GFM-LMMC-ELTROMBOPAG
Etude de Phase I/II d’Eltrombopag chez les patients porteurs de leucémies myélomonocytaires chroniques et thrombopéniques

Phase : II

Type d'essai : Interventionnel

Etat de l'essai : Ouvert

Objectif principal

Taux de réponse plaquettaire selon les critères IWG 2006 à 12 semaines.

Objectifs secondaires

Taux de réponse plaquettaire selon les critères IWG 2000.
Durée de réponse.
Evolution des signes hémorragiques (échelle OMS).
Evolution des transfusions plaquettaires.
Taux de réponse global selon les critères IWG 2000 et 2006 (modifiés en cas de LMMC proliférative, selon Wattel et al. Blood 1996).
Incidence cumulée de progression en LAM.
Survie globale et sans progression en LAM.
Tolérance clinique et biologique de l’eltrombopag.

Résumé / Schéma de l'étude

Eltrombopag, en prise orale unique quotidienne, administré pour une durée minimum de 12 semaines, avec escalade de dose toutes les deux semaines, de 100 mg/j jusqu’à la dose de 300 mg/j.
L’eltrombopag sera poursuivi à la dose maximale pour une durée maximale de 24 mois, en l’absence de toxicité majeure, d’inefficacité, ou de progression de la maladie.

Critères d'inclusion

  1. Age supérieur ou égal à 18 ans.
  2. LMMC selon les critères OMS :
    1. Monocytose chronique > 1 x109/L.
    2. Absence de transcript bcr-abl (ou de chromosome Philadelphie).
    3. Blastes médullaires < 20%.
    4. Dysplasie sur au moins une lignée, ou anomalie cytogénétique clonale, ou monocytose stable pendant plus de 3 mois sans autre explication.
  3. Thrombopénie < 50 x109/L sur deux hémogrammes successifs, dans les deux semaines précédant l’inclusion.
  4. Forme de LMMC, soit :
    1. Absence de forme avancée de LMMC :
      1. Si leucocytes < 13 x109/L : IPSS faible ou intermédiaire-1.
      2. Si leucocytes ≥ 13 x109/L : aucun ou un seul des critères suivants :
        1. Anomalie cytogénétique clonale autre que t(5;12) (q33; p13).
        2. Anémie (Hb < 10 g/dL).
        3. Neutrophiles >16 x109/L.
        4. Localisation extra-médullaire (atteinte cutanée documentée, épanchement pleural ou péricardique, etc…).
    2. Forme avancée de LMMC :
      1. Si leucocytes < 13 x109/L : IPSS intermédiaire-2 ou élevé.
      2. Si leucocytes ≥ 13 x109/L : deux ou plus des critères suivants :
        1. Anomalie cytogénétique clonale.
        2. Anémie (Hb < 10 g/dL).
        3. Neutrophiles > 16 x109/L.
        4. Localisation extra-médullaire (atteinte cutanée documentée, épanchement pleural ou péricardique, etc…)
    3. Et en échec (progression ou maladie stable sans amélioration hématologique selon les critères IWG 2006) ou en rechute après un traitement hypométhylant (azacitidine ou décitabine pour un minimum de 6 cycles).
  5. Blastes médullaires ≤ 5%.
  6. Index de performance à 0-2 selon l’échelle “Eastern Cooperative Oncology Group” (ECOG).
  7. Créatininémie < 2 x LSN.
  8. Alanine transaminase (ALAT) et aspartate transaminase (ASAT) < 3 LSN, bilirubine totale < 1,5 LSN (sauf syndrome de Gilbert).
  9. Consentement éclairé.
  10. Méthode de contraception adéquate si pertinente.

Critères de non-inclusion

  1. Patients éligibles pour une allogreffe de moelle, avec donneur identifié.
  2. LMMC avec t (5 ; 12) ou réarrangement du PDGFßR.
  3. Blastes médullaires > 5%.
  4. Chimiothérapie intensive dans les 3 mois précédents.
  5. Grossesse ou lactation.
  6. Infection par le virus de l’hépatite C.
  7. Splénomégalie > 16 cm en échographie (applicable en cas de splénomégalie palpable).
  8. Facteur de risque thrombo-embolique cliniquement pertinent selon l’appréciation de l’investigateur.
  9. Cirrhose hépatique.
  10. Antécédent de radio- ou chimio-thérapie pour une tumeur antérieure.
  11. Antécédent de cancer (sauf carcinoma du col utérin in situ, carcinoma baso-cellulaire limité, ou autres cancers en rémission depuis plus de 3 ans).
  12. Pathologie systémique concomitante, y compris infections bactérienne, virale ou fongique, compromettant la faisabilité de l’étude selon l’appréciation de l’investigateur.
  13. Hypersensibilité à l’eltrombopag.

Calendrier prévisionnel

Lancement de l'étude : Août 2014
Fin estimée des inclusions : Décembre 2017
Nombre de patients à inclure : 25

Informations complémentaires

Etudes biologiques :
Sang (30 ml sur EDTA) et aspiration médullaire (1 mL sur EDTA) à l’inclusion, sang (30 ml sur EDTA) à 12 semaines de traitement, sang (30 ml sur EDTA) et aspiration médullaire (1 mL sur EDTA) à 24 mois de traitement ou à l’arrêt du traitement pour analyses in vitro.
Deux hémogrammes successifs avec formule sanguine avant inclusion. Hémogrammes hebdomadaires jusqu’à stabilisation de la dose d’eltrombopag, puis mensuels jusqu’à interruption du traitement. Hémogrammes hebdomadaires durant les 4 semaines suivant l’arrêt du traitement.
Bilan hépatique toutes les deux semaines pendant la phase d’ajustement de dose, puis mensuels jusqu’à arrêt du traitement.
Biopsie médullaire avec aspiration médullaire concomitante à l’inclusion et à 24 mois ou à la sortie de l’essai.
Myélogrammes simples à 6 et 12 mois de traitement, ou à tout moment en cas de suspicion de progression.

Etablissement(s) participant(s)

> CHU de Nice

(06) Alpes-Maritimes

Dr. Laurence LEGROS - Hôpital L'Archet I
Investigateur principal

> Institut Paoli-Calmettes (IPC)

(13) Bouches-du-Rhône

Pr. Norbert VEY
Investigateur principal

Coordonnateur(s)

Dr. Pierre FENAUX

Hôpital Saint Louis - AP-HP

Téléphone : 01 42 38 51 27

Email : pierre.fenaux@sls.aphp.fr

Dr. Raphaël ITZYKSON

Hôpital Saint Louis AP-HP

Téléphone : 01 71 20 70 18

Email : raphael.itzykson@sls.aphp.fr

Dernière mise à jour le 09 octobre 2017