BLADDER SPARING GETUG 35
Étude de phase II de maintien du traitement anti-PDL1 par l’atezolizumab après radio-chimiothérapie pour les patients atteints de cancer de la vessie infiltrant le muscle non éligibles à une cystectomie radicale : Bladder Sparin

Phase : II

Type d'essai : Académique / Institutionnel

Etat de l'essai : Ouvert

Objectif principal

L’objectif principal de cette étude est d’évaluer l’efficacité d’un traitement d’entretien par un antiPD-L1, l’atezolizumab, après une radio-chimiothérapie adjuvante, en termes de survie sans maladie (SSM) évaluée à 2 ans, dans le traitement de patients atteints de cancer de la vessie envahissant le muscle, non éligibles à une cystectomie radicale.

Objectifs secondaires

Évaluer le contrôle local à 2 et 5 ans.
Évaluer la survie sans maladie (SSM) à 5 ans.
Évaluer la survie globale (SG) à 2 et 5 ans.
Évaluer la tolérance et la sécurité de la stratégie de traitement.
Évaluer la qualité de vie des patients.

Résumé / Schéma de l'étude

Il s’agit d’une étude multicentrique, de phase II à un seul bras.

Critères d'inclusion

PHASE DE SELECTION

  1. Cancer de la vessie infiltrant le muscle (TVIM) pT2-T3 confirmé par l’histologie :
    1. Les types histologiques urothéliaux et épidermoïdes sont autorisés.
    2. TVIM de novo ou après des antécédents de cancer de la vessie sans envahissement du muscle.
  2. Résection transurétrale complète de tumeur de vessie (RTUV) :
    1. soit dans les 6 semaines suivant la sélection si aucune chimiothérapie n’a été administrée.
    2. soit avant le début de la chimiothérapie.
  3. Patients pour lesquels une radio-chimiothérapie est prévue.
  4. Absence d'atteinte pelvienne majeure : ganglions pelviens ≤ 15 mm à la TDM.
  5. Absence de métastase à distance.
  6. Patient non éligible à une cystectomie radicale en raison de son âge, de ses comorbidités et/ou de son refus.
  7. Patients âgés de 18 ans ou plus.
  8. Indice fonctionnel de l’ECOG ≤ 2.
  9. Espérance de vie ≥ 12 mois.
  10. Paramètres hématologiques et biologiques :
    1. Numération leucocytaire ≥ 4 000/mm3.
    2. Numération plaquettaire ≥ 100 000/mm3.
    3. Taux d’hémoglobine ≥ 9 g/dl ou corrigé après transfusion.
    4. Débit de filtration glomérulaire ≥ 25 ml/min.
    5. Fonction rénale suffisante : clairance > 50 ml/min (MDRD).
    6. Fonction hépatique suffisante : ASAT (SGOT) et ALAT (SGPT) ≤ 2,5 x LSN, ou ≤ 3,5 x LSN en cas de maladie concomitante d’étiologie connue et pour laquelle un traitement correcteur est possible.
  11. Patients en âge de procréer consentant à utiliser une méthode de contraception médicalement acceptable pendant l’étude et jusqu’à 120 jours après la dernière administration du traitement de l’étude. Les femmes doivent présenter un test de grossesse urinaire ou sérique négatif avant de recevoir le traitement de l’étude et dans les 14 jours précédant la sélection.
  12. Patients ayant fourni un consentement éclairé écrit avant la réalisation de toute procédure liée à l’étude.
  13. Patients affiliés au régime de la sécurité sociale.
  14. Patients disposés et aptes à se conformer aux visites prévues, au plan de traitement, aux tests biologiques et aux autres procédures de l’étude décrites dans le protocole.

PHASE D’INCLUSION
  1. Patients ayant reçu une radio(-chimio)thérapie standard ≥ 60 Gy ou équivalent sur la vessie, conformément à la pratique locale.
  2. La première administration d’atezolizumab doit être réalisée dans les 30 (+/-5) jours après la dernière séance de RT.
  3. Indice fonctionnel de l’ECOG ≤ 2.
  4. Paramètres hématologiques et biologiques :
    1. Numération leucocytaire ≥ 4 000/mm3.
    2. Numération plaquettaire ≥ 100 000/mm3.
    3. Taux d’hémoglobine ≥ 9 g/dl ou corrigé après transfusion.
    4. Débit de filtration glomérulaire ≥ 25 ml/min.
    5. Fonction rénale suffisante : clairance > 50 ml/min (MDRD).
    6. Fonction hépatique suffisante : ASAT (SGOT) et ALAT (SGPT) ≤ 2,5 x LSN, ou ≤ 3,5 x LSN en cas de maladie concomitante d’étiologie connue et pour laquelle un traitement correcteur est possible.
  5. Patients en âge de procréer consentant à utiliser une méthode de contraception médicalement acceptable pendant l’étude et jusqu’à 120 jours après la dernière administration du traitement de l’étude. Les femmes doivent présenter un test de grossesse urinaire ou sérique négatif avant de recevoir le traitement de l’étude et dans les 14 jours précédant l'inclusion.
  6. Patients ayant fourni un consentement éclairé écrit avant la réalisation de toute procédure liée à l’étude.
  7. Patients disposés et aptes à se conformer aux visites prévues, au plan de traitement, aux tests biologiques et aux autres procédures de l’étude décrites dans le protocole.

