PRODIGE 25 - FFCD 1101 - FOLFA
Etude de phase II randomisée évaluant l'aflibercept associé au schéma LV5FU2 en première ligne de traitement des cancers colorectaux métastatiques non résécables

Phase : II

Type d'essai : Interventionnel

Thème spécifique : Sujets Agés

Etat de l'essai : Ouvert

Objectif principal

Evaluer le taux de patients vivants et sans progression radiologique dans les 6 mois (RECIST 1.1) selon l'investigateur.​

Objectifs secondaires

Tolérance de l’association LV5FU2 aflibercept (toxicités gradées selon le NCI-CTC v4.0).
Qualité de vie : EORTC QLQ-C30 et temps jusqu’à détérioration définitive de la qualité de vie.
Survie globale à 1 an.
Meilleure réponse au traitement de l’étude (RECIST V1.1) selon l’investigateur.
Taux de patients vivants et sans progression radiologique dans les 6 mois (RECIST 1.1) selon la relecture centralisée.
Taux de patients vivants et sans progression radiologique à 1 an (RECIST 1.1) selon l’investigateur.
Taux de patients vivant et sans progression clinique et/ou radiologique à 6 mois et à 1 an selon l’investigateur.
Résécabilité à visée curative.
Caractère pronostique des polymorphismes de la thymidylate synthase (TS) dans les 6 mois.

Résumé / Schéma de l'étude

Les patients seront traités tous les 14 jours par LV5FU2 simplifié toutes les 2 semaines : acide folinique 400 mg/m2 IV en 90 minutes, puis 5FU 400 mg/m2 en bolus IV à J1, suivis d’une perfusion continue de 5FU 2400 mg/m2 en 46 heures ; ce traitement pourra être précédé ou non d’une perfusion IV d’aflibercept 4 mg/kg en perfusion d’1 heure.

Critères d'inclusion

  1. Age ≥  65 ans.
  2. Etat général OMS inférieur à 2.
  3. Adénocarcinome du rectum ou du côlon métastatique prouvé histologiquement sur la tumeur primitive ou une métastase.
  4. Métastase(s) non résécable(s) et/ou patient non opérable.
  5. Métastases non ou peu symptomatiques.
  6. Au moins une cible mesurable selon les critères RECIST v1.1 non préalablement irradiée.
  7. Absence de traitement antérieur de la maladie métastatique. Une chimiothérapie antérieure en situation adjuvante achevée 6 mois ou plus avant le diagnostic de métastase est autorisée.
  8. Bilan biologique adéquat : Hb ≥ 9 g/dL, polynucléaires neutrophiles ≥ 1500/mm3, plaquettes ≥ 100 000/mm3, bilirubine totale ≤ 1.5 x LSN, clairance de la créatinine > 50 mL/min (formule de Cockroft and Gault), créatininémie < 1,5 x LSN, phosphatase alcaline < 5 x LSN, ASAT et ALAT ≤ 5 x LSN, gamma GT < 5 x LSN.
  9. Protéinurie (bandelette) < 2+ ; si ≥ 2+, faire protéinurie des 24 heures qui doit être ≤ 1g.
  10. Les patients traités par anticoagulant (coumadine, wafarine) sont incluables si une surveillance étroite de l’INR peut être effectuée. Un changement de traitement anticoagulant pour une héparine de bas poids moléculaire est préférable selon le respect des indications.
  11. Génotypage centralisé de la thymidylate synthase (TS) sur l’ADN sanguin.
  12. Patient ayant signé le consentement éclairé.

Critères de non-inclusion

  1. Patients dont la tumeur primitive est en place et présentant des symptômes cliniques (occlusion, hémorragie).
  2. Présence de métastases cérébrales, de compression non contrôlée de la moelle épinière, de méningite carcinomateuse, de signes d’atteinte cérébrale ou leptoméningée.
  3. Hypercalcémie non contrôlée.
  4. Hypertension non contrôlée (PAS > 150 mmHg et PAD > 100 mmHg) ou antécédent de crise d’hypertensive ou d’encéphalopathie hypertensive.
  5. Toute affection évolutive non équilibrée au cours des 6 derniers mois : insuffisance hépatique, insuffisance rénale, insuffisance respiratoire.
  6. Atteinte suivantes au cours des 6 mois précédant l’inclusion : infarctus du myocarde, angine de poitrine sévère/instable, pontage aorto-coronarien, insuffisance cardiaque congestive de classe NYHA III ou IV, accident vasculaire cérébral ou accident ischémique transitoire.
  7. Atteintes suivantes au cours des 3 mois précédant l’inclusion : saignement/hémorragie gastro-intestinal(e) de grade 3 ou 4, ulcère peptique résistant au traitement, oesophagite ou gastrite ulcérée, maladie infectieuse ou inflammatoire de l’intestin, diverticulite, embolie pulmonaire ou autre événement thromboembolique non contrôlé, fractures osseuses non cicatrisées.
  8. Acte chirurgical important dans les 28 jours précédant le début du traitement.
  9. Traitements anti-tumoraux autres que ceux de l’étude (chimiothérapie, thérapie ciblée, immunothérapie).
  10. Syndrome d’immunodéficience acquise connu (maladies liées au SIDA) ou infection à VIH connue nécessitant un traitement antirétroviral.
  11. Carcinose péritonéale macro-nodulaire (risque de perforation).
  12. Antécédents d’hémopathie maligne ou de cancer excepté ceux traités depuis plus de 5 ans et considérés comme guéris, les carcinomes in situ du col utérin et les cancers cutanés traités (mélanome exclu).
  13. Toute contre-indication aux médicaments utilisés dans l’étude.
  14. Patients sous nouveaux anticoagulants oraux (type rivaroxaban Xarelto®, apixaban Eliquis®, dabigatran Pradaxa®) sauf si relais par AVK.
  15. Impossibilité de se soumettre au suivi médical de l’essai pour des raisons géographiques, sociales ou psychiques.

Calendrier prévisionnel

Lancement de l'étude : Mai 2015
Fin estimée des inclusions : Novembre 2018 (prolongation des inclusions, 72 patients au 28/03/18)
Nombre de patients à inclure : ​118 patients

Informations complémentaires

Etude ancillaire : étude des lymphocytes Treg sur des prélèvements sanguins et étude des récepteurs au VEGF sur échantillon tumoral.

Etablissement(s) participant(s)

> Centre Hospitalier du Pays d'Aix - Centre Hospitalier Intercommunal Aix-Pertuis

(13) Bouches-du-Rhône

Dr. Sophie NAHON
Investigateur principal

> CHRU de Marseille

(13) Bouches-du-Rhône

Pr. Jean-François SEITZ - Hôpital de la Timone
Investigateur principal

> CHRU de Marseille

(13) Bouches-du-Rhône

Dr. Mohamed GASMI - Hôpital Nord
Investigateur principal

> Hôpital Européen

(13) Bouches-du-Rhône

Dr. Yves RINALDI
Investigateur principal

> Centre Hospitalier d'Arles Joseph Imbert

(13) Bouches-du-Rhône

Coordonnateur(s)

Dr. Jean Louis LEGOUX

Hôpital de La Source - CHR Orléans

Téléphone : 02 38 51 47 04

Email : jean-louis.legoux@chr-orleans.fr

Promoteur(s)

Féderation Francophone de Cancérologie Digestive (FFCD)

Mme Marie MOREAU

Chef de Projet

Téléphone : 03 80 39 34 04

Email : marie.moreau@u-bourgogne.fr

Dernière mise à jour le 04 janvier 2019