13 symptômes pour identifier la dépression amoureuse et la surmonter

L’amour est l’une des émotions les plus romantiques de notre vie. Les relations nous permettent de grandir en tant qu’individus mais aussi de nous projeter dans un avenir assuré ensemble. Malheureusement, l’amour n’est pas toujours éternel, et il arrive qu’une relation ne dure pas et conduise à une rupture.

Si la plupart des gens sont capables d’accepter la fin d’une relation et de faire le deuil de cette perte pendant un certain temps (ce qui est différent pour chaque individu), certaines personnes sont incapables de surmonter la tristesse qui suit la rupture d’une relation. Il peut s’agir d’une rupture complète de leur relation.

Comment faire la différence entre un chagrin d’amour et une dépression ? Quels sont les signes qui doivent vous mettre la puce à l’oreille ? Quelles sont les causes de la dépression après une rupture ? Et, surtout, quels sont les meilleurs moyens de vaincre la dépression ?

Découvrez les 13 symptômes qui vous aideront à déterminer si vous êtes sensible à ce type de dépression et les options de traitement les plus efficaces et adaptées à vos besoins spécifiques.

Résumé de l’article

  1. Quels sont les signes de la dépression amoureuse ? ?
    1. Symptôme NDEG1 : une douleur morale inspirante
    2. Symptôme NDEG2 : perte de plaisir et d’enthousiasme dans les activités régulières
    3. Symptôme NDEG3 : diminution de l’énergie globale qui s’accompagne de fatigue.
    4. Une tendance à l’autodépréciation
    5. Symptôme ndeg5 : un ralentissement général de la fonction psychomotrice
    6. Symptôme ndeg6 : des problèmes d’attention et de concentration
    7. Symptôme ndeg7 : une perturbation de l’appétit et du sommeil
    8. Symptôme ndeg8 : une tendance au suicide et aux pensées suicidaires
    9. Symptôme ndeg9 : une tendance à penser à l’être cher de façon constante et trop envahissante
    10. Symptôme n° 10 : revivre des moments du passé avec votre ex-partenaire
    11. L’ un des symptômes est le désir de revisiter le passé pour comprendre ce qui n’allait pas dans la relation .
    12. Symptôme n° 12 : un sentiment de vide résultant de l’absence de la personne concernée
    13. Symptôme n° 13 : l’incapacité de se projeter dans l’avenir
  2. Comment surmonter une dépression amoureuse ?
    1. Solution #1 Thérapie interpersonnelle (IPT )
    2. Solution n°2 : Psychothérapie d’inspiration psychanalytique (PIP )
    3. Solution ndeg3 : les traitements cognitifs et comportementaux (TCC )
  3. Que faire si la dépression amoureuse que vous vivez dure trop longtemps ?

Quels sont les signes de dépression dans la relation amoureuse ?

La dépression est un épisode dépressif qui est initié par la rupture amoureuse. La rupture va provoquer un choc émotionnel dont les effets psychologiques peuvent être déterminants.

La dépression amoureuse est un trouble réactionnel, contrairement à la dépression endogène qui tend à se développer indépendamment des influences environnementales.

Cependant, les signes et les symptômes de la dépression amoureuse sont similaires à ceux de la dépression, qu’ils soient liés ou non à un événement déclencheur. Par conséquent, si vous vivez une rupture dans votre relation, vous pourriez souffrir des symptômes suivants :

  1. Symptôme 1 : douleur émotionnelle intense
  2. Symptôme 2 : perte d’intérêt et de plaisir dans les activités courantes
  3. Symptôme 3 : une perte d’énergie générale, souvent accompagnée d’une fatigue extrême.
  4. Le quatrième symptôme est une tendance à l’autodévalorisation
  5. Symptôme ndeg5 : un ralentissement général de la fonction psychomotrice
  6. Symptôme ndeg6 : des problèmes de concentration et d’attention
  7. Symptôme ndeg7 : troubles de l’appétit et du sommeil
  8. Une tendance à penser au suicide et à la mort
    Cependant, il existe d’autres signes qui peuvent être associés à la fin d’une relation :
  9. 9e symptôme : la tendance à penser à ses proches de manière constante et intrusive.
  10. 10e symptôme : se souvenir des moments passés avec l’ex-partenaire
  11. L’un des symptômes est une tendance à revisiter le passé afin de comprendre ce qui n’allait pas dans la relation
  12. Symptôme n° 12 : sentiment de vide déclenché par l’absence de la personne concernée
  13. Symptôme n° 13 : capacité à voir le passé mais pas à l’imaginer.

