EORTC 1205
Étude randomisée de phase II de l’EORTC portant sur la pleurectomie/décortication (P/D) précédée ou suivie d’une chimiothérapie chez des patients atteints d’un mésothéliome pleural malin au stade précoce

Phase : II

Type d'essai : Interventionnel

Thème spécifique : Cancers Rares

Etat de l'essai : Ouvert

Objectif principal

Évaluer la faisabilité d’une P/D immédiate suivie d’une chimiothérapie à base de cisplatine/pémétrexed ou d’une P/D différée après une chimiothérapie à base de cisplatine/pémétrexed chez des patients atteints d’un mésothéliome pleural malin au stade précoce.

Résumé / Schéma de l'étude

BRAS A : P/D immédiate suivie de trois cycles de chimiothérapie (pémétrexed 500 mg/m2 et cisplatine 75 mg/m2, les deux médicaments étant administrés au Jour 1, toutes les trois semaines) chez les patients n’affichant pas de progression.
BRAS B : trois cycles de chimiothérapie (même schéma) suivis d’une P/D, chez les patients n’affichant pas de progression.
Quatre semaines (± 2 semaines) seront autorisées entre l’évaluation tumorale de référence et l’initiation du traitement (chirurgie ou chimiothérapie).
La randomisation devra avoir lieu dès que possible après l’évaluation tumorale de référence.

Critères d'inclusion

  1. Patients âgés de 18 ans ou plus, atteints d’un mésothéliome pleural malin confirmé par voie pathologique. Tous les sous-types histologiques sont acceptés.
  2. Stade cT1-3, N0-2, M0 selon la classification TNM de l’UICC. Un scanner FDG-TEP-TDM indiquant l’absence d’atteinte M1, N3 des ganglions sus-claviculaires et cœliaques est nécessaire. Aucune invasion clinique des structures médiastinales (cœur, aorte, colonne vertébrale, œsophage, etc) et invasion diffuse de la paroi thoracique (T4) ne sont acceptables. Les lésions focales de la paroi thoracique sont acceptables.
  3. Aucun traitement antérieur quelconque contre le mésothéliome n’est autorisé, notamment l’irradiation de suivi prophylactique après des procédures diagnostiques.
  4. Indice de performance 0–1.
  5. Patients aptes à recevoir une chimiothérapie et à subir une pleurectomie/décortication avec ablation éventuelle de l’hémidiaphragme et du péricarde. Le chirurgien et le pneumologue en charge doivent juger de l’aptitude requise avant l’inclusion, en tenant compte des résultats de tous les examens pertinents (c.-à-d. pulmonaires, cardiaques).
  6. Aucun antécédent d’autre tumeur maligne au cours des trois dernières années, à l’exception d’un carcinome in situ du col de l’utérus ou d’un carcinome basocellulaire ou spinocellulaire de la peau.
  7. Aucune neuropathie motrice ou sensorielle périphérique préexistante de grade > 1 selon les critères CTCAE v4.0.
  8. Aucun épanchement pleural cliniquement significatif ne pouvant être pris en charge par thoracentèse ou pleurodèse (selon la pratique de l’établissement). Si une pleurodèse est envisagée, elle doit être effectuée avant la randomisation.
  9. Aucune morbidité cardiovasculaire significative (évaluée par le cardiologue) n’empêchant la chirurgie.
  10. Fonctionnement adéquat des organes, tel que mis en évidence par les résultats de laboratoire qui suivent au cours des deux semaines (+/ 3 jours) précédant la randomisation avec un écart tampon par rapport aux valeurs normales de +/- 5 % pour l’hématologie et de +/- 10 % pour la biochimie [à l’EXCEPTION du débit de filtration glomérulaire]. Sont acceptables les valeurs suivantes :
    1. Numération absolue des neutrophiles > 1 500/l.
    2. Numération plaquettaire > 100 000/l.
    3. Hémoglobine > 11,0 g/dl ou 7 mmol/l.
    4. Bilirubine totale ≤ 1,5 x LSN.
    5. SGOT (ASAT), SGPT (ALAT) et phosphatase alcaline ≤ 2,5 × LSN.
    6. Débit de filtration glomérulaire (DFG) ≥ 50 ml/min selon la formule Cockcroft et Gault.
  11. Aucune maladie systémique sévère non contrôlée (p. ex., maladie cardiovasculaire, pulmonaire ou métabolique cliniquement significative, troubles de la cicatrisation, ulcères, ou fractures osseuses, infection connue par le VIH, infection active par le virus de l’hépatite B et/ou C).
  12. Aucune intervention chirurgicale majeure ou lésion traumatique significative dans les 28 jours précédant la randomisation ou anticipation d’un recours nécessaire à une intervention chirurgicale majeure (autre qu’une P/D) pendant la période du traitement à l’étude.
  13. Aucun antécédent d’administration d’un traitement expérimental au cours des 28 jours précédant la randomisation.
  14. Aucun antécédent d’intolérance au pémétrexed et/ou au cisplatine.
  15. Les femmes en âge de procréer (FAP) doivent afficher un résultat négatif au test de grossesse sérique (ou urinaire) dans les trois jours précédant l’initiation de la chimiothérapie/de l’intervention chirurgicale. Les patients en âge/en mesure de procréer doivent utiliser des mesures contraceptives adéquates, telles que définies par l’investigateur, pendant la période du traitement à l’étude et au cours des trois mois au moins suivant le dernier traitement à l’étude. Les méthodes contraceptives hautement efficaces sont définies comme celles associées à un faible taux d’échec (c.-à-d. moins de 1 % par an) lorsqu’elles sont utilisées de manière régulière et correcte. Les patientes qui allaitent doivent interrompre l’allaitement avant l’initiation de la chimiothérapie/de l’intervention chirurgicale et jusqu’à trois mois après le dernier traitement à l’étude.
  16. Absence de problème psychologique, familial, sociologique ou géographique quelconque pouvant compromettre l’observance au protocole de l’étude et du programme de suivi ; ces problèmes doivent faire l’objet d’une discussion avec le patient avant l’inclusion dans l’essai. Absence de tout(e) autre inaptitude ou refus de se conformer aux exigences du protocole tel qu’évalué par l’investigateur.
  17. Avant l’inscription du patient, un consentement éclairé écrit doit être remis au patient conformément aux recommandations de l’ICH/BPC et aux réglementations nationales/locales.

Calendrier prévisionnel

Lancement de l'étude : Septembre 2016
Fin estimée des inclusions : Septembre 2019
Nombre de patients à inclure : 64

Etablissement(s) participant(s)

> CHRU de Marseille

(13) Bouches-du-Rhône

Hopital Nord

Coordonnateur(s)

Pr. Jan Van MEERBEECK

UZ Antwerpen - Belgium

Promoteur(s)

European Organisation for Research and Treatment of Cancer - (EORTC)

Dernière mise à jour le 23 octobre 2017