ABORL
Etude de phase II visant à évaluer l’intérêt clinique d’une monothérapie par abémaciclib chez des patients atteints d’un cancer de la tête et du cou localement avancé ou métastatique après échec d’une thérapie à base de platine et de cetuximab ou anti-EGFR, et présentant une délétion homozygote du gène CDKN2A et/ou une amplification du gène CCND1 et/ou du gène CDK6

Phase : II

Type d'essai : Académique / Institutionnel

Etat de l'essai : Ouvert

Objectif principal

Déterminer l’activité clinique de l’abémaciclib évaluée par le taux de non-progression selon les critères RECIST 1.1 après 8 semaines de traitement (réponse complète, réponse partielle et maladie stable).

Objectifs secondaires

Évaluer l’activité clinique de l’abémaciclib en termes de taux de réponse objective, durée de la réponse, délai jusqu’à progression, délai jusqu’à échec thérapeutique, survie sans progression et survie globale.
Évaluer le profil de tolérance de l’abémaciclib dans la population ciblée.
Évaluer le statut du papillomavirus humain et le statut moléculaire des gènes CDKN2A, CCND1, CDK6 et CDK4.

Résumé / Schéma de l'étude

Tous les patients recevront de l’abémaciclib par voie orale 2 fois par jour pendant chaque cure de 28 jours jusqu’à progression de la maladie ou intolérance au traitement.

Critères d'inclusion

  1. Age ≥ 18 ans.
  2. Cancer épidermoïde de la tête et du cou localement avancé ou métastatique (oropharynx, cavité buccale, hypopharynx et larynx). Les patients ayant un cancer du nasopharynx (cavum) ne sont pas éligibles.
  3. Disponibilité d’un échantillon tumoral représentatif (tumeur primitive et/ou métastases) pour le pré-screening moléculaire, fixé en formol et inclus en paraffine, accompagné d’un compte-rendu histologique : soit un bloc tumoral archivé soit une biopsie fraîchement collectée.
  4. Documentation d’une délétion homozygote de CDKN2A et/ou d’une amplification de CCND1 et/ou d’une amplification de CDK6 et/ou de CDK4 avant le début du traitement de l’étude et absence de délétion/perte de plus d’une copie de RB1 avant le début du traitement de l’étude.
  5. Documentation du statut papillomavirus humain négatif avant le début du traitement de l’étude.
  6. Progression ou rechute documentée par un examen radiologique suite à au moins une chimiothérapie à base de platine et de cetuximab ou d’un anti-EGFR (traitements administrés en association ou de façon séquentielle) et tout autre traitement standard avant le début du traitement de l’étude.
  7. Au moins une lésion mesurable selon les critères RECIST 1.1.
  8. Au moins une lésion tumorale biopsiable avant le début du traitement de l’étude (au moins une lésion de diamètre ≥ 10 mm, visible par imagerie et accessible à un prélèvement percutané).
  9. Indice de la performance ≤ 1 (OMS).
  10. Espérance de vie > 12 semaines.
  11. Fonction hématologique : polynucléaires neutrophiles : ≥ 1,5 x 109/L, plaquettes > 100 x 109/L, hémoglobine ≥ 9 g/dL.
  12. Fonction hépatique : bilirubine ≤ 1,5 x LSN (≤ 3 mg/dL en cas de syndrome de Gilbert), transaminases > 3 x LSN.
  13. Fonction rénale : clairance de la créatinine > 60 mL/min (formule MDRD ou CDK-EPI).
  14. Test de grossesse sérique négatif dans les 7 jours avant le début du traitement de l’étude.
  15. Contraception efficace pour les patients en âge de procréer pendant la durée de l’étude et au moins 3 mois après la fin du traitement.
  16. Patient affilié ou bénéficiaire d’un régime de sécurité sociale.
  17. Consentement éclairé signé.

