GETUG AFU-21 / PEACE 1
Essai de phase III randomisé, évaluant l’efficacité de l’association d’un traitement hormonal associé ou non à une radiothérapie et avec ou sans abiratérone et prednisone, chez des patients ayant un cancer de la prostate métastatique et n’ayant pas reçu de traitement par hormonothérapie

Phase : III

Type d'essai : Interventionnel

Etat de l'essai : Suspendu aux inclusions

Objectif principal

Evaluer l'efficacité d'un traitement par déprivation androgénique avec ou sans radiothérapie locale avec ou sans acétate d'abiratérone et prednisone en terme de survie globale et de survie sans progression.

Objectifs secondaires

Evaluer le taux de réponse du PSA.
Réaliser une étude prospective de corrélation de la réponse du PSA/progression à huit mois.
Evaluer la survie sans progression radiologique.
Evaluer la survie spécifique.
Evaluer le temps jusqu'à l’apparition ou l’augmentation de la douleur.
Evaluer le temps jusqu'à un évènement squelettique subséquent.
Evaluer le temps jusqu'à l’introduction d’un traitement par chimiothérapie.
Evaluer le temps jusqu'à l'apparition de symptômes locaux graves.
Evaluer la toxicité (particulièrement celle pouvant être induite par l'utilisation de faibles doses de stéroïdes sur le long terme).

Résumé / Schéma de l'étude

Les patients sont randomisés en 4 bras de traitement :
Bras A : Les patients reçoivent une déprivation androgénique (ADT) comprenant soit une orchidectomie bilatérale soit un agoniste ou un antagoniste de la LHRH. Ce traitement est répété tous les jours.
Bras B : Les patients reçoivent le même traitement que dans le bras A associé à de l’acétate d’abiratérone PO et de la prednisone PO. Ce traitement est répété tous les jours.
Bras C : Les patients reçoivent le même traitement que dans le bras A associé une radiothérapie de 74 Gy, à raison 37 fractions de 2 Gy.
Bras D : Les patients reçoivent le même traitement que dans le bras B associé une radiothérapie de 74 Gy à raison de 37 fractions de 2 Gy.

Dans tous les bras, le traitement est répété jusqu’à résistance à la castration.

Critères d'inclusion

  1. Age ≥ 18 ans.
  2. Adénocarcinome de la prostate confirmé histologiquement ou cytologiquement.
  3. Maladie métastatique démontrée par une scintigraphie osseuse ou une TDM ou une IRM positive. En cas de métastases ganglionnaires uniques, seuls les patients présentant des ganglions lymphatiques extra-pelviens anormaux peuvent être inclus s'ils ont : au moins un ganglion lymphatique extra-pelvien ≥ 2 cm ou un ou plusieurs ganglions lymphatiques extra-pelviens ≥ 1 cm et au moins un ganglion lymphatique pelvien ≥ 2 cm.
  4. Un traitement antérieur par déprivation androgénique (ADT) débuté trois mois maximum avant la randomisation est autorisé.
  5. Une radiothérapie antérieure ciblant des lésions osseuses est autorisée, à condition qu'elle soit terminée au moment de la randomisation.
  6. Capacité à prendre des médicaments par voie orale.
  7. Espérance de vie ≥ 6 mois.
  8. Indice de performance < 2 (OMS). Un indice de performance de 2 dû à des douleurs osseuses est accepté.
  9. Données hématologiques : plaquettes ≥ 100 x 109/L, hémoglobine ≥ 10 g/dL
  10. Fonction rénale : créatinine < 1,5 x LSN ou clairance de la créatinine ≥ 60 mL/min, potassium > 4 mmol/L.
  11. Tests biologiques hépatiques : transaminases ≤ 2,5 x LSN (ou ≤ 5 x LSN en cas de métastases hépatiques), bilirubine ≤ 1,5 x LSN, excepté en cas de maladie de Gilbert.
  12. Contraception efficace pour les hommes en âge de procréer.
  13. Capacité et volonté de se conformer aux visites programmées, au plan de traitement, aux tests de laboratoire et autres procédures de l’étude.
  14. Consentement éclairé signé.

