15.9 de tension est-ce beaucoup ? Comprendre pour mieux prévenir

Une pression artérielle élevée peut constituer un facteur de risque important d’accident vasculaire cérébral, de maladie cardiaque et de problèmes rénaux. Une pression artérielle de 15,9 est légèrement supérieure au seuil, ce qui signifie que vous êtes susceptible de développer une pression artérielle élevée, si vous ne prenez pas les mesures appropriées. L’hypertension artérielle est un risque et il est important que vous preniez les mesures nécessaires pour la réduire, si nécessaire, en suivant un régime alimentaire sain, en maintenant un poids idéal, en faisant de l’exercice régulièrement et en vous abstenant de fumer. Si vous ne voyez pas votre tension artérielle diminuer même après ces modifications de votre mode de vie, consultez votre médecin. Celui-ci pourra vous prescrire des médicaments pour faire baisser la pression sanguine. L ‘objectif de cet article est de savoir si 15,9 est un chiffre excessif.

Qu’est-ce que la pression artérielle ?

La force de la pression artérielle est le résultat de la pression du sang sur les parois de vos vaisseaux sanguins. Votre tension artérielle fluctue et diminue tout au long de la journée. Elle est généralement plus élevée lorsque vous êtes actif, et plus basse lorsque vous êtes à la maison.

La pression artérielle normale d’un adulte se situe autour de 120-80 mmHg (c’est-à-dire entre 13 et 12 pour le premier chiffre, et doit rester proche de 8 dans le cas du second chiffre).

Comment calculer la pression artérielle ?

La mesure du mercure se fait en millimètres (mmHg). Une explication plus approfondie est donnée ci-dessous.

Deux mesures sont utilisées pour déterminer la quantité de pression artérielle présente dans notre corps :

  • La pression systolique est la quantité de pression sanguine qui se produit lorsque votre cœur bat, et qu’il fait circuler le sang dans tout votre corps.
  • La pression à l’intérieur de votre cœur au repos et pendant les intervalles entre les battements est appelée pression diastolique .

Les pressions systolique et diastolique peuvent être mesurées en millimètres de mercure. La pression systolique est le premier chiffre utilisé pour mesurer la pression. La pression diastolique est le deuxième chiffre. Si votre médecin vous dit que votre pression artérielle est supérieure à 80, cela signifie que votre pression artérielle est de 120 mmHg. Et votre pression diastolique est de 80 mmHg.

Lire aussi  L'hôpital de Grasse : une histoire de l'hôpital en France

15,9, c’est beaucoup ?

Une pression artérielle élevée, communément appelée hypertension, est une condition où la pression du sang sur les parois de vos artères est trop forte. Une tension artérielle de 15,9 peut être une indication.

Une pression artérielle saine devrait être inférieure à 14,5/9 et supérieure à 10/7. On parle d’hypotension lorsque la tension artérielle est inférieure à 10/7. On parle d’hypertension lorsque la pression artérielle est supérieure à 14,5/9. Ainsi, une pression artérielle supérieure à 15,9 est considérée comme de l’hypertension.

Si vous remarquez des symptômes tels que des maux de tête, des vertiges ou des douleurs thoraciques , il est recommandé de consulter votre médecin pour faire mesurer votre tension artérielle et la faire examiner plus en détail.

Il est vrai que 15,9 est une pression artérielle élevée, mais elle peut être légère. Dans la plupart des cas, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Toutefois, si vous êtes inquiet, il est recommandé de parler avec un expert en soins médicaux.

C’est une excellente idée de mesurer à nouveau votre tension. En effet, un taux de 15,9 peut être causé par un stress qui ne dure que quelques minutes et qui provoque une sensation de gêne dans la poitrine. Si les autres tests sont en ordre, il n’y a aucune raison de s’inquiéter. Toutefois, si les tests révèlent que vous souffrez de cette affection, même si elle est légère, vous devez prendre les mesures appropriées.

Cela signifie une surveillance étroite, un régime alimentaire approprié et un traitement pour la réduire. Une pression artérielle élevée est un signe d’infarctus. Pour la faire baisser, il faut éviter les repas salés et gras et opter pour les fruits et légumes.

Une pression artérielle élevée est une cause d’hypertension.

Les causes sont diverses, notamment les facteurs génétiques, les médicaments et les choix alimentaires.

