Dépendance affective ou amour ? 5 critères pour le savoir

Dans la hâte de trouver votre âme sœur, votre seconde moitié et celui qui est digne de votre affection autant que vous méritez la sienne, il est facile d’oublier que vous êtes dans une relation. Voulez-vous rester seul(e) longtemps ? Croyez-vous que sans eux ou elles, vous ne valez rien ? Ou pensez-vous que vous devez avoir quelqu’un d’autre pour vous sentir heureux ? Si vous avez répondu « oui » à toutes ces questions, il ne s’agit pas d’amour, mais de dépendance affective.

Bien que la dépendance affective puisse ressembler à l’amour de diverses façons, il est important de connaître la distinction entre les deux pour ne pas nuire à vos relations. Mais comment faire la différence ? Voici cinq conseils pour vous aider.

Si vous avez encore des doutes Si vous avez encore des doutes, vous pouvez faire le test « Suis-je dépendant émotionnel ? « Ce test vous donnera les premières réponses à vos questions en quelques minutes.

Résumé de l’article

  1. Qu’est-ce que la dépendance affective ? (Définition)
  2. Les 5 principales différences entre la dépendance affective et l’amour
    1. Différence ndeg1 : la relation amoureuse ne résout pas un problème d’affectivité .
    2. Différence ndeg2 : le dépendant affectif a besoin de la compagnie d’une autre personne pour le reste de sa vie .
    3. Différence ndeg3 : la jalousie est très présente dans une relation amoureuse dépendante
    4. Différence ndeg4 : le dépendant affectif vit dans un amour unilatéral
    5. 5ème Différence : Des émotions fortes et mélangées
  3. L’amour n’existe-t-il pas dans une relation de dépendance affective ?

Qu’est-ce que la dépendance affective ? (Définition)

La dépendance affective est un trouble qui affecte la personnalité de la personne dépendante. C’est une véritable addiction pour une personne qui va chercher à combler un manque dans sa vie affective.

Elle se manifeste le plus souvent par :

  • L’exigence permanente d’être présent auprès de la personne en question ;
  • Une difficulté à prendre des décisions de manière autonome ;
  • Une peur profonde de se retrouver dans un environnement solitaire ;

Pour entretenir cette relation amoureuse, le dépendant affectif va mettre en œuvre diverses techniques, conscientes ou non. Cependant, ces stratégies produisent souvent le contraire des résultats escomptés. De plus, les gens ne sont souvent pas conscients de ce trouble, et la personne est donc attirée dans une variété de relations malsaines, croyant qu’elle attire toujours les « mauvaises personnes » vers elle ou vers elle.

En fait, dans le cadre de la dépendance émotionnelle au sein d’un couple, la relation amoureuse n’est conçue que pour satisfaire les besoins d’anxiété d’un dépendant. Malheureusement, les solutions à ces inquiétudes résident dans la congruence et la soumission à la domination ou à la culpabilité de l’autre.

Ainsi, la dépendance amoureuse se distingue de l’amour sain par les bases sur lesquelles s’établit une relation de couple.

Les 5 différents aspects de la dépendance affective et de l’amour

La dépendance de l’autre n’est pas l’amour. Pour différencier ces deux concepts, il est nécessaire de procéder à un bref examen de la relation que vous vivez et de déterminer en quel point vos actions ou celles de votre partenaire correspondent à des actes d’amour désintéressés ou à une circonstance de dépendance aff ective.

Les 5 facteurs pour évaluer votre partenaire amoureux sont les suivants :

  1. Différence ndeg1 : la relation amoureuse n’est pas en mesure de combler un manque affectif.
  2. Différence ndeg2 : le dépendant affectif exige la présence d’une autre personne à tout moment
  3. Différence ndeg3 : la jalousie est extrêmement présente dans une relation dépendante de l’amour.
  4. Différence ndeg4 : le dépendant affectif est une personne qui vit dans un seul amour.
  5. 5. Des sentiments ambivalents forts et émotionnels

La relation amoureuse ne comble pas un vide émotionnel.

