Le carcinome trichoblastique : causes, symptômes et traitement

Le carcinome trichoblastique est un cancer de la peau qui touche les cheveux.

Il s’agit d’une tumeur maligne qui se développe à partir des cellules souches de la papille dermique, c’est-à-dire les cellules du bulbe pileux. Cette tumeur maligne peut apparaître sur n’importe quelle partie du corps, mais elle est plus fréquente sur le visage et le cuir chevelu.

Le carcinome trichoblastique est une tumeur maligne qui provient des cellules souches de la papille dermique, c’est-à-dire les cellules du bulbe pileux.

Il s’agit d’une tumeur maligne qui se développe à partir des cellules souches de la papille dermique, c’est-à-dire les cellules du bulbe pileux.

Définition du cancer du trichoblaste

Le cancer du trichoblaste est une tumeur maligne développée à partir des cellules de l’épiderme, c’est-à-dire les cellules qui recouvrent la surface de la peau.

Le cancer du trichoblastique est souvent confondu avec le carcinome basocellulaire, car ils se situent tous les deux dans la partie profonde de l’épiderme.

Les cancers basocellulaires sont généralement causés par une exposition fréquente au soleil et sont plus fréquents chez les personnes âgées ou ayant un teint clair. Par contre, le carcinome trichoblastique est spécifique aux jeunes adultes et est plus courant chez les personnes ayant un teint foncé.

La grande différence entre ces types de cancers réside dans le fait que le carcinome basocellulaire se développe à partir des kératinocytes (les cellules composant l’intérieur de l’organisme) alors que, pour le carcinome trichoblastique, ce sont plutôt des épithéliums squameux qui sont touchés.

La cause exacte du développement du cancer n’est pas encore connue, mais il semble que certains facteurs environnementaux puissent augmenter les risques de développement d’un tel type de cancer.

Symptômes du cancer du trichoblaste

Le cancer du trichoblastique se manifeste par des symptômes non spécifiques.

Il peut s’agir de saignements, d’une perte de poids et d’un amincissement du revêtement cutané.

Lire aussi  La confusion mentale : causes et conséquences

La tumeur peut également être accompagnée de douleurs au niveau de la tête, des maux de tête et une perte d’audition. Une fois le diagnostic posé, il est important de procéder à un examen approfondi afin de déterminer si le cancer a gagné les ganglions lymphatiques ou s’il s’est propagé aux tissus environnants.

Le traitement dépendra alors des résultats obtenus suite à l’examen clinique. Si les ganglions lymphatiques sont atteints, on recommandera souvent l’ablation chirurgicale des ganglions lymphatiques pour éviter que la maladie ne se propage aux tissus environnants et qu’elle soit traitée plus efficacement.

Facteurs de risque du cancer du trichoblaste

Le trichoblastome est une tumeur bénigne qui affecte principalement les enfants de moins de 5 ans. Elle se développe sur le cuir chevelu, à la base du cou et près des oreilles. Bien qu’elle soit rare, elle représente un véritable problème pour les parents dans la mesure où elle peut provoquer une perte de cheveux importante ainsi qu’un changement du comportement. Certains cas sont malheureusement mortels.

Les facteurs suivants peuvent causer le cancer du trichoblastome :

  • Des antécédents familiaux
  • Un traumatisme crânien
  • La chimiothérapie

Diagnostic du cancer du trichoblaste

Le carcinome trichoblastique est un cancer de la peau qui se développe à partir d’un épithlium malpighien. Cet épithlium, qui forme la couche supérieure de l’épiderme et qui est à l’origine du stratum corneum, apparait généralement sous la forme d’une tache pigmentée.

Le carcinome trichoblastique se présente comme une tumeur bien circonscrite, souvent en excès par rapport au reste de la peau.

Il apparaît généralement sur les zones exposées au soleil ou aux UVA (exposition prolongée et régulière au soleil). Dans certains cas, il peut aussi être provoqué par le port d’un lentigo solaire.

