépression est l ‘épuisement extrême que vous pouvez ressentir. Il s’agit d’un épuisement complet qui vous empêche de continuer à vous engager dans certaines activités. En fonction du degré de votre dépression nerveuse, la fatigue peut être plus ou moins gérable.

Si vous souffrez de dépression modérée, vous aurez peut-être du mal à sortir avec vos amis ou à trouver la motivation nécessaire pour faire du sport. Si vous souffrez de dépression modérée, il se peut que vous ne soyez pas capable de sortir de chez vous.

D’un autre côté, si vous êtes profondément déprimé, tout mouvement peut être considéré comme une véritable souffrance. La fatigue excessive est un symptôme typique de la dépression et c’est la raison pour laquelle il est crucial de se faire soigner dès que possible.

Le symptôme ndeg2 est une tristesse constante

Le deuxième signe de la dépression est le sentiment de tristesse qui dure au moins deux semaines.

Ce type de tristesse se manifeste généralement après un événement difficile qui peut entraîner une dépression déclenchée par une réaction, par exemple, ou après une perte ou une rupture qui peut provoquer une dépression amoureuse. La naissance d’un bébé peut entraîner un changement important dans le mode de vie et amener les nouvelles mères à souffrir de dépression post-partum. Cependant, la tristesse peut survenir sans cause. Elle peut vous surprendre sans même que vous vous en rendiez compte.

Lire aussi  Agoraphobie : 8 signes pour la reconnaître et la soigner

Au début, vous pouvez penser que la tristesse est une légère fatigue, car vous êtes dans une période exigeante en énergie.

Puis, vous remarquez que vous pleurez tous les jours. C’est la fin de votre journée de travail, vous essayez de dormir et vous vous réveillez tôt le matin… vos soirées deviennent de plus en plus longues à cause de tous ces sentiments d’ambivalence et la tristesse est un énorme fardeau.

La tristesse associée à l’anxiété peut déclencher le développement d’une pensée dévalorisée, puis conduire progressivement à un état mélancolique.

En outre, ce sentiment de tristesse et de vide permanent peut être si difficile à gérer au quotidien qu’il n’est pas rare que les personnes souffrant de dépression tentent d’atténuer leur souffrance en développant une dépendance aux substances psychoactives (drogues, alcool, etc.).

Bon à savoir.

70 % des suicides sont causés par une dépression non traitée. La maladie touche aujourd’hui 3 millions d’individus en France.

Symptôme ndeg3 : Le rythme circadien est perturbé

Une dépression nerveuse déclenche une interruption de l’horloge interne que l’on appelle le rythme circadien. Ce rythme régule l’alimentation et le sommeil.

À terme, lorsque la dépression s’installe, des troubles du sommeil se développent, entraînant des insomnies ou, à défaut, des hypersomnies. Il est également possible que des troubles de l’alimentation se développent.

Certaines personnes peuvent avoir du mal à s’endormir et être sujettes à des réveils soudains, ou être aspirées dans un sommeil profond dont il est difficile de se réveiller.

De plus, ces problèmes peuvent intensifier la fatigue déjà ressentie Ils créent également un espace pour les pensées. Cela peut avoir pour effet d’entretenir les pensées négatives et d’accentuer le sentiment de dévalorisation. Les troubles du sommeil sont donc un indice de dépression et doivent être traités avec sérieux dans le cas où cet état est présent depuis plusieurs semaines sans cause apparente.

Symptôme ndeg4 : troubles de l’alimentation

Un indicateur typique de la dépression est une croissance ou une perte de poids anormale.

Si, après une série d’examens médicaux recommandés par votre médecin, vous ne parvenez pas à expliquer cette perte de poids soudaine, il est certain qu’une dépression nerveuse en est la cause.

La dépression étant un coupe-faim efficace, vous perdez l’appétit et vous ne pouvez pas bien manger.

Pour certains, vous sauterez des repas, tandis que pour d’autres, quelques jours passeront sans une envie. Parfois, c’est l’inverse qui se produit : vous prenez du poids.

Certaines personnes ne consommeront que des fast-foods et des en-cas très sucrés pour contrer la baisse d’énergie qu’elles ressentent, tandis que d’autres peuvent avoir des excès alimentaires.

Il n’est pas rare d’observer des personnes souffrant de problèmes de nutrition ou de tests sanguins anormaux en raison de mauvaises habitudes alimentaires. Il est essentiel de maintenir une routine alimentaire appropriée, même en période de dépression.

Symptôme n° 5 : Douleurs psychosomatiques

Si vous ressentez des symptômes de nature physique qui ne sont pas expliqués par divers tests, il est possible qu’ils soient dus à une dépression.

