PPS ONCOLOGIE : UNE NOUVELLE APPROCHE POUR LE TRAITEMENT DU CANCER

Les PPS sont des préparations pharmaceutiques stériles, à usage unique, destinées à la préparation et à la reconstitution de solutions injectables de médicaments anticancéreux.

Les PPS sont utilisés dans le cadre du traitement des patients atteints de cancer.

L’objectif est d’assurer une administration optimale des médicaments anticancéreux en réduisant les risques liés aux erreurs d’administration et en améliorant l’observance du traitement.

Les PPS sont fabriqués selon les normes BPF (Bonnes Pratiques de Fabrication) et sont conditionnés en flacon ou en poche stérile.

La prévention du cancer

Le cancer est la première cause de décès chez les hommes et la deuxième chez les femmes. Chaque année, on compte plus d’un million de nouveaux cas de cancers dans le monde. On sait aujourd’hui que ces maladies peuvent être prévenues et traitées à un stade précoce. Pourtant, environ 40 % des cas ne surviennent qu’après le diagnostic initial. Pourquoi? Parce que la plupart des personnes atteintes du cancer n’ont pas eu accès à des soins appropriés ou ont attendu trop longtemps avant de se faire diagnostiquer. Un diagnostic tardif augmente considérablement les risques de complications et diminue les chances de guérison complète. Cela s’explique par l’absence d’accès aux tests diagnostiques appropriés au bon moment, qui ne sont généralement disponibles que dans les pays à revenus élevés; par une mauvaise compréhension des symptômes courants; par un manque d’accès aux services essentiels comme la radiothérapie, l’immunothérapie ou encore la chirurgie; ainsi que par un système d’identification inadéquat des cas suspects entraînant une exposition tardive aux tests diagnostiques appropriés et aux traitements qui en découlent.

pps oncologie

Les facteurs de risque du cancer

Le cancer est une maladie qui peut toucher tout le monde, quel que soit l’âge. Cependant, les personnes âgées sont plus susceptibles de développer un cancer et de mourir d’une telle maladie.

Il existe des facteurs de risque du cancer qui sont liés à l’environnement ou aux comportements individuels.

Lire aussi  L'hôpital de Draguiqan : un hôpital français

Les principaux risques du cancer sont : Le tabagisme : il a été prouvé que la consommation de tabac augmenterait les chances d’être atteint par un cancer. Une alimentation riche en graisses saturées : cela peut augmenter le risque d’avoir une maladie cardiaque et augmenter le risque de développer un diabète, ce qui pourrait également entraîner un cancer. Une exposition excessive au soleil : il est connu qu’une exposition trop longue et répétée aux rayons ultraviolets (UV) provoquerait des cancers cutanés, notamment chez les personnes ayant la peau foncée ou noire. Un manque d’exercice physique : même si vous ne faites pas partie des personnes à haut risque de contracter un cancer, avoir une activité physique régulière vous aidera à prévenir les problèmes de santé comme le diabète et certains types de cancers.

Les symptômes du cancer

Les symptômes du cancer sont nombreux et divers, ce qui rend leur dépistage parfois difficile. De plus, les signes du cancer (tels que la fatigue ou les douleurs) peuvent être confondus avec d’autres problèmes de santé ou peuvent même passer inaperçus.

Il est donc important de savoir reconnaître les symptômes du cancer, afin d’avoir un diagnostic précoce et d’obtenir un traitement approprié.

Les symptômes du cancer sont nombreux et divers, ce qui rend leur dépistage parfois difficile.

Ils peuvent être confondus avec des problèmes de santé plus courants tels que l’anxiété, la dépression, des troubles digestifs ou des infections cutanées chroniques. Dans certains cas, ils peuvent même passer inaperçus si vous ne savez pas qu’ils sont liés au cancer. Par conséquent, il est important de savoir reconnaître les signes du cancer afin d’avoir un diagnostic précoce et d’obtenir un traitement approprié. De plus, connaître les symptômes du cancer permet également de réduire votre risque d’en contracter un à l’avenir.

Lire aussi  Tazemetostat, un espoir pour les malades du cancer

Les différents types de cancer

Le cancer est une maladie qui touche de plus en plus de personnes, et ce, chaque année.

Il s’agit d’une maladie très grave qui peut avoir des conséquences graves pour la santé.

Les causes du cancer sont multiples et elles ne sont pas encore complètement connues. Chaque année, on recense près de 85 000 nouveaux cas de cancer en Belgique. Environ 6 500 personnes meurent du cancer chaque année en Belgique.

Le cancer est un fléau pour notre société actuelle.

La plupart des cancers seraient causés par des facteurs génétiques et/ou environnementaux (pollution atmosphérique, alimentation…).

L’alcoolisme est aussi une cause importante du développement de certains types de cancers (cancers du foie ou du pancréas). Pour les femmes, le risque augmenterait si elles consomment régulièrement tout type d’alcool mais surtout l’alcool fort (whisky).

Il peut également être lié à la prise régulière d’hormones pendant la puberté ou à l’utilisation fréquente de contraceptifs oraux.

Le traitement du cancer

Pourquoi le cancer ? Les cancers sont la première cause de décès dans les pays industrialisés. En France, chaque année, on compte environ 150 000 nouveaux cas de cancer et près de 150 000 personnes meurent du cancer.

Le cancer est une maladie qui frappe des millions de personnes dans le monde entier.

La seule façon d’endiguer l’expansion continue du cancer est de faire reculer son incidence. Cela signifie réduire le nombre de personnes ayant un risque accru ou plus élevé que la population générale d’avoir un jour un cancer.

La vie après le cancer

La vie après le cancer est une période particulièrement difficile pour les patients. C’est un moment où l’on doit se reconstruire, faire face à la douleur et à toutes les conséquences physiques et psychologiques que la maladie peut provoquer.

Il faut également trouver des ressources en soi pour affronter cette nouvelle situation. On doit apprendre à changer sa relation avec son corps, son esprit et son entourage. On doit apprendre à pardonner, s’accepter et accepter ce qu’il advient de notre corps.

Lire aussi  Les étudiants de l'institut Sainte-Catherine, des futurs leaders à la hauteur des défis

Il faut également apprendre à vivre avec cette nouvelle forme d’identité qui est la sienne.

La vie après le cancer est souvent associée au retour à une vie normale, mais elle peut être un moment de profonde remise en question, car on doit se réinventer afin de surmonter les difficultés qui peuvent être liées au traitement contre le cancer et aux effets secondaires du traitement.

Le but de notre combat contre le cancer ne sera pas gagné tant que l’on aura pas pu retrouver un semblant de normalité dans notre vie quotidienne.

Les statistiques du cancer

Le cancer est une maladie qui touche toutes les couches de la société.

Le nombre de personnes touchées par cette maladie ne fait qu’augmenter au fil des années. Cependant, il existe plusieurs moyens pour prévenir le cancer.

La principale mesure consiste à adopter une alimentation équilibrée et saine, composée de fruits et légumes variés, ainsi que d’aliments riches en vitamines et en antioxydants.

Il est également recommandé d’avoir un mode de vie actif, ce qui implique notamment la pratique régulière du sport.

  • En effet, un corps actif se fatigue moins vite.
  • Une activité physique permet également d’aider à maintenir sa masse musculaire.

Pour conclure, l’oncologie est une spécialité médicale qui étudie les tumeurs cancéreuses. Dans cet article, nous allons vous parler de l’oncologie pédiatrique.

%d blogueurs aiment cette page :