Le carcinome trichoblastique touche principalement les sujets âgés de plus de 50 ans. En effet, cette pathologie est plus fréquente chez les personnes ayant eu un fort ensoleillement durant leur jeunesse.

Lire aussi  Ipilimumab nivolumab : une nouvelle arme contre le cancer

Traitement du cancer du trichoblaste

Le carcinome trichoblastique est une tumeur maligne qui se développe à partir des cellules constitutives du bulbe pileux.

Il s’agit d’une tumeur bénigne, mais il peut parfois devenir un cancer agressif, qui peut affecter les follicules pileux.

Le carcinome trichoblastique est également appelé carcinome épidermoïde ou carcinome squameux.

Les cellules malignes qui le composent sont les cellules germinales des follicules pileux. Celles-ci sont responsables de la production du cheveu, ainsi que de son cycle de vie et de sa croissance. Pour comprendre l’origine du cancer, il faut savoir que cette tumeur est due à la transformation des cellules germinales en cellules anormales, ce qui entraîne un risque plus important d’être touché par une autre forme de cancer.

Le principal symptôme du carcinome trichoblastique est la présence de boutons sur différentes parties du corps, telles que le visage et les oreilles.

Si vous pensez avoir été exposé au carcinome trichoblastique, consultez votre médecin pour obtenir un diagnostic précis.

Prévention du cancer du trichoblaste

Le carcinome trichoblastique de la peau est une tumeur qui se développe à partir des cellules du trichoblaste, un des types de cellules qui composent la couche superficielle de l’épiderme.

Il représente environ 10 % des cancers cutanés dans les pays occidentaux. Son incidence augmente avec l’âge et sa prévalence est plus élevée chez les personnes âgées.

Le carcinome trichoblastique de la peau est souvent diagnostiqué après que quelqu’un s’est fait tatouer ou brûler par une cigarette, ou bien à cause du rayonnement UV.

Lorsque le cancer survient sur une zone autour d’une cicatrice récente, il est appelé « carcinome basocellulaire ».

Le carcinome trichoblastique de la peau ressemble beaucoup au cancer basocellulaire, mais il ne provient pas du même type cellulaire.

Les patients atteints du cancer trichoblastique ont souvent eu un traitement pour le cancer basocellulaire avant d’avoir ce type de tumeur. Cependant, les traitements utilisés pour soigner le cancer basocellulaire ne sont efficaces que contre ce type particulier de cellule cancéreuse et ne permettent donc pas d’enrayer le processus cancéreux entamé sur le trichoblaste.

Lire aussi  Hypersensibilité : 7 caractéristiques hors du commun

Survivre au cancer du trichoblaste

Le trichoblastome, aussi connu sous le nom de carcinome trichoblastique, est une tumeur maligne qui se développe à partir des cellules du follicule pileux. Cette tumeur affecte principalement les enfants et les adolescents. Toutefois, elle peut également apparaître chez l’adulte.

La plupart des patients sont jeunes, âgés entre 1 et 15 ans au moment de leur diagnostic.

Le trichoblastome fait partie d’un groupe relativement restreint de cancers rares qui touchent moins d’une personne sur 100 000 par an.

Il peut être difficile à diagnostiquer avec précision car il ressemble souvent aux autres types de tumeurs cutanées courantes (carcinomes basocellulaires ou épidermoïdes).

Les signes et symptômes du trichoblastome comprennent une croissance rapide dans la région du cuir chevelu, un aspect bosselé ou granuleux des cheveux et des bosses sur la peau.

Les bosses ne changent pas au fil du temps et peuvent disparaître sans traitement mais elles peuvent revenir après plusieurs années.

En conclusion, le traitement par radiothérapie est à privilégier pour les carcinomes trichoblastiques. En effet, la chirurgie n’est pas toujours possible et/ou souhaitable en raison de la localisation de ces tumeurs (nez, paupières) ou des traitements antérieurs qui ont pu être réalisés. Le traitement par radiothérapie permet alors d’obtenir une guérison complète et peut être proposé en première intention.

%d blogueurs aiment cette page :