LYMA101
Etude de phase II évaluant l’efficacité de l’obinutuzumab chez des patients présentant un lymphome du manteau traité par DHAP puis par greffe autologue plus entretien par obinutuzumab suivi d’un entretien selon les résultats de la MRD

Phase : II

Type d'essai : Interventionnel

Etat de l'essai : Ouvert

Objectif principal

Evaluer l’efficacité de l’obinutuzumab (GA101) d’un point de vue moléculaire au niveau médullaire après induction chez des patients présentant un lymphome du manteau et traité par DHAP.

Objectifs secondaires

Evaluer l’efficacité de l’obinutuzumab chez des patients MCL traités par DHAP avant ASCT, après ASCT et tous les 6 mois d’un point de vue réponse clinique (Cheson 99) et MRD ainsi que d’un point de vue TEP avant et après ASCT.
Evaluer la survie sans progression (PFS), la survie globale (OS) à la fin de l’étude.
Evaluer l’incidence de l’échec de la collection de cellules souches après obinutuzumab-DHAP = GA-DHAP.
Evaluer la négativité de la MRD après 3 ans de maintenance et après la maintenance “sur demande”.
Evaluer les résultats des TEP après 3 ans de maintenance.
Durée de la négativité de la MRD.
Evaluer la tolérance de l’obinutuzumab à l’induction puis après la maintenance “sur demande”.

Résumé / Schéma de l'étude


Schéma essai LYMA 101

Critères d'inclusion

  1. Age ≥ 18 et âge ≤ 65.
  2. Histologie confirmée (selon la classification WHO) de lymphome du manteau. Le diagnostic est confirmé par l’expression phénotypique du CD5, CD20 et de la cycline D1 ou en présence de la translocation t(11;14).
  3. Aspiration de la moelle osseuse réalisée à l’inclusion pour les analyses de la MRD.
  4. Eligible pour la greffe autologue de cellules souches.
  5. Non antérieurement traité pour le lymphome du manteau.
  6. Stade Ann Arbor II-IV nécessitant un traitement.
  7. Indice fonctionnelle ECOG de 0 à 2.
  8. Espérance de vie supérieure à 3 mois.
  9. Consentement éclairé signé.
  10. Patient couvert par un système de sécurité sociale.

Critères de non-inclusion

  1. Maladie cardiaque sévère : NYHA grade 3-4.
  2. Insuffisance hépatique (ALAT/ASAT ≥ 2.5 x LSN, bilirubine ≥ 1.5 x LSN), insuffisance rénale (clairance calculée de la créatinine < 50 mL/min) ou tout autre insuffisance qui pourrait interférer avec le traitement, si ce n’est pas relié au lymphome.
  3. Histoire de maladie chronique hépatique.
  4. Maladie veino-occlusive hépatique ou syndrome d’obstruction sinusoïdale.
  5. Toutes anomalies biologiques suivantes si non associées à une atteinte médullaire : Neutrophiles < 1.500 /mm3 (1.5 x 109/L). Plaquettes < 75.000/mm3 (75 x 109/L).
  6. Femme enceinte ou allaitante.
  7. Homme ou Femme en âge de procréer sauf si :
    1. Stérile chirurgicalement ou ménopausée depuis plus de 2 ans.
    2. Prêt à utiliser un moyen de contraception efficace (Indice de Pearl < 1) tel que les contraceptifs oraux, les dispositifs intra-utérins, l’abstinence sexuelle ou une méthode de contraception mécanique en association avec de la gelée spermicide et ce pendant toute la durée de l’étude, pour les femmes, jusqu’à 18 mois après la dernière prise d’obinutuzumab et pour les hommes pour toute la durée du traitement et après la dernière dose administrée conformément au RCP des différents produits administrés.
  8. Les patients atteints d’une tumeur maligne sont exclus sauf si les patients sont en rémission depuis plus de 5 ans avant inclusion. Patients ayant des antécédents de carcinome épidermoïde ou d’un mélanome de la peau ou d’un carcinome in situ du col de l’utérus sont incluables.
  9. Sérologie positive pour le VIH et l’hépatite C ou présentant une infection active non contrôlée.
  10. Infection au virus de l’hépatite B (HBV) définie par la positivité de l’antigène HBs et/ou l’anticorps HBc. Note : les patients vaccinés pour l’hépatite B sont éligibles (HBs Ag et anti-HBc négatif, anti-HBs positif). Mais les patients immunisés suite à une infection naturelle de l’hépatite B doivent consulter un hépatologue avant de commencer le traitement, doivent être suivi et traités selon les pratiques locales afin de prévenir toute réactivation de la maladie.
  11. Antécédent de leucoencéphalopathie multifocale progressive (PML).
  12. Vaccination avec un vaccin vivant dans les 28 jours qui précèdent l’inclusion (Déplétion prolongée des cellules B).
  13. Antécédent d’allergie sévère ou de réaction anaphylactique à un anticorps humanisé ou murin. Sensibilité ou allergie connue à un produit murin.
  14. Maladie ou condition psychiatrique pouvant interférer avec la capacité à comprendre les exigences de l’étude.
  15. Personne privée de sa liberté sur décision judiciaire ou administrative.
  16. Personne hospitalisée sans son consentement.
  17. Personne sous protection légale.

Calendrier prévisionnel

Lancement de l'étude : Septembre 2016
Fin estimée des inclusions : Décembre 2018
Nombre de patients à inclure : 83

Etablissement(s) participant(s)

> Centre Hospitalier d'Avignon Henri Duffaut

(84) Vaucluse

Coordonnateur(s)

Pr. Steven LE GOUILL

CHU Nantes

Téléphone : 02 40 08 32 71 

Email : steven.legouill@chu‐nantes.fr 

Pr. Olivier HERMINE

Hôpital Necker - Assistance Publique - Hôpitaux de PARIS (AP-HP)

Téléphone : 01 44 49 52 83

Email : ohermine@gmail.com 

Promoteur(s)

The Lymphoma Academic Research Organisation (LYSARC)

Mme Stéphanie DOYEN

Chef de Projet

Téléphone : 04 27 01 27 36

Email : stephanie.doyen@lysarc.org

Dernière mise à jour le 15 juin 2017