GORTEC 2015-02 : CisFRad
Étude de phase II randomisée comparant deux schémas d’administration du Cisplatine concomitamment à la radiothérapie en traitement exclusif des carcinomes épidermoïdes de la tête et du cou non opérés ou non opérables, ou en traitement adjuvant post-opératoire des formes à haut risque de récidive

Phase : II

Type d'essai : Interventionnel

Etat de l'essai : Ouvert

Objectif principal

Comparer la dose cumulée de Cisplatine administrée concomitamment à la radiothérapie dans le bras A de référence (Cisplatine 100 mg/m2 J1 tous les 21 jours) et dans le bras B expérimental (Cisplatine fractionné 25 mg/m2/J J1 à J4 tous les 21 jours).

Objectifs secondaires

Comparer les profils de toxicités (NCI-CTC-AE 4.03).
Comparer les profils pharmacocinétiques du Cisplatine.
Comparer les doses administrées par radiothérapie et la durée de l’irradiation.
Evaluer l’intérêt diagnostique et pronostique du Neutrophil gelatinaseassociated lipocalin (NGAL).
Comparer le taux d’échec loco-régional 3 mois après la fin du traitement.
Comparer la survie sans progression et la survie globale 3 ans après la fin du traitement.

Résumé / Schéma de l'étude

Attribution par randomisation de l’un des 2 bras de traitement :
Bras A de référence : Cisplatine : 100 mg/m2 en IV à J1, J22 et J43 de la radiothérapie.
Bras B expérimental : Cisplatine : 25 mg/m2/j en IV de J1 à J4, J22 à J25 et J43 à J46 de la radiothérapie.

Radiothérapie : identique dans les deux bras : 70 Gy en 35 fractions de 2Gy pour les patients non opérés 66 Gy en 33 fractions de 2 Gy en post opératoire.
Technique : RCMI avec possibilité de boost intégré.

Critères d'inclusion

  1. Carcinome épidermoïde des voies aérodigestives supérieures de stade III ou IV : cavité buccale, oropharynx, larynx ou hypopharynx.
  2. Patient non opéré et/ou non opérable pour des raisons de non extirpabilité, d’extension loco-régionale, d’état général ou de condition médicale OU Patient opéré dans les 8 semaines précédant la radiothérapie avec un haut risque de récidive : marges chirurgicales non satisfaisantes (R1) et/ou envahissement ganglionnaire avec rupture capsulaire.
  3. Index d’activité selon l’OMS ≤ 2.
  4. Age ≤ 70 ans.
  5. Fraction d’éjection ventriculaire gauche conservée > 50%.
  6. Fonction rénale permettant l’administration du Cisplatine : clairance de la créatinine > 60 ml/mn.
  7. Fonction hématologique permettant l’administration d’une CT : PNN> 1500,  Plaquettes > 100000, Hb > 9g/L.
  8. Fonction hépatique satisfaisante : SGOT et SGPT < 3 x LSN ; Bilirubine totale < 20 µmol/L ; INR < 1,5 ; albumine > 30 g/L.
  9. Soins stomatologiques adaptés.
  10. Signature du consentement éclairé.
  11. Indication d’irradiation cervicale bilatérale.
  12. Les femmes et les hommes en âge de procréer doivent avoir accepté une contraception médicalement efficace pendant la durée du traitement et au moins 6 mois après l’arrêt du traitement à l’étude. Si une grossesse est déclarée par une patiente ou la partenaire d’un patient, elle doit être suivie pour connaître l’évolution de la grossesse.

Critères de non-inclusion

  1. Cancers du nasopharynx, des sinus ou des cavités nasales.
  2. Histologie autre qu’épidermoïde.
  3. Présence de métastases à distance.
  4. Chimiothérapie systémique antérieure (néoadjuvante).
  5. Autres thérapies anticancéreuses concomitantes.
  6. Présence d’une infection nécessitant le recours aux antibiotiques par voie IV incluant tuberculose et infection par VIH.
  7. Insuffisance coronarienne, arythmie ou insuffisance cardiaque incontrôlées ou symptomatiques.
  8. Hypertension artérielle non contrôlée.
  9. Neuropathie périphérique grade > 1.
  10. Vaccination contre la fièvre jaune et phénytoïne récente ou prévue.
  11. Antécédents de cancer dans les 5 années précédant l'entrée dans l'essai autre qu'un baso-cellulaire cutané ou un épithélioma in situ du col utérin.
  12. Femme enceinte, susceptible de l’être ou en cours d'allaitement.
  13. Personnes privées de liberté, sous tutelle ou curatelle.
  14. Impossibilité de se soumettre au suivi médical de l'essai pour des raisons géographiques, sociales ou psychiques.
  15. Indication de radiothérapie cervicale unilatérale.

Calendrier prévisionnel

Lancement de l'étude : Octobre 2015
Fin estimée des inclusions : Octobre 2017
Nombre de patients à inclure : 92

Etablissement(s) participant(s)

> Institut Sainte-Catherine (ISC)

(84) Vaucluse

Dr. Marc ALFONSI
Investigateur principal

Coordonnateur(s)

Dr. Christian BOREL

Centre Paul Strauss - CLCC Strasbourg

Dernière mise à jour le 18 septembre 2017