IFCT-1401 BR31
Etude prospective de phase III, en double aveugle, contrôlée, comparant une thérapie adjuvante, le MEDI4736, à un placebo chez des patients présentant un cancer du poumon non à petites cellules complètement réséqué

Phase : III

Type d'essai : Interventionnel

Etat de l'essai : Ouvert

Objectif principal

Evaluer l’impact d’une thérapie adjuvante (le MEDI4736), administrée pendant un an, sur la survie sans maladie (récidive et 2nd cancer) de patients présentant un cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) complètement réséqué, PD-L1 positif, en comparaison au placebo.

Objectifs secondaires

Survie sans maladie (récidive et 2nd cancer) de tous les patients randomisés.
Survie globale des patients PD-L1 positif.
Survie globale de tous les patients randomisés.
Survie spécifique au cancer bronchique des patients PD-L1 positif ainsi que de tous les patients randomisés.
Evaluer la nature, la sévérité et la fréquence des toxicités dans les deux bras.
Evaluer la qualité de vie dans les deux bras chez les patients PD-L1 positif et tous les patients randomisés.
Déterminer le gain de survie jugé nécessaire pour que le traitement adjuvant soit considéré comme utile et les facteurs influençant ce choix.
Déterminer les ratios coût-efficacité et coût-utilité incrémentaux du MEDI4736.
Evaluer la valeur pronostique et prédictive de l’expression de PD-L1.
Evaluer les changements dans les cytokines plasmatiques/sériques et d’autres biomarqueurs sanguins et tissulaires après traitement par MEDI4736 et au premier évènement tumoral (récidive ou 2nd cancer).
Explorer les polymorphismes pouvant être associés aux résultats.

Résumé / Schéma de l'étude

Randomisation 2 pour 1 en faveur du bras de traitement (bras A) :
Bras A : MEDI4736 20 mg/kg.
Bras B : placebo 20 mg/kg.
Le traitement sera délivré toutes les 4 semaines, jusqu'à 12 mois ou sera arrêté avant en cas de récidive, second cancer ou toxicité inacceptable.

