GFPC 02-15 - REFRACT
Etude de phase II multicentrique de l’évaluation du nintédanib (Vargatef®) associé au docétaxel en deuxième ligne de traitement chez des patients présentant un cancer bronchique non à petites cellules non épidermoïde stade IV en progression et réfractaire

Phase : II

Type d'essai : Interventionnel

Etat de l'essai : Ouvert

Objectif principal

Evaluer l'efficacité de l'association docétaxel (75 mg/m² J1) - nintédanib (Vargatef®) (200 mg x 2/jr de J2 à J21) en terme de survie sans progression à 12 semaines chez des patients porteurs d’un CBNPC non épidermoïde stade IV réfractaire après une première ligne de chimiothérapie à base d’un doublet sels de platine et drogue de troisième génération (utilisation du bévacizumab possible).

Objectifs secondaires

Evaluer à 12 mois (fin du suivi) la médiane de survie sans progression.
Evaluer à 12 mois (fin du suivi) la médiane de survie globale.
Evaluer le taux de réponse (meilleure réponse observée) selon des critères RECIST 1.1.
Evaluer la toxicité toutes les 3 semaines durant le traitement critère NCI-CTC V4.0).
Evaluer la qualité de vie toutes les 6 semaines et durant le traitement.

Résumé / Schéma de l'étude

Traitement : stratégie expérimentale docétaxel 75 mg/m² IV à J1 + nintedanib (Vargatef®) 200 mg x 2 /jr per os de J2 à J21 inclus jusqu’à progression ou toxicité jugée inacceptable. Les patients ayant interrompu leur traitement pour toxicité seront suivis jusqu’à la fin de l’étude pour identifier la survenue d’un décès ou d’une progression.
Cycles consécutifs d’une durée de 21 jours. Une monothérapie par nintédanib (Vargatef®) ou docétaxel sera possible après 4 cycles de bithérapie.

Il sera effectué une étude selon le Plan d’A’HERN pour déterminer le pourcentage de survie sans progression à 12 semaines (objectif principal).
Il sera en outre effectué un suivi sur 12 mois permettant de décrire la médiane de la survie sans progression à la fin du suivi (objectif secondaire).

Critères d'inclusion

  1. CBNPC non épidermoïde prouvé cytologiquement ou histologiquement de stade IV.
  2. Patients sans mutation activatrice de l’EGFR.
  3. Patients sans réarrangement de l’ALK.
  4. Présence d'au moins une cible mesurable selon les règles du RECIST 1.1, en territoire non irradié
  5. Maladie réfractaire définie par la documentation d’une progression pendant la première ligne de chimiothérapie à base de sels de platine (4 cycles maximum) et drogue de 3ème génération (utilisation du bévacizumab possible mais pas du docétaxel) selon RECIST V 1.1.
  6. Age de 18 ans au moins et < 75 ans.
  7. Statut de performance (PS) de 0 ou 1.
  8. Espérance de vie estimée à plus de 12 semaines.
  9. Pas d’antécédent d’une autre tumeur maligne durant les 5 dernières années, excepté pour les carcinomes traités de manière adéquate in situ du col de l’utérus ou basocellulaire ou encore carcinome spinocellulaire de la peau.
  10. Fonction adéquate des organes, témoignée par les résultats de laboratoire d’analyse de moins de trois semaines précédent l’inclusion :
    1. Fonction hépatique normale : bilirubine < 1.5 x LSN, ALAT et ASAT < 2.5 x LSN ou < 5 x LSN dans le cas de métastases dans le foie.
    2. Fonction rénale  : calcul de la clairance de la créatinine au moins > à 45mL/min.
    3. Calcémie normale.
    4. Fonction hématologique : nombre absolu de polynucléaires neutrophiles > 1.5 x 109/L et/ou plaquettes > 100 x 109/L, hémoglobine > 8 g/dL.
  11. Les femmes en âge de procréer doivent utiliser une méthode efficace de contraception ainsi qu’une contraception mécanique pendant et jusqu’à 6 mois après la fin du traitement.
  12. Les hommes doivent utiliser une contraception efficace durant et jusqu’à jusqu’à 6 mois après la période de traitement.
  13. Un consentement éclairé à participer à l’étude doit être signé.
  14. Patient affilié ou bénéficiaire de la sécurité sociale française.
  15. Traitement antiagrégant : l’aspirine est autorisé si < 325 mg/jr (traitement par dypiridamole , ticlopidine, clopidrogel n’est pas autorisé).