Critères de non-inclusion

  1. Traitement local antérieur du cancer de prostate (radiothérapie, curiethérapie, prostatectomie radicale ou autre). Une résection transurétrale de la prostate antérieure est autorisée.
  2. Chimiothérapie ou traitement biologique antérieur pour ce cancer.
  3. Toute affection médicale chronique requérant une dose de corticoïdes > 5 mg 2 fois par jour de prednisone/prednisolone.
  4. Infection en cours ou autre affection médicale contre-indiquant l'utilisation de la prednisone/prednisolone (corticoïdes).
  5. Traitement antérieur du cancer de la prostate par kétoconazole > 7 jours.
  6. Traitement systémique avec un médicament de type azole (ex : fluconazole, itraconazole) dans les quatre semaines qui précèdent la randomisation.
  7. Hypertension artérielle non contrôlée (≥ 160 mmHg en systolique ou ≥ 95 mmHg en diastolique), l’ajustement d’un traitement antihypertenseur avant l’entrée dans l’essai est autorisé.
  8. Insuffisance hépatique sévère ou modérée.
  9. Hépatite virale active ou symptomatique ou maladie hépatique chronique, excepté une maladie de Gilbert.
  10. Antécédent de dysfonctionnement de l’hypophyse ou des glandes surrénales.
  11. Carcinome à petites cellules de la prostate.
  12. Cardiopathie clinique importante connue mise en évidence par un infarctus du myocarde ou évènement thrombotique artériel au cours des 6 derniers mois, angine de poitrine grave ou instable ou cardiopathie de classe II-IV (NYHA) ou FEVG < 50% lors de la visite initiale.
  13. Fibrillation auriculaire ou autre arythmie cardiaque exigeant un traitement.
  14. Autre cancer dont la probabilité de rechute est ≥ 30% dans les 24 mois, excepté un cancer cutané avec mélanome bénin.
  15. Allergie, hypersensibilité ou intolérance connue à l’acétate d’abiratérone ou à la prednisone.
  16. Administration d'un traitement expérimental dans les 30 jours qui précèdent l’administration du traitement à l’étude.
  17. Participation à un autre essai thérapeutique impliquant la prise d'un médicament expérimental.
  18. Suivi clinique impossible pour des raisons psychologiques, familiales, sociales ou géographiques.
  19. Personnes privées de liberté ou sous tutelle.

Calendrier prévisionnel

Lancement de l'étude : Novembre 2013
Fin estimée des inclusions : Octobre 2018
Nombre de patients à inclure : 916 dont 300 en France

Etablissement(s) participant(s)

> Centre Antoine Lacassagne (CAL)

(06) Alpes-Maritimes

Dr. Marie-Eve CHAND-FOUCHE
Investigateur principal

> Centre Azuréen de Cancérologie (CAC)

(06) Alpes-Maritimes

Dr. Philippe RONCHIN
Investigateur principal

> Institut Paoli-Calmettes (IPC)

(13) Bouches-du-Rhône

Dr. Gwenaëlle GRAVIS
Investigateur principal

> CHRU de Marseille

(13) Bouches-du-Rhône

Dr. Xavier MURACCIOLE - Hôpital de la Timone
Investigateur principal

> Hôpital Privé Toulon-Hyères Sainte-Marguerite

(83) Var

Dr. Jean-François BERDAH
Investigateur principal

> Centre Hospitalier Intercommunal de Toulon La Seyne-sur-mer (CHITS) - Hôpital Sainte Musse

(83) Var

Dr. Pierre GUILLET
Investigateur principal

> Institut Sainte-Catherine (ISC)

(84) Vaucluse

Mme Lysian CARTIER
Investigateur principal

Coordonnateur(s)

Pr. Karim FIZAZI

Gustave Roussy - CLCC Villejuif

Téléphone : 01 42 11 62 64

Email : karim.fizazi@gustaveroussy.fr

Promoteur(s)

UNICANCER

Mme Muriel HABIBIAN

Chef de Projet

Téléphone : 01 76 64 78 07

Email : m-habibian@unicancer.fr

Dernière mise à jour le 19 février 2018