Symptôme n° 1 : douleur émotionnelle intense

Le premier signe révélateur d’une dépression est une sensation incontrôlable de tristesse continue. Il ne s’agit pas d’une tristesse temporaire qui s’estompe au cours d’une seule journée ou de quelques jours, mais d’un sentiment constant dont il est difficile de se débarrasser. La dépression est destructrice et peut vous faire penser de temps à autre que vous ne la surmonterez jamais, ce qui aboutit à un état de tristesse totale.

Le deuxième symptôme est une diminution du plaisir et de l’intérêt pour les activités normales.

Lorsqu’une personne traverse un épisode dépressif, elle perd son enthousiasme pour les activités qu’elle appréciait auparavant et est incapable de s’en émerveiller. Cet épuisement se manifeste également dans le domaine des relations. La personne dépressive s’isole complètement et ne cherche pas à garder des liens avec les personnes qui lui sont proches parce qu’elle souffre trop mentalement et qu’elle est incapable de se libérer pour profiter de la compagnie de ceux qui comptent pour elle.

Symptôme ndeg3 : diminution de l’énergie tout au long de la journée, résultant d’une fatigue extrême

La fatigue chronique fait référence à une sensation intense de fatigue extrême et de fatigue tout au long de la journée. C’est une sensation différente de la fatigue normale qui disparaît généralement après une bonne nuit de sommeil. Il peut être difficile de se lever du lit et d’être motivé pour aller de l’avant le matin. La fatigue peut rendre les gens anxieux et provoquer une irritabilité anxieuse.

Symptôme n° 4 : Tendances à l’autodépréciation

La dépression est un état qui a des répercussions sur l’ensemble du corps et qui fait que l’on doute constamment de soi. Les pensées négatives qu’éprouve une personne dépressive ne lui permettent pas d’avoir confiance en elle. Elles se sentent sans valeur et insignifiantes, et peuvent croire que le monde serait bien meilleur sans elles. L’état de dépression peut entraîner une perte d’estime de soi et est souvent associé à un sentiment de culpabilité.

Lire aussi  Les effets secondaires des anthracyclines

Symptôme n° 5 : ralentissement général des fonctions psychomotrices

Une personne souffrant de dépression remarque que son fonctionnement physique et mental diminue. La personne semble ralentir, comme si elle était dépourvue de toute énergie vitale. Ses actions semblent être retardées et sa voix est lente. Son discours est sporadique et elle semble s’installer dans un certain mutisme. En outre, le processus de réflexion est ralenti et le temps de réflexion est plus long lors d’un épisode de dépression.

Lire la suite de Dépression sévère 5 indicateurs qui montrent que votre dépression s’aggrave dangereusement

Symptôme n° 6 : difficulté à être attentif et à se concentrer

La personne souffrant de dépression voit le monde avec une lentille de brouillard. Tout semble flou et peu clair. Les capacités mentales de la personne diminuent, elle perd fréquemment de l’attention et a des difficultés à se concentrer ou à prendre des décisions. Cela est notamment dû au manque de confiance en soi qui ne permet plus à la personne d’avoir confiance en ses capacités et l’amène à douter de ses capacités à faire les bons choix.

Symptôme n° 7 : Troubles affectifs et du sommeil

La dépression est diagnostiquée par de nombreux indicateurs, comme les troubles du sommeil, qui peuvent se caractériser par des difficultés à dormir, des insomnies, des réveils nocturnes et des pensées déstabilisantes, ou une somnolence excessive et une tendance à rester endormi plus longtemps que nécessaire.

Il peut également y avoir des troubles de l’appétit, qui s’accompagnent généralement d’une perte d’appétit et d’une perte de poids, ou au contraire, d’une augmentation de l’appétit qui pousse souvent la personne à manger davantage pour atténuer le sentiment de vide ressenti par la personne déprimée. Dans certains cas, la dépression peut être à l’origine d’un trouble du comportement alimentaire, et peut être associée à l’anorexie, la boulimie ou l’hyperphagie.

Le symptôme n° 8 : une tendance à penser au suicide ou à la mort.

L’un des signes de la dépression qui devrait vous mettre en alerte est l’apparition de pensées inquiétantes. En fait, la dépression affecte tout votre corps et peut vous entraîner dans une spirale descendante, avec des pensées suicidaires et l’envie de vous suicider.

Mais si une personne souffre de dépression amoureuse, il est possible d’identifier certaines caractéristiques qui peuvent être liées à la rupture.

Une tendance à penser à l’être aimé de manière constante et trop envahissante.