Critères de non-inclusion

  1. Hypersensibilité connue aux médicaments de l’essai (nintédanib (Vargatef®), docétaxel), à l'arachide ou au soja, à leurs excipients ou un de leurs constituants.
  2. Patients ayant participé antérieurement à une RBM sur médicament, en période d’exclusion.
  3. Précédent traitement avec docétaxel.
  4. Cancer pulmonaire à petites cellules, cancer pulmonaire épidermoïde, cancer pulmonaire neuroendocrine.
  5. Précédente thérapie avec VEGF inhibiteurs, excepté bévacizumab.
  6. Tumeur cavitaire ou nécrotique avec preuve radiologique au dépistage.
  7. Tumeur centrale localement identifiée par preuve radiographique d’invasion des vaisseaux sanguins.
  8. Chimiothérapie, hormonothérapie, immunothérapie, ou thérapie avec anticorps monoclonal ou petits inhibiteurs de tyrosine kinase, dans les 4 semaines précédentes.
  9. Toxicité non résolue due au traitement précédent de grade > 1 (exceptée l’alopécie).
  10. Métastases cérébrales symptomatiques (un traitement par corticoïdes est permis si les doses administrées sont stables pendant au moins un mois avant l’inclusion).
  11. Hypertension artérielle non contrôlée.
  12. Radiothérapie (excepté radiothérapie à visée antalgique sur un os) avant les 3 semaines précédentes par imagerie de référence.
  13. D’autres maladies graves simultanées (insuffisance cardiaque congestive, angor instable, arythmie signifiante ou infarctus du myocarde dans les 12 mois précédents le début de l’étude).
  14. Patient traité par Dipyridamole, Ticlopidine, Clopidogrel.
  15. Troubles psychiatriques ou neurologiques ne permettant pas au patient de comprendre la nature et les contraintes de l’étude.
  16. Neuropathie périphérique de grade au moins > à 1.
  17. Infection incontrôlée.
  18. Syndrome cave.
  19. Autres troubles organique incluant une prévention dans le traitement.
  20. Syndrome de malabsorption.
  21. Grossesse et allaitement.
  22. Chirurgie inférieure à deux mois précédents l’inclusion.
  23. Suivi impossible.
  24. Patient sous sauvegarde de justice (tutelle, curatelle, incarcération).

Calendrier prévisionnel

Lancement de l'étude : Septembre 2015
Fin estimée des inclusions : Janvier 2018 (période de recrutement prolongée)
Nombre de patients à inclure : 59

Etablissement(s) participant(s)

> Centre Hospitalier Intercommunal de Gap Les Alpes du Sud (CHICAS)

(05) Hautes-Alpes

> Hôpital Européen

(13) Bouches-du-Rhône

Dr. Jacques LE TREUT
Investigateur principal

> CHRU de Marseille

(13) Bouches-du-Rhône

Dr. Laurent GREILLIER - Hôpital Nord
Investigateur principal

> Institut Paoli-Calmettes (IPC)

(13) Bouches-du-Rhône

Dr. Anne MADROSZYK
Investigateur principal

> Centre Hospitalier du Pays d'Aix - Centre Hospitalier Intercommunal Aix-Pertuis

(13) Bouches-du-Rhône

Dr. Stéphanie MARTINEZ
Investigateur principal

Coordonnateur(s)

Pr. Alain VERGNENEGRE

CHU Limoges

Email : alain.vergnenegre@unilim.fr

Promoteur(s)

CHU Limoges

Mr. Abdeslam BENTALEB

Chef de Projet

Téléphone : 05 55 05 68 77

Email : abdeslam.bentaleb@chu-limoges.fr

Dernière mise à jour le 06 août 2018