On dit souvent qu’il s’agit d’une dépression cachée ou latente. Ces signes d’une dépression nerveuse peuvent se manifester sous la forme de maux de tête, de vertiges, de douleurs dorsales ou de problèmes digestifs. Il est essentiel de connaître toute douleur non provoquée pendant une période d’émotion.

Il est important de se rappeler que les douleurs psychosomatiques peuvent être le résultat d’un mal-être au travail, et pourraient être le début d’un épuisement professionnel pouvant mener à la dépression.

C’est bon à savoir.

Les signes psychologiques de la dépression qui sont masquésLes symptômes physiques sont relégués au second plan et les manifestations physiques, ce qui fait que ce type de dépression est plus difficile à repérer et n’est souvent pas traité de manière appropriée.

Symptôme ndeg6 : difficulté à se concentrer

Lorsque vous êtes déprimé, vous éprouvez des problèmes de concentration et d ‘attention Cependant, vous souffrez également de pertes de mémoire.

Lire aussi  Les symptômes de TNCD ESTOMAC

Parfois, vous cherchez vos clés pendant quelques instants, mais elles sont à quelques mètres de vous. Vous allez à l’épicerie sans vous souvenir de la raison pour laquelle vous êtes là. Vous ne vous souvenez pas du code pin de votre smartphone, bien qu’il s’agisse du même code pin depuis plusieurs années.

Ces événements quotidiens, souvent ignorés parce qu’ils sont généralement mis sur le compte d’une fatigue passagère, pourraient être un signe de dépression qu’il faut identifier.

En effet, lorsqu’une personne souffre de dépression , l’hippocampe du cerveau a tendance à se dégénérer, car la personne est soumise à un stress de longue durée. L’effet négatif de la dépression sur le cerveau est souvent observé chez les personnes souffrant de dépression chronique, par exemple.

Symptôme n° 7 : ralentissement psychomoteur

Vous êtes plus lent, que ce soit en marchant ou en faisant vos activités quotidiennes.

Vous avez du mal à trouver vos mots, et réfléchir est un véritable combat.

Vous pouvez même penser que vous avez perdu la tête et cela vous rend nerveux en raison de votre lenteur. La plus petite des décisions, aussi minuscule soit-elle, vous semble impossible à surmonter.

Physiquement, c’est la même chose : Vous mettez beaucoup de temps à vous lever, puis vous avez du mal à vous habiller et vous préparer à sortir peut être aussi épuisant que de courir un marathon.

Le ralentissement du système moteur est l’un des indicateurs de la dépression qui doit vous alerter sur votre bien-être mental.

Le symptôme n° 8 est une baisse de la libido

En cas de dépression nerveuse, votre corps est mis en conservation d’énergie. L’énergie que vous dépensez pour la libido est transférée à d’autres zones du corps.

Si vous êtes actuellement dans une relation intime, ce signe est particulièrement problématique pour votre partenaire car vous avez perdu l’affection que vous aviez autrefois pour lui, malgré tout l’amour que vous lui portez.

Cependant, cela peut aussi être un problème pour vous, car vous ne savez peut-être pas pourquoi cela vous arrive et vous commencez à vous sentir coupable.

En général, votre partenaire se demande si vous avez de l’affection pour lui ou si vous voulez la même chose pour lui. Cela pourrait être une nouvelle cause de tension. Discutez-en avec d’autres personnes et sans crainte. Vous n’êtes pas inhabituel.

Symptôme n° 9 : baisse d’intérêt et de plaisir

La tristesse et la fatigue constantes provoquent le sentiment d’un manque d’enthousiasme.

Cela peut commencer par une perte d’enthousiasme pour des activités que vous aimiez autrefois jusqu’à ce que vous n’ayez plus envie de vous lever.

Dans la dépression, cependant, la perte d’intérêt ne se limite pas à la routine quotidienne. Il s’agit d’une baisse d’intérêt générale. Vous perdez l’intérêt de faire ; cependant, vous perdez aussi le plaisir d’être et d’exister.

Il est essentiel de prendre des mesures lorsque vous avez l’impression de ne pas être intéressé par quelque chose. La perte d’intérêt est l’un des signes de la dépression qui peut ouvrir la porte à des pensées suicidaires .

Ce symptôme est très répandu dans la dépression saisonnière qui se caractérise par la tristesse et la fatigue ressenties lors du changement de saison.

Symptôme n° 10 : Pensées suicidaires et détresse profonde. Pensées

Vous avez toujours été confronté à des obstacles, des revers et des échecs, mais cette fois-ci, c’est tout simplement trop dur à supporter. Vous n’avez aucune idée pour votre avenir et ne pouvez imaginer une issue positive à votre situation actuelle.

Parfois, vous êtes assailli par la négativité, des pensées sombres et même suicidaires, et vous êtes incapable de ne pas contrôler ces sentiments négatifs qui vous envahissent complètement.