Critères de non-inclusion

PHASE DE SELECTION

  1. Patients présentant un carcinome in situ (CIS) de la vessie.
  2. Irradiation pelvienne antérieure.
  3. Histologie du TVIM différente d’un carcinome urothélial ou épidermoïde (par ex., types histologiques d’adénocarcinome, de sarcome, micropapillaire ou à petites cellules).
  4. Antécédents de maladie néoplasique, au cours des 3 années précédant la sélection, à l’exception du carcinome basocellulaire cutané complètement réséqué, du carcinome in-situ ou du cancer de la prostate localisé sans récidive biochimique après le traitement définitif.
  5. Traitement antérieur par des agonistes de CD137 ou des inhibiteurs de points de contrôle immunitaire, notamment des anticorps thérapeutiques anti-antigène 4 du lymphocyte T cytotoxique (anti-CTLA-4), anti-récepteur 1 de mort cellulaire programmée (anti-PD-1) et antiligand 1 de mort cellulaire programmée (anti-PD-L1).
  6. Contre-indications à la radiothérapie pelvienne (par ex., maladie inflammatoire de l’intestin).
  7. Antécédents d’immunodéficience, notamment infection au VIH, ou traitement stéroïdien systémique pour toute autre maladie.
  8. Antécédents de maladie auto-immune active, à l’exception de l’hypothyroïdie auto-immune et du diabète de type I.
  9. Antécédents de réactions anaphylactiques sévères à des anticorps chimériques, humains ou humanisés, ou à des protéines de fusion.
  10. Hypersensibilité connue aux produits à base de cellules ovariennes de hamster chinois (CHO) ou à tout autre composant de la formulation de l’atezolizumab.
  11. Greffe antérieure de cellules souches allogéniques ou d’un organe solide.
  12. Les patients présentant la comorbidité aiguë sévère suivante ne sont pas éligibles :
    1. Angor instable ou insuffisance cardiaque congestive ayant nécessité une hospitalisation dans les 6 mois précédant la sélection.
    2. Infarctus du myocarde transmural dans les 6 mois précédant la sélection.
    3. Infection bactérienne ou fongique aiguë nécessitant l’administration d’antibiotiques par voie intraveineuse à la sélection.
    4. Exacerbation de bronchopneumopathie chronique obstructive ou d'une autre maladie respiratoire nécessitant une hospitalisation ou empêchant le traitement de l’étude au moment de la sélection.
    5. Maladie hépatique sévère : classe B ou C de Child-Pugh.
  13. Les patients atteints d'une autre maladie nécessitant une hospitalisation ou incompatible avec le traitement de l’étude ne sont pas éligibles.
  14. Patients incapables de respecter les obligations de l’étude pour raisons géographiques, sociales ou physiques, ou de comprendre l’objectif et les procédures de l’étude.
  15. Patients inclus dans une autre étude thérapeutique dans les 30 jours précédant la sélection.
  16. Femmes enceintes ou allaitant.
  17. Personne privée de sa liberté, en détention protectrice ou sous tutelle.


PHASE D’INCLUSION
Les mêmes critères de non-inclusion que pour la phase de sélection doivent être respectés.

Calendrier prévisionnel

Lancement de l'étude : Décembre 2018
Fin estimée des inclusions : Décembre 2020
Nombre de patients à inclure : 77

Etablissement(s) participant(s)

> Centre Antoine Lacassagne (CAL)

(06) Alpes-Maritimes

Dr. Marie Eve CHAND FOUCHE
Investigateur principal

> Centre Azuréen de Cancérologie (CAC)

(06) Alpes-Maritimes

Dr. Philippe RONCHIN
Investigateur principal

Coordonnateur(s)

Pr. Christophe HENNEQUIN

Hôpital Saint-Louis - AP-HP

Promoteur(s)

UNICANCER

Mme SANDRA PELISSIER

Chef de Projet

Dernière mise à jour le 06 mars 2020