Prévention, Dépistage et Risques aggravés
Prévention, dépistage des cancers : 76 % des Français déclarent qu’ils feront plus attention à leur santé suite à la crise du COVID-19


Source : Institut National du Cancer

La crise sans précédent que la France a dû affronter ces derniers mois, a laissé peu de place à une communication autre que celle liée au COVID-19. 

Afin d’appréhender l’état d’esprit de ses concitoyens après le début de la crise sanitaire et son impact en matière de santé et de prévention, l’Institut national du cancer, en lien avec BVA, a mené une étude auprès d’un échantillon représentatif de la population. Les premiers résultats indiquent que 76 % d’entre eux feront plus attention à leur santé suite à la crise liée au COVID-19 ; ils sont 54 % déclarer manquer d’information sur les autres pathologies. 

Aussi, dès le 22 juin, l’Institut lance deux nouveaux dispositifs d’information. Le premier invite tous les Français à participer au programme de dépistage du cancer du sein et du cancer colorectal dont la reprise est désormais effective. Le second porte sur la prévention solaire afin d’adopter les gestes de protection pour protéger sa peau des risques de cancers liés aux rayons UV.
 

Afin de mobiliser à nouveau les publics cibles du dépistage du cancer du sein et du dépistage du cancer colorectal, l’Institut mène une campagne :

  • du 22 juin au 23 août et du 14 septembre au 14 novembre sur Facebook et ses réseaux sociaux ;
  • en continu du 22 juin à fin janvier 2021, sur 550 écrans répartis dans 226 maisons de santé sur l’ensemble du territoire.

Cette campagne fait appel aux souvenirs d’enfants et d’adolescents des personnes de plus de 50 ans. Les gestes du quotidien ou les objets qui leurs sont présentés leur rappellent, de manière inattendue, qu’il est aujourd'hui temps de faire le dépistage.



dépistage cancer





Soleil et risques de cancer de la peau :
sensibiliser les grands-parents à leur protection et à celle de leurs petits-enfants 


À l’occasion des vacances estivales, période où le corps est le plus exposé aux rayons UV, l’Institut national du cancer en partenariat avec le site Grand Mercredi, s’adresse aux grands-parents afin qu’ils prennent soin de leur peau et de celle de leurs petits-enfants. En effet, les coups de soleil sévères pendant l’enfance ou l’adolescence, augmentent le risque de développer un cancer de la peau.
 


> EN SAVOIR PLUS, CONSULTER LE DOSSIER DE L'INCa




 

 

Dernière mise à jour le 23 juin 2020