Dans l’état classique de dépression, on peut être enclin à avoir des pensées qui vont et viennent de différents types ; cependant, dans le cas d’une rupture amoureuse, les pensées tournent souvent autour de la personne aimée. La séparation des êtres chers peut déclencher le deuil de la perte d’une relation intime. Il est normal de penser constamment à son ex-partenaire, mais si cette habitude se prolonge, elle peut être source de douleur.

Symptôme n° 10 : Revivre les souvenirs du passé avec l’ancien partenaire

Un autre signe de dépression que vous pourriez ressentir est le fait de revivre des événements passés que vous avez partagés avec votre ancien partenaire. Quoi que vous fassiez pour insister pour ne pas y penser, vous n’arrivez pas à chasser de votre tête les pensées qui vous causent de la détresse. Vous êtes nostalgique et vous avez tendance à imaginer votre amour passé comme un amour parfait.

Le symptôme n° 11 est une tendance à se concentrer sur le passé afin de comprendre ce qui n’allait pas dans la relation.

Une relation qui se termine de façon précipitée, surtout lorsque la rupture est brutale, est souvent perçue comme un « échec » par la personne qui en souffre. Ainsi, la personne qui souffre d’un état dépressif dû à l’amour peut vouloir découvrir ce qu’elle croit avoir fait de mal ou la raison pour laquelle elle n’a pas été en mesure de répondre aux attentes de l’autre personne. La rupture peut être vécue comme un choc dans le sens où elle entraîne une baisse de l’estime de soi, un doute permanent sur soi-même et un sentiment de profonde tristesse.

Le symptôme ndeg12 est un sentiment de vide déclenché par l’absence du patient.

Il est essentiel de reconnaître qu’une séparation amoureuse s’apparente à un deuil. Se séparer de quelqu’un, c’est accepter que la personne que vous aimez n’ait plus de place dans votre vie. C’est rester en contact avec l’autre, ce qui peut rendre difficile l’acceptation du fait que vous n’êtes plus la personne que vous aimez, en particulier lorsqu’elle montre des signes de dépendance à ses émotions. Il peut être encore plus difficile pour elle d’être capable de s’aimer elle-même sans avoir l’affection d’une autre personne.

Symptôme n° 13 : la capacité de voir le passé mais pas de l’imaginer.

Une relation d’amour se construit à deux, avec des désirs communs, des visions de l’évolution ainsi que des ambitions de construire ensemble un avenir meilleur, etc… La rupture entraîne une remise en question des projets créés par les deux, qui étaient aussi des projets personnels. Comme ils ne sont plus d’actualité, il peut être difficile pour l’individu d’imaginer un nouveau monde sans l’autre.

S’il est normal d’éprouver de la tristesse à la suite de la fin d’une relation, il est toutefois essentiel de veiller à ce que cela ne devienne pas un état de dépression. Si vous ressentez plusieurs de ces signes pendant plus de 15 jours consécutifs, nous vous recommandons de vous adresser à un professionnel de la santé expérimenté afin d’être traité rapidement et d’éviter que la dépression ne devienne une réalité.

Lire aussi  Une rose pour se lever

Comment sortir de la dépression amoureuse ?

Si vous souffrez de tristesse dans votre couple, il est essentiel d’entamer un travail thérapeutique avec l’aide d’un psychologue pour savoir ce qui est en jeu dans cette rupture.

En fonction de votre degré de sensibilité, vous pouvez décider de vous engager plus ou moins profondément dans un travail de prise de conscience et de contemplation lié à votre construction personnelle et émotionnelle. Cependant, il est essentiel de prendre progressivement de la distance par rapport à l’élément déclencheur (la rupture que vous vivez actuellement).

Bien qu’il puisse, dans un premier temps, être difficile de se séparer de cette situation traumatisante, votre objectif doit être d’accepter votre douleur tout en reconnaissant la réalité que ce processus compensatoire massif est généralement dû à des faiblesses émotionnelles qui résultent d’expériences de vie plus ou moins anciennes.

En effet, ce n’est pas un hasard si la séparation amoureuse peut avoir des conséquences psychologiques importantes pour la personne aimée : quelque chose en vous est insécure et constitue une zone de vulnérabilité pour ceux qui souffrent de perte ou d’attachement, ou d’une blessure d’abandon et ses racines sont généralement découvertes dans l’enfance et les premières rencontres affectives.

Différents modèles et protocoles thérapeutiques vous aident à effectuer ce travail à partir de perspectives diverses et vous aident ainsi à vous libérer de la dépression. Il s’agit de choisir la méthode de thérapie qui vous convient le mieux et de vous diriger ensuite vers des axes de travail adaptés pour guérir ainsi que pour progresser personnellement.

