PENELOPE B - PACS 13 - BIG 1‐13
Etude de phase III, évaluant le palbociclib (PD-0332991), un inhibiteur de la Cyclin‐Dependent Kinase 4/6, chez les patientes présentant un cancer du sein initial RH+, HER2-, à haut risque de rechute après chimiothérapie néo-adjuvante

Phase : III

Type d'essai : Interventionnel

Etat de l'essai : Ouvert

Objectif principal

Comparer la survie sans maladie invasive (iDFS) pour le palbociclib versus le placebo chez des patientes avec un cancer du sein invasif résiduel et un score CPS-EG élevé après une chimiothérapie néoadjuvante et recevant un traitement hormonal adjuvant standard pour un cancer du sein RH positif/HER2- normal.

Objectifs secondaires

L'iDFS (Invasive disease-free survival) n'incluant pas les cancers secondaires non mammaires.
La survie globale (SG).
La survie sans récidive à distance (SSRD).
La survie sans rechute locorégionale (SSRLR).
L'iDFS par groupe de traitement chez les patientes avec des tumeurs luminales B (identifiées par ex. par le test PAM50 ou tout autre test disponible sur le marché au moment de l'analyse).
La compliance et l'innocuité selon les critères NCI-CTCAE Version 4.0.
Les résultats rapportés par les patientes.
Les résultats de santé en termes économiques.
Explorer les éventuelles interactions médicamenteuses (IM) pour l'association palbociclib / traitement hormonal chez un sous-ensemble de cette population de patientes.
Explorer les corrélations entre l'exposition et les résultats d'efficacité et/ou d'innocuité.

Résumé / Schéma de l'étude

Palbociclib (125 mg ) / placebo, per os une fois par jour pendant 21 jours. Cures de 28 jours.

Critères d'inclusion

  1. Carcinome du sein invasif unilatéral ou bilatéral primaire confirmé par histologie.
  2. Maladie invasive résiduelle après traitement néoadjuvant soit dans le sein, soit sous forme d'invasion ganglionnaire résiduelle.
  3. Confirmation centrale que le cancer est récepteur hormonal-positif. 
  4. Évaluation centrale du statut de Ki-67, pRB et cycline D1.
  5. Les patientes doivent avoir reçu une chimiothérapie néoadjuvante d'au moins 16 semaines.
  6. Un traitement chirurgical adéquat incluant la résection de toute maladie cliniquement évidente et la dissection homolatérale des ganglions lymphatiques axillaires. La résection histologiquement complète (R0) du carcinome canalaire in situ et invasif est requise en cas de chirurgie de conservation du sein en traitement final. Absence nécessaire de maladie résiduelle importante évidente (R2) après une mastectomie totale (une résection R1 est acceptable). Le curage axillaire n'est pas nécessaire chez les patientes avec une biopsie des ganglions sentinelles négative avant (pN0, pN+ (mic)) ou après (ypN0, ypN+ (mic) la chimiothérapie néoadjuvante.
  7. Radiothérapie adjuvante terminée.
  8. Pas de rechute locorégionale ou distante évidente pendant ou après la chimiothérapie préopératoire.
  9. Un score de stade clinico-pathologique - œstrogène/grade (CPS-EG) 3. 
  10. Age d'au moins 18 ans au moment du diagnostic.

Critères de non-inclusion

  1. Réactions d'hypersensibilité sévères connues aux composés similaires au palbociclib, aux excipients du palbociclib/placebo ou aux traitements hormonaux.
  2. Fonction organique inadéquate immédiatement avant la randomisation :
    1. Hémoglobine < 10 g/dL.
    2. PNN < 2.0 x 109/L.
    3. Plaquettes < 100 x 109/L.
    4. ASAT et ALAT > 1,5 x LSN.
    5. Phosphatases alcalines > 2,5 x LSN.
    6. Bilirubine > 1,25 x LSN.
    7. Créatinine > 1,25 x LSN ou clairance de la créatinine < 60 mL/mn.
  3. Présence d'une maladie systémique sévère ou non contrôlée.
  4. Évidence d'infection, y compris dans une de plaie, de VIH ou d'hépatite.
  5. QTc > 480 msec ou antécédents familiaux ou personnels de syndrome du QT long ou court, de syndrome de Brugada ou antécédents connus de prolongation du QTc ou de torsades de Pointes (TdP).
  6. Troubles électrolytiques non maîtrisés qui pourraient renforcer les effets d'un médicament qui prolonge le QTc (par ex. hypocalcémie, hypokaliémie, hypomagnésémie).
  7. Maladie inflammatoire intestinale active ou diarrhée chronique, syndrome de l'intestin court ou toute chirurgie des voies gastro-intestinales supérieures, y compris une résection gastrique.
  8. Traitement hormonal néoadjuvant antérieur.
  9. Traitement antérieur avec un inhibiteur de CDK4/6.

Calendrier prévisionnel

Lancement de l'étude : Mars 2015
Fin estimée des inclusions : Février 2018
Nombre de patients à inclure : 1250 patientes dont 100 en France

Etablissement(s) participant(s)

> Centre Antoine Lacassagne (CAL)

(06) Alpes-Maritimes

Pr. Jean-Marc FERRERO
Investigateur principal

> Institut Sainte-Catherine (ISC)

(84) Vaucluse

Dr. Julien GRENIER
Investigateur principal

Coordonnateur(s)

Pr. Hervé BONNEFOI

Institut Bergognié - CLCC Bordeaux

Promoteur(s)

UNICANCER

German Breast Group

Email : penelope@germanbreastgroup.de

Dernière mise à jour le 28 juillet 2017