C’est un beau sentiment que d’aimer quelqu’un. Il est normal de penser que votre partenaire est la personne la plus importante pour vous. Il est également possible de considérer votre partenaire comme la base de votre vie. L’amour est un concept qui prend racine dans le respect de chaque personne et de ses objectifs.

Toutefois, un amour sain est fondé sur le désir de pouvoir partager quelque chose avec une autre personne et non sur la seule intention de combler un vide dans la relation affective. En ce sens, il est évident que l’affection et la dépendance affective sont fondamentalement distinctes.

Lire aussi  6 conseils pour se libérer d'un manipulateur quand on est dépendant affectif

Si vous êtes dépendant sur le plan affectif, votre vie tourne autour de votre conjoint et celui-ci n’est pas un soutien, mais le seul fondement de votre existence. Il ne fait pas partie de votre voyage et c’est lui qui mène l’aventure. Votre vie n’a de sens que grâce à lui. C’est la différence dans une relation durable. Vous vivez votre vie pour lui, et pour elle.

De plus, vos actions sont redirigées vers la première réalisation de ses besoins, que vous êtes déterminé à satisfaire à tout prix et au détriment des vôtres. Dans une relation entre deux personnes où la dépendance est un facteur, le partenaire dépendant a tendance à s’oublier et à oublier sa propre identité, ce qui permet une relation dans laquelle les phases de domination et de soumission sont en mouvement constant, surtout dans une relation qui est vulnérable à la manipulation par l’esprit, par exemple.

Différence ndeg2 : Le dépendant affectif a besoin de la compagnie d’une autre personne à tout moment.

Lorsque vous êtes amoureux, vous voulez être avec votre partenaire autant que possible. Vous souhaitez créer de nombreux souvenirs et apprendre à connaître la personne que vous aimez sous tous ses aspects. Aussi, il est normal de ressentir l’absence de présence physique lorsque vous êtes séparé de vos proches pendant de longues périodes.

Toutefois, dans le contexte de la dépendance affective chez l’homme, la distance physique est une expérience douloureuse et traumatisante. Il est possible qu’une absence, même de courte durée, soit impossible à imaginer dans votre esprit. Ainsi, vous pourriez par exemple modifier vos projets de vie pour qu’ils correspondent aux besoins de votre conjoint.

Être célibataire est difficile pour vous. Et vous êtes prêt à faire tout ce qu’il faut pour garder l’être aimé dans votre vie. Vous ne pensez pas aux implications à long terme, vous réagissez simplement à vos émotions immédiates.

La dépendance émotionnelle peut provoquer une dépression, et l’angoisse qu’elle engendre peut vous faire tomber plus vite que vous ne l’avez jamais imaginé.

3. La jalousie est prévalente dans une relation de dépendance.

Si vous êtes dans une relation amoureuse, la jalousie n’est pas une bonne chose. L ‘amour se construit sur la confiance et le respect de l’autre personne. La vraie jalousie n’est pas un facteur dans le contexte d’une relation saine.

Dans les couples qui sont dépendants sur le plan affectif, il est courant de ressentir la jalousie comme un sentiment permanent qui, souvent, n’est pas source d’inquiétude, car ces personnes craignent de ne pas être assez pertinentes pour être aimées. Ils croient que leur partenaire les abandonnera à la moindre occasion. Les comportements utilisés dans ces cas ne sont pas toujours appropriés, car ils découlent d’une peur infondée.

Ils sont toujours à la recherche du moindre signe de désintérêt ou de mécontentement de la part de leur partenaire pour prouver qu’ils ont raison, au point d’imaginer divers scénarios qui ne sont pas réels. Il se peut que vos actions aient déjà eu un effet dévastateur sur votre relation et que vous ayez regretté vos actes ou vos gestes par la suite. La douleur de l’abandon est souvent à l’origine de la jalousie qui peut affecter votre relation.

Dans certains cas, la jalousie est également utilisée par les dépendants pour tester l’affection de leur partenaire. Par exemple, vous pouvez effectuer certaines actions pour faire en sorte que l’être aimé se sente jaloux afin d’obtenir la preuve de ses sentiments. En fonction des réactions de l’autre, vous intensifiez votre anxiété ou vous vous calmez temporairement jusqu’à ce que la peur de l’éventualité d’une trahison prenne le dessus. Dans les deux cas, vous vous infligez une douleur inutile.