Lire aussi  La clinique Marignane, un établissement de santé de qualité

Certaines personnes ont tendance à être affectées en raison des antécédents familiaux de leurs parents ou de problèmes de santé. D’autres facteurs sont le surpoids, la consommation excessive d’alcool, le stress et le diabète. Si vous en souffrez, il est crucial de prendre des mesures pour réduire le risque de développer des complications.

Les personnes âgées et les hommes constituent un autre groupe plus exposé à ce risque. Cela est dû au fait qu’ils sont plus susceptibles d’être diabétiques.

Les signes d’hypertension artérielle sont nombreux et variés.

On l’appelle souvent « le tueur silencieux » car elle ne présente généralement aucun signe immédiat. La seule façon de savoir si vous en souffrez est de vous faire examiner régulièrement. Avez-vous déjà fait analyser votre sang ? Si cela fait longtemps que vous êtes absent, prenez rendez-vous avec votre médecin dès que possible.

Elle peut altérer les vaisseaux sanguins et causer des dommages aux tissus riches en oxygène du sang. Il peut entraîner une faiblesse et une fatigue. Elle peut provoquer des douleurs thoraciques ou des maux de tête. Si elle n’est pas traitée, l’hypertension artérielle peut devenir un problème de santé fréquent.

L’hypertension artérielle est-elle fréquente ?

Environ 18 % des hommes adultes et 13 % des femmes souffrent d’hypertension, mais celle-ci est souvent laissée sans traitement. Les raisons sont nombreuses, mais dans 90 à 95 % des cas, la raison est inconnue. Tout porte à croire que le mode de vie joue un rôle important dans la régulation de la pression artérielle. Les facteurs de risque les plus importants sont les suivants :

  • Plus on vieillit, plus on est susceptible de développer une hypertension artérielle. D’après les recherches, la moitié des personnes de plus de 75 ans en sont atteintes.
  • Une alimentation insuffisante figure parmi les causes les plus courantes de maladies et de décès prématurés.
  • L’inactivité,
  • Une surcharge pondérale,
  • La consommation excessive d’alcool.

Pour donner quelques chiffres en France : l’hypertension est la pathologie cardiovasculaire la plus répandue. Une personne sur deux en serait consciente.

Lire aussi  La clinique Saint-Jean de Toulon, un endroit pour se reposer

Quels sont les dangers liés à l’hypertension ?

C’est l’un des facteurs de risque importants des maladies cardiaques, notamment :

  • L’accumulation de plaques à l’intérieur des artères principales qui alimentent votre cœur.
  • L’accident vasculaire cérébral est une maladie grave où l’apport de sang aux cellules du cerveau est coupé.
  • Une crise cardiaque

D’autres maladies, comme les maladies rénales et le diabète, sont également liées à ces problèmes.

Le traitement et la prévention de l’hypertension artérielle

Elle peut être contrôlée ou traitée par des ajustements du mode de vie tels que

  • manger des aliments plus sains
  • Faire de l’exercice régulièrement
  • Réduire sa consommation d’alcool.

Si vous souffrez d’hypertension artérielle, il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour la diminuer et améliorer votre santé générale :

  • Perdez du poids,
  • Adopter un régime alimentaire sain,
  • Faites de l’exercice régulièrement,
  • Réduisez votre consommation d’alcool et de sel et diminuez le stress.
  • La gestion du stress fait partie des grandes méthodes pour réduire le niveau de stress.

Si vos changements de mode de vie ne suffisent pas à réduire votre tension artérielle, votre médecin pourra peut-être vous aider.

Qu’utilisez-vous pour déterminer la pression artérielle ?

La méthode la plus efficace pour mesurer la pression artérielle consiste à la faire tester par un professionnel de la santé. Il utilisera un instrument spécialisé, appelé sphygmomanomètre. Il s’agit d’un brassard gonflable placé autour de votre bras et relié à un manomètre à mercure. Le manomètre à mercure est utilisé pour mesurer la pression à l’intérieur du brassard. Le brassard est rempli d’air jusqu’à ce que le manomètre indique environ 30 millimètres de mercure. Le brassard est ensuite dégonflé, et la procédure est répétée trois ou quatre fois pour obtenir une lecture précise.

%d blogueurs aiment cette page :