EUROPE
Validation prospective d’un modèle prédictif de réponse au Romiplostim (Nplate®) chez les patients atteints d’un syndrome myélodysplasique de score IPSS de faible risque ou intermédiaire-1 et de thrombocytopénie

Phase : II

Type d'essai : Interventionnel

Etat de l'essai : Ouvert

Objectif principal

Étudier de manière prospective l’existence d’un modèle prédictif de réponse au Romiplostim en fonction du dosage initial de TPO et de l’historique transfusionnel chez les patients thrombopéniques SMD de risque faible ou int-1 selon l’IPSS.

Objectifs secondaires

La toxicité et la tolérance au produit.
Les évènements hémorragiques.
Le taux de transformation en LAM.
L’ évolution du pourcentage de blastes circulants pendant la période de traitement.
Identifier les paramètres moléculaires associés à une réponse ou à la progression.

Résumé / Schéma de l'étude

Les patients éligibles sont inclus et stratifiés en 3 cohortes en fonction de leur taux initial de thrombopoïétine (TPO) et leur historique transfusionnel.
Les patients reçoivent au moins 4 mois de traitement par Romiplostim (Nplate®) 750 µg par semaine en une injection sous-cutanée, en l’absence de survenue d’une progression.
La réponse plaquettaire est évaluée après 4 mois. Les patients répondeurs poursuivent le traitement pendant 8 mois supplémentaires. La réponse plaquettaire sera réévaluée toutes les 4 semaines.
En cas de progression ou perte de réponse au-delà de 4 mois, les patients sortent d’étude.
Après 12 mois de traitement, tous les patients sortent d’étude.

Critères d'inclusion

  1. Les patients doivent comprendre et signer le consentement éclairé.
  2. Les patients doivent être capables de se rendre aux visites médicales nécessaires à cette étude et adhérer au suivi protocolaire.
  3. Âge 18 ans et plus.
  4. SMD (OMS 2008), risque faible ou int-1 avec blastes médullaires < 5%.
  5. Deux bilans plaquettaires disponibles dans les 4 semaines avant la stratification et à distance de 7 jours minimum depuis la dernière transfusion de plaquettes. Un des 2 bilans peut être antérieur à la date de signature du consentement.
    1. Avec taux de plaquettes ≤ 30 G/L, sans aucun résultat supérieur à 30 G/L pendant la période de screening associé ou non à un antécédent hémorragique lié au SMD.
    2. OU Avec un taux de plaquettes < 50 G/L, sans aucun résultat supérieur à 60 G/L pendant la période de screening ET associé à un antécédent hémorragique lié au SMD.
  6. Une fonction hépatique adéquate définie par : ALAT et ASAT ≤ 3 x LSN et Bilirubine totale ≤ 2 x LSN.
  7. Un myélogramme et un caryotype dans les 8 semaines avant la première administration du Romiplostim (sous réserve de disponibilité du matériel nécessaire à la relecture centralisée).
  8. Les femmes en âge de procréer doivent :
    1. Utiliser une contraception efficace sans interruption (4 semaines minimum avant et 2 mois après la période de traitement par Romiplostim).
    2. Accepter de réaliser un test de grossesse (sensibilité minimal à 25 mUI/ml) dans les 3 jours minimum avant le début de traitement.

Critères de non-inclusion

  1. Femmes enceintes ou allaitantes.
  2. SMD de score IPSS int-1 avec blastose médullaire ≥ 5%, int-2 ou haut risque.
  3. Taux de blastes médullaires au screening ≥ 5% sur la relecture centralisée.
  4. Traitement antérieur par un facteur de croissance de la thrombopoïétine (TPO) ou autre agoniste TPO.
  5. Antécédents de greffe de cellules souches hématopoïétiques, de leucémie, d’anémie aplasique ou de pathologie de la moelle osseuse autre que le SMD.
  6. Maladie active ou non contrôlée (incluant infections ou cancer).
  7. Angine de poitrine instable, insuffisance cardiaque congestive (NYHA > II), hypertension non contrôlée.
  8. Antécédent de thrombose artérielle dans l’année précédant le screening.
  9. Antécédent de thrombose veineuse nécessitant un traitement par anticoagulant.
  10. Antécédent de traitement par VIDAZA (IV, SC).
  11. Traitement par REVLIMID, agent stimulant l’érythropoïèse, ou facteurs de croissance (Peg-GSCF, GCSF, GM-CSF, IL-11), sans wash out de 4 semaines avant la 1ère administration de Romiplostim.
  12. Hypersensibilité ou allergie à un produit dérivé de la bactérie E. coli (Nplate, Infergen, Neupogen, Somatropin, Actimmune).
  13. Patient sans wash-out de 30 jours au minimum depuis la dernière administration d’un traitement à l’étude.
  14. Condition médicale ou psychiatrique empêchant le suivi de l’essai.

Calendrier prévisionnel

Lancement de l'étude : Juin 2015
Fin estimée des inclusions : Juillet 2018
Nombre de patients à inclure : 46 à 70 en France (90 en France et en Allemagne)

Informations complémentaires

Étude biologique :
Relecture centralisée des myélogrammes et des numérations sanguines (Morphologie et surveillance des éventuelles progressions en leucémie aigüe).
Bilan centralisé pour l’évaluation du taux de thrombopoïétine.
Banque Biologique (Bio-Banque) : conservation des échantillons de moelle osseuse et de sang, conservation des prélèvements buccaux des patients.

Etablissement(s) participant(s)

> Institut Paoli-Calmettes (IPC)

(13) Bouches-du-Rhône

> Centre Hospitalier d'Avignon Henri Duffaut

(84) Vaucluse

Coordonnateur(s)

Dr. Lionel ADES

Hôpital Saint-Louis - AP-HP

Téléphone : 01 71 20 70 21

Email : lionel.ades@aphp.fr

Promoteur(s)

Groupe Francophone des Myelodysplasies (GFM)

Dernière mise à jour le 23 mars 2018