Vous commencez à remettre en question votre existence et vous vous dites que si vous n’étiez pas plus nombreux, les choses seraient peut-être différentes. Ces pensées devraient certainement vous alarmer. Ce sont les signes les plus alarmants de la dépression et c’est le signe qu’il faut chercher de l’aide auprès d’un psychologue ou d’un psychiatre.

A lire également : Maniaco-dépressif : comment repérer le trouble bipolaire en 3 points.

Comment reconnaître une dépression cachée ?

Si certaines personnes expriment leur dépression par des symptômes physiques, d’autres souffrent d’une dépression cachée. Dans ce type de dépression, la détresse mentale est mise de côté et c’est le corps qui manifeste sa propre dépression par des signes physiques.

Lire aussi  Le bien-être à long terme des patients traités avec IVOSIDENIB

Le corps est étonnant et est capable de nous avertir que quelque chose ne va pas. Ainsi, si une personne a du mal à exprimer ce qu’elle ressent et se sent étouffée sur le plan émotionnel, c’est le corps qui nous aidera à prendre conscience des signes d’une dépression plus profonde et de la nécessité de prendre soin de soi.

Les migraines et les maux de tête sont parmi les symptômes les plus importants d’un malaise psychosomatique qui pourrait suggérer une dépression cachée. Surtout si vous êtes normalement sujet à ce type de douleur.

La fatigue du matin, la sensation d’épuisement au premier réveil, et un sentiment soudain d’épuisement qui peut survenir tout au long de la journée sont généralement des signes de dépression cachée. Les troubles du sommeil qui entraînent des insomnies, des difficultés à dormir ou des réveils nocturnes avec agitation mentale sont des symptômes extrêmement courants d’une dépression émotionnelle.

Lorsqu’il s’agit d’une dépression masquée ou d’une dépression masquée, des douleurs musculaires comme des maux de dos, des crampes musculaires et des douleurs rhumatologiques ainsi que des engourdissements dans les mains ou les pieds et des douleurs thoraciques peuvent être présents sans que l’on puisse établir une explication médicale de ces signes.

Au niveau de la dermatologie, il est courant d’observer des signes de rosacée, d’herpès psoriasis, d’eczéma, de démangeaisons, etc. Les problèmes de peau sont souvent considérés comme un signe de dépression, mais aussi comme une façon pour le corps de rendre évident le fait qu’il souffre d’une affection.

Au niveau digestif, la dépression cachée peut se manifester par l’apparition d’un trouble du côlon irritable : diarrhée ou constipation chronique qui persiste ou douleurs abdominales, ainsi que reflux gastro-œsophagien. L’estomac étant considéré comme le deuxième cerveau de notre corps, il n’est pas surprenant que la dépression masquée provoque des douleurs abdominales. Les chercheurs ont également découvert des liens entre le microbiote et la dépression.

Sur le plan sexuel, même en l’absence de problèmes de santé, de déséquilibres hormonaux ou de causes physiques, la perte du désir sexuel et de la libido, avec l’impuissance chez l’homme ou l’anaphrodisie chez la femme, peut être un signe de dépression.

La boulimie ou l’anorexie, peuvent également être un signe de dépression. La nourriture étant le fondement de notre vie, le lien entre nous et la nourriture pourrait expliquer diverses choses, comme des douleurs psychologiques. Le refus de manger pourrait signaler une indignation et un manque d’appétit pour la vie semblable à la boulimie ou le désir incontrôlable de se remplir peut être le signe du besoin de combler un vide.

Si vous ressentez l’un ou l’ensemble de ces signes de manière continue depuis plus d’un mois, il pourrait s’agir d’une dépression cachée. Bien entendu, ce n’est pas parce que vous présentez certains signes de dépression que vous souffrez d’une maladie. Il peut s’agir d’anxiété, de stress ou d’une autre maladie qui peut provoquer l’apparition de ces symptômes psychosomatiques. C’est pourquoi il est important de consulter votre médecin et votre psychologue pour obtenir un bilan de santé complet et identifier la cause profonde de vos symptômes physiques.

Les choses à garder à l’esprit

La dépression est un état qui peut avoir diverses conséquences sur la vie d’une personne, en fonction de la gravité de la dépression. Pour qu’un épisode dépressif puisse être diagnostiqué, les symptômes doivent durer au moins 15 jours. Il existe 10 signes qui permettent d’identifier la dépression, comme les pensées suicidaires, qui peuvent être un signe de la présence d’une dépression très profonde. Cependant, si elle est correctement contrôlée, la dépression peut être traitée. Cependant, il est préférable d’avoir un traitement psychologique continu en conjonction avec d’autres traitements pour réduire les risques de récidive.

%d blogueurs aiment cette page :