BLOCAGE-01
Etude de phase III randomisée visant à évaluer l’intérêt d’un traitement de maintenance en comparaison à une surveillance chez des patients âgés ayant un lymphome primitif du système nerveux central en rémission complète suite à une chimiothérapie de première ligne à base de méthotrexate à haute dose

Phase : III

Type d'essai : Interventionnel

Thème spécifique : Sujets Agés

Etat de l'essai : Ouvert

Objectif principal

Evaluer le bénéfice d’une chimiothérapie de maintenance en comparaison avec une surveillance simple.

Objectifs secondaires

Evaluer la qualité de vie des patients et des aidants.
Evaluer le taux de réponse à la chimiothérapie d’induction.
Evaluer la valeur pronostique et prédictive du coefficient ADC à l’IRM et des altérations de BCL6, 6q22, CDKN2A/P16.
Evaluer la valeur pronostique et prédictive de tolérance à la chimiothérapie des échelles gériatriques.
Evaluer la survie globale.
Evaluer la tolérance de la chimiothérapie de maintenance.
Evaluer les fonctions neurocognitives.

Résumé / Schéma de l'étude

Les patients reçoivent une chimiothérapie d’induction composée de rituximab par voie IV à J1 de la 1ère cure uniquement, du méthotrexate par voie IV toutes les 2 semaines, de la procarbazine PO à J1 et J7, de la vincristine par voie IV toutes les 2 semaines et de la méthylprednisolone de J1 à J5 de chaque cure. Ce traitement est répété pour 4 cures d’un mois.
4 semaines après la dernière dose de méthotrexate, les patients reçoivent une cure de consolidation à base de cytarabine par voie IV pour 2 jours. Deux perfusions supplémentaires de méthotrexate à deux semaines d’intervalle peuvent être proposées en cas de réponse partielle.
Un examen clinique et une IRM sont pratiqués à la 2ème et 4ème cure pendant la phase d’induction et après la cure de consolidation.

Les patients ayant eu une réponse complète suite à cette chimiothérapie d’induction sont randomisés en 2 bras :
- Bras A (contrôle) : les patients reçoivent une surveillance simple.
- Bras B (expérimental) : les patients reçoivent une chimiothérapie de maintenance composée de rituximab par voie IV à J1 pendant les 4 premières cures, du méthotrexate par voie IV à J1 et du témozolomide PO de J1 à J5 de chaque cure.
Ce traitement est répété pour 7 cures d’un mois.
 

Critères d'inclusion

  1. Age ≥ 60 ans.
  2. Lymphome primitif du système nerveux central nouvellement diagnostiqué et prouvé histologiquement ou cytologie positive du LCR ou du corps vitré.
  3. Réponse complète à l’IRM après la chimiothérapie d’induction (critères de l’IPCG).
  4. Indice de Karnofsky ≥ 40%.
  5. Absence de localisation systémique du lymphome, évaluée par un scanner thoraco-abdomino-pelvien et/ou un TEP-scanner.
  6. Fonction hématologique, hépatique et rénale adéquate.
  7. Fonction rénale : clairance de la créatinine ≥ 40 mL/min.
  8. Consentement éclairé signé.

A la randomisation :
  1. Réponse complète (RC ou RCi) après la chimiothérapie d’induction, selon les critères de l’IPCG (Abrey et al, 2005).
  2. Indice de Karnofsky ≥ 40%.

Critères de non-inclusion

  1. Lymphome non hodgkinien (CT-scan, biopsie de la moelle osseuse).
  2. Lymphome primitif du système nerveux central traité antérieurement.
  3. Lymphome primitif intraoculaire isolé.
  4. Lymphome de bas grade.
  5. Autre maladie maligne primaire.
  6. Immunodéficience préexistante (transplantation d’organe).
  7. Sérologie VIH positive.

Calendrier prévisionnel

Lancement de l'étude : Septembre 2015
Fin estimée des inclusions : Juin 2019
Nombre de patients à inclure : 295

Etablissement(s) participant(s)

> AP-HM - Centre Hospitalier Universitaire de la Timone

(13) Bouches-du-Rhône

Dr. Olivier CHINOT
Investigateur principal

> Centre Hospitalier d'Avignon Henri Duffaut

(84) Vaucluse

Coordonnateur(s)

Dr. Khe HOANG-XUAN

Hôpital universitaire La Pitié-Salpêtrière - AP-HP

Téléphone : 01 42 16 03 81

Email : khe.hoang-xuan@psl.aphp.fr

Promoteur(s)

Assistance Publique - Hôpitaux de Paris

Dernière mise à jour le 03 mai 2019