Critères d'inclusion

  1. Cancer Bronchique Non à Petites Cellules (CBNPC) prouvé histologiquement. Le patient doit avoir une histologie adéquate. Il doit avoir signé le consentement pour la récupération du bloc tumoral, ce dernier doit être disponible pour envoi après l’inclusion. L’impossibilité de fournir le bloc pour l’évaluation de l’expression de PD-L1 rendra le patient inéligible. L’envoi de lames n’est pas autorisé. Après l’inclusion mais avant la randomisation, les blocs tumoraux doivent être envoyés pour l’évaluation de PD-L1 et le résultat doit être disponible avant la randomisation. En début d’essai, les patients ne seront pas sélectionnés en fonction de leur statut PD-L1. Après les 600 premiers patients randomisés, seuls les patients PD-L1 positifs seront randomisés. Remarque : les patients présentant plusieurs tumeurs synchrones ne seront pas éligibles du fait de l’incertitude sur leur statut PD-L1.
  2. Stade pTNM Ib (plus long diamètre ≥ 4 cm), II ou IIIa.
Chirurgie
  1. Pet-scan thoracique et IRM ou scanner cérébral pré-opératoires. Les patients chez qui ces examens n’ont pas été réalisés avant la chirurgie peuvent être inclus s’ils sont réalisés avant la randomisation.
  2. Résection chirurgicale complète du CBNPC primitif (exérèse macroscopique complète de la tumeur en fin de chirurgie et marges chirurgicales saines). La résection doit être faite par thoracoscopie vidéo-assistée ou par chirurgie ouverte.
  3. Les chirurgiens sont vivement encouragés à disséquer ou échantillonner toutes les stations ganglionnaires accessibles en accord avec les recommandations de la Société Européenne des Chirurgiens Thoraciques. En conséquence, un minimum de 3 stations ganglionnaires médiastinales en fonction du lobe, dont la station 7, et au moins une station ganglionnaire N1 (incluant ceux enlevés avec le poumon), devraient avoir été échantillonnées en fin de procédure.
  4. Si un scanner et/ou un pet-scan pré-opératoire font suspecter un envahissement ganglionnaire médiastinal, une exploration chirurgicale par médiastinoscopie ou échographie endobronchique devrait être faite. Les ganglions des stations 5 ou 6 peuvent être explorés par médiastinoscopie antérieure ou par thoracoscopie vidéo-assistée. Ceci peut également être fait au moment de la résection chirurgicale. Pour les stades IIIA, une dissection complète des ganglions médiastinaux devrait être faite.
  5. La chirurgie doit être une lobectomie, une sleeve, une bilobectomie ou pneumonectomie. La segmentectomie et la résection par wedge ne sont pas autorisées.
Traitement systémique antérieur
  1. Chimiothérapie pré-opératoire (à base de platine ou autre) non autorisée.
  2. Le patient doit avoir reçu de la chimiothérapie post-opératoire à base de platine. Les patients qui arrêtent la chimiothérapie post-opératoire à cause de toxicités sont éligibles.
  3. Si une chimiothérapie adjuvante à base de platine est administrée, il est fortement recommandé de la commencer dans les 8 semaines suivant la chirurgie.
  4. Les patients doivent avoir récupérés de toutes les toxicités aigues, réversibles de la chimiothérapie (à l’exclusion de l’alopécie).
  5. Les patients qui n’ont pas reçus de chimiothérapie adjuvante et qui répondent à tous les autres critères d’inclusion seront éligibles si :
    1. Une chimiothérapie adjuvante a été proposée à tous les patients éligibles à celle-ci avant toute discussion sur l’essai et cela doit être documenté.
    2. Le patient a refusé la chimiothérapie adjuvante après avoir eu les informations appropriées et le temps adéquat pour prendre sa décision et l’investigateur pense que celle-ci est définitive.
    3. Selon l’investigateur, la chimiothérapie adjuvante est contre-indiquée à cause d’une maladie intercurrente sous-jacente/résultats d’analyses anormaux considérés comme étant non réversibles dans un délai raisonnable pour que le patient soit éligible à un traitement adjuvant. Cela doit être documenté.
  6. Aucun traitement anti-tumoral autre que le traitement adjuvant n’est autorisé.
Radiothérapie
  1. Radiothérapie pré-opératoire, post-opératoire ou planifiée non autorisée.
Délai entre chirurgie, chimiothérapie et randomisation
  1. Un délai minimal de 3 semaines doit être respecté entre la chirurgie du CNBPC et la randomisation. Un délai minimal de 4 semaines doit être respecté pour les autres types de chirurgie. Une cicatrisation complète de la plaie est nécessaire après toute chirurgie.
  2. Pour les patients ne recevant pas de chimiothérapie adjuvante, un délai maximal de 10 semaines est autorisé entre la chirurgie et la randomisation.
  3. Pour les patients recevant la chimiothérapie adjuvante, un délai minimal de 2 semaines doit être respecté entre la dernière dose de chimiothérapie et la randomisation sans dépasser 10 semaines. 
Patient
  1. Performans Status OMS 0 ou 1.
  2. Hématologie (faite dans les 14 jours précédant la randomisation) : si le patient présente une anémie, celle-ci doit être asymptomatique et ne doit pas avoir décompensée. Les transfusions sont autorisées. Neutrophiles ≥ 1,5x109/L ou ≥ 1500/µL ; Plaquettes ≥ 100x109/L ou ≥ 100 000/µL.
  3. Biochimie (faite dans les 14 jours précédant la randomisation) : Bilirubine totale dans les limites de la normale (à l’exclusion du syndrome de Gilbert) ; Phosphatase alcaline ≤ 2,5 x LSN ; ASAT et ALAT ≤ 2,5 x LSN ; Clairance de la créatinine ≥ 50 mL/min (formule de Cockcroft).
  4. Patient capable (parlant suffisamment le français) et volontaire pour compléter les questionnaires de qualité de vie, les questionnaires économiques et autres. Les questionnaires à l’inclusion doivent être complétés dans le délai requis avant la randomisation. L’incapacité (illettrisme, perte de la vue ou autre raison équivalente) à compléter le questionnaire ne rend pas le patient inéligible pour l’étude. Les patients capables mais ne souhaitant pas compléter les questionnaires sont eux inéligibles.
  5. Consentement éclairé du patient obtenu conformément à la législation en vigueur.
  6. Le patient doit être disponible pour le traitement et le suivi. L’investigateur doit s’assurer que les patients randomisés seront disponibles pour la documentation complète du traitement, des évènements indésirables et des suivis.
  7. Le traitement doit débuter dans les deux jours suivant la randomisation.
  8. Age ≥ 18 ans.