Critères de non-inclusion

  1. Cancer considéré comme curable par chirurgie ou radiothérapie.
  2. Métastases cérébrales actives et/ou méningite carcinomateuse. Les patients précédemment traités pour des métastases cérébrales peuvent être inclus s’ils ont été jugés cliniquement stables (absence d’une progression radiologique dans les 4 semaines avant le début du traitement de l’étude et retour à la normale de tout symptôme neurologique), pas de nouvelles métastases cérébrales ou d’extension de métastases et pas de prise de corticoïdes dans les 4 semaines avant le début du traitement de l’étude. Cette exception ne concerne pas les patients souffrant de méningite carcinomateuse, qui sont exclus.
  3. Troubles de la fonction gastro-intestinale ou maladie gastro-intestinale pouvant altérer significativement l’absorption de l’abémaciclib (ex. maladies ulcéreuses, nausées, vomissements ou diarrhées incontrôlées, syndrome de malabsorption ou résection de l’intestin grêle).
  4. Condition médicale sévère et/ou non contrôlée qui pourrait contre-indiquer la participation du patient à l’étude (ex. résection majeure de l’estomac ou de l’intestin grêle ou maladie de Crohn connue ou colite ulcéreuse).
  5. Infection systémique connue d’origine fongique et/ou virale.
  6. Patient présentant un autre type de cancer ou ayant présenté un autre type de cancer dans les 3 ans précédant l’inclusion (à l’exception d’un carcinome basocellulaire ou squameux ou d’un cancer de la peau non mélanomateux).
  7. Syncope d’origine cardiovasculaire, tachycardie ventriculaire, fibrillation ventriculaire ou arrêt cardiaque brutal dans les 12 mois avant le début du traitement de l’étude.
  8. Patient ayant reçu un traitement antérieur avec un inhibiteur de CDK4/6 (ou patient ayant participé/participant à une étude clinique menée en aveugle (et sans levée d’aveugle) et ayant comme traitement à l’étude un inhibiteur de CDK4/6.
  9. Traitement avec un médicament expérimental dans les 14 jours avant le début du traitement de l’étude pour les molécules non myélosuppressives et dans les 21 jours pour les molécules myélosuppressives.
  10. Traitement antérieur ou à initier pendant l’étude avec un traitement anticancéreux expérimental autre que celui de l’étude, toute chimiothérapie, radiothérapie (à l’exception d’une radiothérapie à visée palliative), immunothérapie ou thérapie d’origine biologique ou hormonale (l’administration d’hormones dans le cadre d’indications autres que le traitement d’un cancer est acceptée), toute chirurgie majeure, tout inducteur ou inhibiteur puissant ou modéré du CYP3A4 (ex. pamplemousse ou jus de pamplemousse, phénytoïne et carbamazépine) ou tout antiépileptique correspondant à un inducteur enzymatique.
  11. Vaccin contre la fièvre jaune dans les 28 jours avant le début du traitement de l’étude.
  12. Hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients du traitement à l’étude.
  13. Chirurgie majeure dans les 14 jours avant le début du traitement de l’étude.
  14. Antécédent de greffe allogénique ou autologue de cellules souches.
  15. Persistance de toute toxicité non revenue à un grade.
  16. Incapacité à avaler un traitement par voie orale.
  17. Incapacité ou réticence à se conformer aux visites et aux procédures du protocole.
  18. Sérologie VIH, VHB ou VHC positive.
  19. Femme enceinte ou en cours d’allaitement.

Calendrier prévisionnel

Lancement de l'étude : Février 2018
Fin estimée des inclusions :  Novembre 2020
Nombre de patients à inclure : 20

Etablissement(s) participant(s)

> Centre Antoine Lacassagne (CAL)

(06) Alpes-Maritimes

Dr. Esma SAADA-BOUZID
Investigateur principal

Coordonnateur(s)

Dr. Jérôme FAYETTE

Centre Léon Bérard - CLCC Lyon

Email : jerome.fayette@lyon.unicancer.fr

Promoteur(s)

Centre Léon Bérard - CLCC Lyon

Dernière mise à jour le 27 avril 2020