C’est la raison pour laquelle il est si important de reconnaître rapidement la dépendance émotionnelle et de tenter ensuite de rompre avec la folie émotionnelle pour éviter de répéter éternellement ce schéma douloureux.

Lire aussi  13 symptômes pour identifier la dépression amoureuse et la surmonter

Différentiel n° 4 : le dépendant affectif vit un amour à sens unique

Lorsque vous êtes amoureux, cela ne vous empêchera pas d’observer la relation réelle avec l’être aimé. Vous découvrirez peut-être un jour que votre relation n’est plus saine. Malgré les sentiments d’amour, vous êtes capable de prendre du recul, de vous rendre compte des incompatibilités et de faire les bons choix indispensables à votre épanouissement sur le long terme.

Si vous êtes émotionnellement dépendant, vous pouvez être témoin d’événements qui vous montrent que vous n’êtes peut-être pas du tout le bon choix avec cette personne.

Vous êtes témoin du comportement nuisible et dangereux et pourtant vous continuez. Vous refusez de l’accepter. Lorsque vous êtes confronté(e) à des preuves évidentes de manque d’amour, d’infidélité ou de tromperie, vous croyez que vous avez la capacité de régler ce problème.

Il est courant de croire que se battre pour une relation néfaste et déjà terminée vous attire bien plus que l’idée de satisfaire vos désirs intérieurs en mettant fin à votre relation. Ces comportements indiquent un grave manque d’estime de soi, qui est à son tour lié aux raisons de la dépendance affective.

Un manque d’estime de soi peut amener les personnes souffrant de dépendance affective à tout accepter des autres, et en particulier d’un partenaire intime, simplement parce qu’elles croient que cet amour constant est une preuve de valeur. Le dépendant affectif croit qu’un conjoint qui ne lui donne pas tout l’amour et l’affection dont il a besoin est un conjoint qui a de la valeur et dont il ne faut pas se séparer. Ces schémas de dévalorisation l’empêchent d’avoir une perception réaliste de sa capacité à réagir. Par conséquent, la personne est obligée de compenser en acceptant plus que ce à quoi elle a droit.

5ème différence : Sentiments ambivalents forts et émotionnels

Le dernier facteur qui vous permet de distinguer la dépendance affective de l’amour est le niveau d’émotion que vous ressentez. La façon dont vous les ressentez et les gérez pourrait être le signe d’une personnalité désordonnée dépendante au sein de votre relation.

Lorsque vous êtes amoureux, vous ressentez de nombreuses émotions, dont certaines sont puissantes. Il est normal que vous soyez en phase avec l’autre personne, que vous ressentiez de l’empathie et que vous éprouviez des émotions qui sont souvent sans réponse. Cependant, une personne amoureuse dépendante émotionnellement ressent une émotion intense. Il a la capacité unique de passer d’une affection extrême à une haine extrême.

Vous passez d’un endroit à un autre assez facilement, le résultat est que vous êtes dans une dépendance émotionnelle au sein d’un couple qui vous fait ressentir comme les effets d’une véritable drogue. Votre esprit est inondé de pensées qui sont liées à votre relation. Vous passez des moments d’excitation aux moments de douleur Vous passez des affres de l’obsession au rejet.

L’amour est impossible dans une relation de dépendance émotionnelle ?

Il n’est pas impossible d’aimer lorsqu’il y a une dépendance émotionnelle dans la relation. Cependant, il y a beaucoup à faire pour distinguer les deux. De même, un dépendant affectif peut-il être dépendant de l’amour ? Il est certainement possible qu’une personne soit amoureuse, mais la dépendance à l’amour n’est pas l’amour lui-même.

La dépendance à l’amour amène la personne à nier ses désirs pour satisfaire les désirs de la personne qu’elle aime afin d’éviter toute forme d’abandon. Si le cœur de notre existence se trouve dans la personne aimée et que tout le reste, comme l’estime de soi, par exemple, est une imposture, quelle est la meilleure façon d’aimer vraiment quelqu’un d’autre ?

