Côte fêlée : Soigner et soulager la douleur

Une côte fêlée est une côte ayant subi une fracture superficielle. Elle peut rapidement subvenir en cas de choc trop puissant, de chutes et même de toussotements trop violent. En réalité, la fêlure des côtes est un mal qui provoque des douleurs vives et qui peut vite se compliquer lorsque vous vous y prenez mal. À ce propos, il existe plusieurs solutions que vous pouvez adopter pour trouver satisfaction. Sur ce, comment soigner et soulager une côte fêlée ? Éléments de réponse !

Comment détecter que vous souffrez d’une côte fêlée ?

Il est évident que vous n’aurez besoin que de quelques instants pour comprendre tout seul que vous êtes face à une situation de côte fêlée. En effet, il s’agit d’une situation peu commode qui vous fait ressentir de très fortes douleurs que vous ne pourrez ignorer en aucun cas. Cette souffrance s’installe principalement au niveau de vos côtes et s’amplifie avec le temps, surtout lorsque vous prenez certaines postures. Par exemple, vous aurez atrocement mal en respirant profondément, en bougeant votre tête, en toussant ou en effectuant des mouvements brusques. Ainsi, si vous ressentez de pareils symptômes, vous devez automatiquement suivre un traitement approprié.

Toutefois, ayez en tête que vous n’avez pas besoin de prendre les mêmes mesures qu’un cas de côte cassée. C’est une simple situation de fracture d’une côte, facilement décelable par radiographie. Il revient donc à votre médecin d’effectuer le diagnostic complet pour mesurer l’ampleur de votre fêlure. Généralement, dans ces cas, les résultats de l’examen ne laissent paraître qu’un trait sur l’os de la côte. De même, il est presque impossible de déterminer avec précision la durée de vos douleurs. Néanmoins, retenez qu’après deux semaines celles-ci seront beaucoup plus supportables. Quant à la consolidation de l’os, il faudra quatre semaines minimum. Vous devez alors cesser toute activité sur cette période afin d’éviter toutes sortes de complications.

Lire aussi  5FU et IRI : Une nouvelle arme contre le cancer colorectal

Quels traitements suivre en cas de côte fêlée ?

Pour soigner votre côte fêlée, vous avez le choix entre deux types de traitement. Il s’agit principalement des traitements naturels et cliniques conçus en réponse à ce mal.

Les traitements de type naturels

Ce type de traitement nécessite au préalable une radiographie afin d’identifier le nombre de côtes touchées. Dès lors, si votre cas correspond à une simple craquelure, vous n’aurez qu’à utiliser de la glace pour vous soigner. À cet effet, vous devrez effectuer un massage délicat de la zone où les douleurs sont concentrées avec de la glace, des glaçons ou des boîtes surgelées. Par précaution, complétez votre traitement avec des anti-inflammatoires comme DolipraneParacétamol et autres. Cela vous permettra de réduire considérablement les douleurs que vous ressentez. Nul doute qu’il s’agit là d’une astuce quelque peu anodine, mais soyez certain qu’elle est d’une grande efficacité. D’ailleurs, elle est utilisée depuis plusieurs siècles jusqu’à ce jour. Toutefois, si vous n’êtes pas convaincu, une autre solution tout aussi efficace s’offre à vous. Vous devez simplement utiliser un bain chaud pour assouplir les tissus de votre tronc. Retenez que vous êtes libre d’opter pour l’option qui vous paraît plus sûre.

Les traitements de type cliniques

Ce type de traitement concerne beaucoup plus les cas où la fracture d’une côte est assez importante. Dès lors, pour vous aider à mieux supporter les douleurs liées à cette complication, votre médecin peut vous mettre sous antidouleurs stéroïdiens ou codéine. En revanche, faites assez attention pour ne pas en devenir dépendant. Outre cela, le spécialiste devra décider du traitement qui vous convient en consultant les résultats de votre radio. Cela lui permettra de déterminer le nombre de côtes atteint afin de cerner la complexité de votre cas. Ainsi, en fonction de votre situation, vous serez obligé de prendre certaines dispositions.

Lire aussi  Le lymphome cérébral : quand le cancer du cerveau frappe les jeunes

Porter un bandage circulaire

Ici, vous devrez simplement porter un bandage (bande collante) autour de votre thorax. Toutefois, si vous souffrez de troubles de respiration, cette technique n’est pas envisageable.

D’être hospitalisé

Cette option est nécessaire si vous n’arrivez pas à respirer normalement. Elle permet de garder un œil sur l’évolution de votre état de santé tout en garantissant de venir à bout de vos complications respiratoires.

De subir une anesthésie

Généralement, il s’agit d’un cas où votre médecin vous fait une injection de produit pour vous soulager. Cela se fait en principe sur les nerfs de votre côte grâce à un bloc intercostal.

D’être opéré de la côte fêlée

Si votre diagnostic renvoie à cette technique, soyez sûr que votre cas est sévère. Vous devrez alors subir une plastie cervicothoracique. Cela consiste à réparer votre côte fêlée avec des plaques à vis grâce à une opération ambulatoire.

De subir la magnétothérapie

Dans ce cas, votre situation nécessite une utilisation de champs magnétiques continus d’aimants. Il s’agit d’une technique médicale parallèle pour traiter les douleurs en faisant appel aux kits de magnétothérapie.

D’observer du repos

Cette solution est complémentaire aux autres traitements. Elle vous permet de vite récupérer en assurant la consolidation rapide et complète de vos os.

En dépit de tous ces moyens de traitement, gardez à l’esprit dont vous aurez besoin du temps pour retrouver votre train de vie.

Comment se protéger d’une fêlure de côte ?

À l’instar de tout problème de santé, vous pouvez à partir de quelques précautions prévenir une côte fêlée. Pour cela, vous devez commencer par connaître les situations qui vous conduisent à cette éventualité afin d’y échapper. Ainsi, pour éloigner tout risque de fracture d’une côte, vous devez faire attention aux chutes, aux chocs et toute sorte de contact physique brusque. Par exemple, vous devez faire beaucoup attention lors de vos activités sportives à risques comme le ski et la course automobile en portant des vêtements de protection de côtes. Évitez aussi de soulever les charges qui vous dépassent et de tousser trop fort si vous avez une ossature fragilisée. Retenez que la fêlure d’une côte, bien qu’elle soit assez douloureuse, ne met pas votre vie en danger. De plus, il existe de nombreux moyens pour y faire face efficacement.

%d blogueurs aiment cette page :