Voici les différentes options de thérapie à votre disposition dans le cas de la dépression amoureuse :

  1. Solution ndeg1 : la thérapie interpersonnelle (TIP).
  2. Solution ndeg2 : Psychothérapie d’inspiration psychanalytique (PIP)
  3. Solution ndeg3 : Thérapies cognitives et comportementales (TCC)

Solution 1 : Thérapie interpersonnelle (IPT)

Le recours à la thérapie interpersonnelle est recommandé pendant le traitement d’une rupture afin de comprendre la manière dont vos actions et vos réactions émotionnelles influent sur l’ensemble de vos relations.

Le processus de thérapie interpersonnelle est un type de thérapie brève qui se concentre sur les relations entre vous et les autres et sur les interactions entre vous et les autres personnes. Elle vous aide à comprendre les schémas relationnels et les émotions qu’ils englobent afin d’identifier des solutions pour être plus calme et plus paisible dans les interactions que vous avez avec les gens mais aussi avec vous-même.

En plus de vous aider à découvrir la cause de votre dépression et à vous en débarrasser, le processus de thérapie interpersonnelle vous permettra également de construire des relations plus satisfaisantes avec les gens dans tous les domaines de votre existence (personnel, professionnel, amoureux, etc.) et de mieux comprendre votre comportement afin de ne pas souffrir à l’avenir dans votre relation.

Il s’agit d’une forme de thérapie fascinante car elle se concentre sur le présent et les relations actuelles plutôt que sur le passé ou les traumatismes de l’enfance. Elle est surtout recommandée à ceux qui souhaitent effectuer des changements plus rapidement, sans avoir besoin de suivre de nombreuses séances avant d’obtenir le changement souhaité.

Solution ndeg2 Psychothérapie d’inspiration psychanalytique (PIP)

La psychothérapie d’inspiration psychanalytique est basée sur la reconnaissance de vos comportements inconscients pour vous aider à donner un sens à vos schémas comportementaux et à être plus conscient de ce qui se passe dans votre corps.

Dans ce type de thérapie, l’accent est mis sur le passé et les expériences de l’enfance. En psychanalyse, on pense que la re-création de l’enfance joue un rôle important dans le comportement d’un individu. Par conséquent, l’objectif de la psychanalyse est de révéler les émotions enfouies, souvent inconscientes, dans lesquelles vous êtes bloqué et qui empêchent la personne de progresser dans sa vie.

Si vous souffrez de dépression amoureuse, il n’est pas rare qu’elle s’explique par une blessure d’abandon ou une blessure de rejet, qui peuvent toutes deux remonter à une expérience traumatisante dans l’enfance. La blessure peut résulter d’une négligence parentale réelle ou non, ou d’un événement que vous avez perçu comme un abandon dans votre enfance.

La thérapie d’inspiration psychanalytique peut vous aider à découvrir les problèmes, puis à identifier et à réparer les blessures de votre passé, notamment en observant, en comprenant et en agissant sur les problèmes qui sont au cœur de la relation thérapeutique. Cela se fait par le biais du transfert (expression des émotions que vous avez vécues ou refoulées dans le passé par le psychologue que vous consultez) ainsi que du contre-transfert (réaction inconsciente de votre psychologue à l’émotion que vous avez exprimée) spécifiquement.

Si ce traitement est un peu plus long dans son approche, il ne faut pas le négliger. Il s’agit d’un traitement efficace de la dépression amoureuse car les traumatismes de l’enfance sont profondément ancrés en chacun de nous et nous font réagir de manière particulière lorsque nous interagissons avec d’autres personnes. Si la personne ne cherche pas à guérir les traumatismes de son enfance, elle peut souffrir pendant de nombreuses années sans être consciente de la racine de son mal.

Solution n° 3 Solution n° 3 : thérapies cognitives et comportementales (TCC)

Le recours aux thérapies cognitives et comportementales peut être engageant pour vous aider à surmonter la dépression consécutive à une rupture car elles vous permettent de mettre le doigt sur les comportements dysfonctionnels et vous aident à adopter de nouvelles stratégies pour conserver une pensée plus fonctionnelle et modifier votre comportement.

Lire aussi  Soins de support : l'importance d'une approche globale

En fait, il n’est pas rare que la raison de la dépression amoureuse soit la dépendance émotionnelle. Il s’agit d’un trouble de la personnalité appelé dépendance qui se caractérise par l’anxiété ainsi qu’une faible estime de soi, la dépendance aux autres et un besoin constant d’assurance. Parce que la personne souffrant de dépendance affective souffre d’un vide affectif qu’elle ne pourra jamais combler et a besoin de l’autre personne pour être aimée, se sentir bien et être. S’il n’y a pas d’autre personne, il existe un réel sentiment d’insatisfaction et un vide émotionnel, qu’il faut satisfaire à tout prix.