L’amour est un échange de respect, de sentiments et de confiance. En ce qui concerne la relation entre la dépendance et l’amour, il s’agit d’un instrument permettant de combler le manque d’estime de soi et le besoin de reconnaissance d’un dépendant dont les fondations ont été endommagées.

Lire aussi  Bastia, l'hôpital de la dernière chance

L’homme qui est émotionnellement dépendant est généralement dû à un trouble de l’attachement. Il a besoin de preuves d’amour constantes pour apaiser son angoisse de l’abandon. Le dépendant peut, sans intention consciente, avoir recours à une autre personne pour compenser les défaillances émotionnelles et s’en servir comme d’un rempart pour l’aider à retrouver son équilibre émotionnel.

Mais, en essayant constamment de se convaincre, celui qui est au centre d’une dépendance émotionnelle, le couple s’épuisera psychiquement et obligera son partenaire à supporter une charge émotionnelle. Il est possible de se sentir mal, surtout lorsque la relation se transforme en une escalade de chantage ou de jalousie.

Ce besoin de sécurité interne ne peut être satisfait par cette méthode et c’est là que se pose la question de l’amour : est-il possible pour une personne dépendante émotionnellement de confondre besoin et désir ? Ce n’est pas le besoin d’être aimé par un autre qui est crucial, mais la nécessité d’être entouré par un autre pour combler un manque.

On pourrait penser que l’agresseur affectif attire généralement le dépendant affectif. Or, la personne dépendante affective est en réalité victime de personnalités manipulatrices et toxiques ou de pervers narcissiques qui vont maintenir une emprise constante sur ces personnages fragiles et piéger les victimes dans un cercle vicieux où la violence physique et psychologique règnera en maître. Ces actions sont considérées comme une preuve d’amour par ceux qui sont dans une relation de dépendance, mais il s’agit en réalité d’une question de domination et de pouvoir Il n’y a pas d’amour chez un maniaque narcissique.

Cependant, la codépendance entre dépendants affectifs est possible. Il s’agit d’une dépendance affective totale entre deux partenaires qui vivent habituellement dans un état d’isolement. Ils se suffisent à eux-mêmes et sont généralement apathiques à l’égard des autres. Il est possible de trouver un équilibre, mais si l’un des deux est capable de se décentrer de l’autre, ses conséquences sur l’autre se traduisent généralement par une intense souffrance.

Être atteint de dépendance affective ne permet pas nécessairement d’identifier le problème, qui peut dans certains cas être à l’origine de la récurrence de relations malsaines et de cas de stress : on ne peut pas soigner ce dont on n’est pas conscient. Mettre fin au cycle de la dépendance pour aimer et chérir véritablement quelqu’un nécessite le travail d’une thérapie. Avant de pouvoir aimer une autre personne, vous devez d’abord être vous-même, ce qui signifie que vous devez d’abord investir en vous.

Vous n’êtes donc pas condamné à subir de fréquents échecs dans vos relations. En réalité, la dépendance affective est une maladie qui peut être traitée efficacement. Il existe trois types de thérapie qui peuvent être utilisés pour la surmonter et qui vous permettront de :

  • Vérifier votre diagnostic auprès d’un psychologue expérimenté.
  • Trouver la source de votre souffrance émotionnelle et l’améliorer.
  • Éliminer la peur d’être rejeté et abandonné.
  • Découvrir votre indépendance et ne plus être victime de la folie d’une autre personne.

Si la dépendance affective de la relation entraîne beaucoup de stress pour votre partenaire, une thérapie de couple pourrait être bénéfique pour améliorer votre relation et créer une interdépendance affective.

A garder à l’esprit

Les signes de dépendance affective en amour se manifestent de diverses manières. Il est crucial de reconnaître les signes pour s’en débarrasser et ne pas faire de votre partenaire une victime.

En effet, la dépendance affective chez l’homme entraîne des comportements, parfois inconscients, qui ont un impact négatif sur les relations et l’individu avec lequel l’amour est partagé.

Des solutions pour s’en débarrasser existent, n’hésitez pas trop longtemps : vous pourrez alors profiter de votre vie en toute sérénité et aimer en toute simplicité.

%d blogueurs aiment cette page :