Critères de non-inclusion

  1. Antécédent de cancer à l’exception du : cancer de la peau non mélanome traité de façon adéquate, cancer du col in situ traité de façon curative ou toute autre cancer traité de façon curative sans signes de maladie depuis plus de 5 ans suivant la fin du traitement et qui, selon le médecin, ne présente pas de risque de récidive substantiel.
  2. Histologie mixte à petites cellules et non à petites cellules ou tumeur carcinoïde pulmonaire.
  3. Antécédent de maladie auto-immune incluant mais non limité à myasthénie, myosite, hépatite auto-immune, lupus érythémateux, polyarthrite rhumatoïde, syndrome du côlon irritable, syndrome des antiphospholipides, granulomatose de Wegener, syndrome de Sjrögen, syndrome de Guillain-Barré, sclérose en plaque, vascularite ou glomérulonéphrite. Remarque : les patients présentant une maladie de Basedow et/ou un psoriasis n’ayant pas nécessité de traitement systémique dans les deux années précédant la randomisation sont éligibles. 
  4. Antécédent d’immunodéficience innée, antécédent de transplantation allogénique d’organe, utilisation d’agent immunosuppresseur dans les 28 jours précédant la randomisation ou antécédent de toxicité sévère à médiation immunitaire (grade 3 ou 4) d’un traitement immunitaire précédent. Remarque : les corticostéroïdes inhalée ou nasaux ou les stéroïdes systémiques n’excédant pas 10 mg/jour de prednisone ou équivalent sont autorisés.
  5. Vaccin vivant atténué administré dans les 30 jours précédant la randomisation.
  6. Antécédent d’hypersensibilité au MEDI4736 ou à un de ses excipients.
  7. QTc moyen > 470 msec sur l’ECG du screening mesuré en utilisant les méthodes standard ou antécédents familiaux de syndrome du QT long.
  8. Maladies cardiovasculaires non traitées et/ou non contrôlées et/ou dysfonction cardiaque symptomatique (angor instable, insuffisance cardiaque congestive, infarctus du myocarde dans l’année précédente ou arythmie ventriculaire nécessitant un traitement, antécédent de bloc auriculo-ventriculaire du 2ème ou 3ème degré). Les patients présentant des antécédents cardiaques significatifs, même s’ils sont actuellement contrôlés, doivent avoir une fraction d’éjection ventriculaire gauche > 50% dans les 12 semaines précédant la randomisation.
  9. Traitement concomitant avec un autre traitement expérimental ou un autre traitement anticancéreux.
  10. Infection active ou non contrôlée, maladie sérieuse ou état de santé ne permettant pas la participation à l’essai du patient comprenant mais non limité à : antécédent connu de tuberculose, hépatite B ou C aigue connue par contrôle sérique, infection connue par le VIH.
  11. Femmes enceintes ou allaitantes. Les femmes en âge de procréer doivent avoir un test de grossesse urinaire négatif dans les 15 jours précédant la randomisation. Les femmes et les hommes en âge de procréer doivent être d’accord pour utiliser une contraception adéquate.

Calendrier prévisionnel

Lancement de l'étude : Octobre 2015
Fin estimée des inclusions : Octobre 2018
Nombre de patients à inclure : 1100 dont 400 en France

Etablissement(s) participant(s)

> Centre Antoine Lacassagne (CAL)

(06) Alpes-Maritimes

Dr. Josiane OTTO
Investigateur principal

> Institut Paoli-Calmettes (IPC)

(13) Bouches-du-Rhône

Dr. Anne MADROSZYK
Investigateur principal

> CHRU de Marseille

(13) Bouches-du-Rhône

Pr. Fabrice BARLESI - Hôpital Nord
Investigateur principal

> Centre Hospitalier Intercommunal de Toulon La Seyne-sur-mer (CHITS) - Hôpital Sainte Musse

(83) Var

Dr. Clarisse AUDIGIER-VALETTE
Investigateur principal

> Centre Hospitalier d'Avignon Henri Duffaut

(84) Vaucluse

Dr. Nicolas CLOAREC
Investigateur principal

> Institut Sainte-Catherine (ISC)

(84) Vaucluse

Dr. Werner HILGERS
Investigateur principal

Coordonnateur(s)

Pr. Virginie WESTEEL

CHU Besançon

Promoteur(s)

Intergroupe Francophone de Cancérologie Thoracique (IFCT)

Mr. Franck MORIN

Directeur

Téléphone : 01 56 81 10 45 (standard)

Email : franck.morin@ifct.fr

Dernière mise à jour le 19 septembre 2017