Il est essentiel de reconnaître que lorsqu’une personne souffre d’un type d’attachement insécure, ou d’une blessure de dépendance affective ou d’abandon et d’une dépendance affective récurrente, elle est susceptible d’être sujette à des pensées et des croyances dysfonctionnelles qui l’amènent à se comporter d’une certaine manière dans une certaine situation. Si elles ne modifient pas leur comportement, elles seront amenées à revisiter les mêmes scénarios de manière répétée, créant ainsi un cercle vicieux d’émotions négatives qui peut conduire à la dépression et à une faible estime de soi à long terme.

Les thérapies cognitives et comportementales sont des thérapies à court terme qui conviennent parfaitement aux personnes qui souhaitent se concentrer sur leurs problèmes actuels car elles ne sont pas focalisées sur le passé. Elles permettent également de travailler à l’aide d’une variété d’outils et d’exercices qui aident la personne à gérer ses émotions de manière régulière et à promouvoir des changements de comportement.

Que faire si la dépression se prolonge trop longtemps ?

Le deuil d’une histoire d’amour perdue est différent pour chaque personne. Certaines personnes peuvent avoir besoin de plusieurs mois pour guérir, tandis que d’autres peuvent avoir besoin de plusieurs années. Si vous ressentez une tristesse écrasante à la suite d’une relation amoureuse que vous aimez et que vous souffrez depuis longtemps d’une dépression, il est essentiel d’en parler à un psychologue spécialisé pour vous aider à vous en sortir.

Le problème de la dépression est qu’elle peut entraîner des pensées négatives qui conduisent à un comportement inapproprié. La personne s’enfonce dans la dépression et ne parvient pas à trouver un moyen de reprendre espoir.

Si, en plus, vous avez vécu une relation toxique qui vous a rendu faible émotionnellement, il sera plus difficile de trouver la force intérieure pour réussir à vous libérer des émotions négatives et à vous libérer de la dépression causée par l’amour. En réalité, sortir d’une relation malsaine ne consiste pas seulement à réussir à mettre fin à la relation. Vous devez également réussir à reconstruire votre vie personnelle.

Si vous n’êtes pas en mesure de faire le deuil de votre relation, il est essentiel que vous ne vous sentiez pas coupable de cette situation. S’il vous faut plusieurs années pour vous remettre d’une perte et vous reconstruire, ce n’est pas grave. Chacun a le droit de prendre son temps et nous ne sommes pas tous préparés de la même manière à faire face aux circonstances difficiles de la vie.

Quelle que soit la cause de votre dépression, il est essentiel de réaliser que vous ne pouvez pas vous en sortir seul. Ce trouble peut affecter la confiance en soi et l’estime de soi, et peut vous faire tomber dans des schémas de pensée dysfonctionnels qu’il est difficile de surmonter sans aide. L’aide et les conseils d’un thérapeute sont essentiels pour restaurer votre confiance en vous-même et dans la vie.

Si la rupture est à l’origine d’une dépression réactionnelle, il y a d’autres facteurs à prendre en compte et la rupture a certainement provoqué des blessures profondes dans votre vie. Tant que vous ne chercherez pas à examiner les raisons profondes de cette tristesse, vous ne serez pas complètement satisfait de vous-même. C’est difficile à accepter, mais c’est ainsi que vous pourrez échapper à votre profonde dépression amoureuse.

Il existe de nombreuses méthodes de psychothérapie qui peuvent vous aider à vous débarrasser de la dépression consécutive à une rupture et vous permettre d’avancer plus sereinement. Parfois, des médicaments peuvent être nécessaires comme béquille provisoire pour vous aider à acquérir la force nécessaire pour vous remettre sur les rails et continuer à aller de l’avant.

Garder à l’esprit

Ces exemples de procédures thérapeutiques utilisées pour traiter la dépression dans la relation amoureuse ne sont que quelques exemples. Si vous avez développé une dépression romantique après la rupture Il est crucial de ne pas vous isoler et de parler de votre douleur pour recevoir de l’aide. Un professionnel de la santé peut vous aider à déterminer le meilleur traitement pour vous, ainsi qu’à vous calmer en vous expliquant que l’état qui vous fait vous sentir impuissant et le sentiment de souffrance inexplicable que vous éprouvez font partie du trouble dépressif et ne renvoient donc pas à une réalité objective. Gardez à l’esprit que la dépression causée par l’amour se soigne et que vous pourrez bientôt retrouver votre équilibre et un plus grand bien-être.

%d blogueurs aiment cette page :