GORTEC 2014-03 - SALTORL
Etude de phase III de préservation laryngée comparant une Chimiothérapie d’induction associant le Cisplatine, le 5-Fluorouracile et le Docétaxel (TPF) suivie de Radiothérapie à une Radiothérapie associée à l’administration concomitante de Cisplatine

Phase : III

Type d'essai : Interventionnel

Etat de l'essai : Ouvert

Objectif principal

Comparer la survie sans dysfonctionnement laryngé ou pharyngo-œsophagien 2 ans après la fin du traitement, obtenue par la trithérapie (TPF) suivie d’une radiothérapie externe ou par l’association concomitante de radiothérapie externe et de Cisplatine.

Objectifs secondaires

Survie globale.
Survie sans récidive.
Contrôle locorégional.
Métastases à distance (incidence et survie).
Préservation laryngée.
Taux de réponse à la chimiothérapie d’induction.
Toxicité aiguë et tardive.
Faisabilité et morbidité de la chirurgie de rattrapage.
Qualité de la fonction laryngée et pharyngo-œsophagienne.
Analyse des paramètres en fonction des critères de stratification.

Résumé / Schéma de l'étude

L'objectif est d’évaluer, en terme de survie sans dysfonctionnement laryngé ou pharyngooesophagien deux modalités d’association chimioradiothérapie séquentielle (chimiothérapie d’induction suivie de radiothérapie) ou concomitante : (chimiothérapie pendant la radiothérapie).

Bras A : Chimiothérapie d’induction suivie de Radiothérapie.
Cycle de chimiothérapie d’induction TPF : Docétaxel 75 mg/m² administré à J1 de chaque cure, toutes les 3 semaines par perfusion intraveineuse (IV) d'une heure suivie du Cisplatine 75 mg/m² administré à J1 par perfusion d'une heure suivie elle-même du 5-FU, 750 mg/m²/j administré en perfusion continue de J1 à J5 (soit 120 heures).
Les cycles seront répétés toutes les 3 semaines jusqu'à un total de 3 cycles.
Le traitement sera interrompu en cas de progression, de toxicité inacceptable, ou en cas de refus du patient. Pour les patients en progression, ils seront traités selon les habitudes de chaque centre.

Bras B : Radiothérapie concomitante au Cisplatine.
Traitement associé à la radiothérapie : Cisplatine : 100 mg/m² administré en IV d’une heure à J1, J22 et J43 de la radiothérapie.

Critères d'inclusion

  1. Carcinome épidermoïde du larynx ou de l’hypopharynx (à l’exclusion de la région rétro-cricoaryténoïdienne et de la paroi postérieure), histologiquement prouvé, localement avancé relevant d’une (pharyngo)-laryngectomie totale à la condition que cette dernière soit réalisable d’emblée et ne nécessite pas une hypopharyngectomie circulaire :
    1. T2 non accessible à une laryngectomie partielle supra-cricoïdienne ou non.
    2. T3 sans infiltration massive de l’endolarynx par une lésion transglottique.
    3. N0 à N2c.
    4. Sans métastase à distance.
    5. Sans cancer associé, ni antérieur.
  2. Patient non traité antérieurement.
  3. Age > 18 ans et < 75 ans.
  4. PS 0 ou 1 selon l’OMS.
  5. Volume tumoral évaluable selon les critères RECIST.
  6. Absence de métastase à distance, confirmée par TDM thoracique, échographie abdominale (ou TDM) en cas d'anomalie de la fonction hépatique, et scintigraphie osseuse en cas de symptômes locaux.
  7. Absence de toute participation à un essai thérapeutique dans les 30 jours précédant l’inclusion.
  8. Absence de tout traitement anticancéreux concomitant.
  9. Absence de tout traitement chronique (3 mois) par corticoïde dont la posologie journalière est 20 mg/jour de methylprednisolone ou équivalent.
  10. Fonctions hématologiques : neutrophiles 1.5 x 109/l, plaquettes 100 x 109/l, hémoglobine 10 g/dl (ou 6,2 mmol/l).
  11. Fonction hépatique : bilirubine totale normale ; ASAT (SGOT) et ALAT (SGPT) ≤ 2.5 X LSN de chaque centre ; phosphatases alcalines ≤ 5 X LSN.
  12. Fonction rénale : créatinine sérique ≤ 120 µmol/l (1.4 mg/dl) ; si la créatinine est > 120 µmol/l, la clairance de la créatinine doit être 60 ml/min.
  13. Clairance de la créatinine calculée (formule de Crockcroft) ou mesurée ≥ 60 ml/min.
  14. Espérance de vie supérieure ou égale à 3 mois.
  15. Perte de poids inférieure à 10 % au cours des 3 derniers mois.
  16. Questionnaires VHI et DHI.
  17. Questionnaires de Qualité de Vie QLQ-C30 et QLQ-H&N35.
  18. Patient ayant donné son consentement écrit avant toute procédure spécifique du protocole.
  19. Les femmes et les hommes en âge de procréer doivent avoir accepté une contraception médicalement efficace pendant la durée du traitement et au moins 6 mois après l’arrêt des traitements à l’étude (Docétaxel, 5Fluorouracile et Cisplatine). Si une grossesse est déclarée par une patiente pu la partenaire d’un patient, elle doit être suivie pour connaître l’évolution de la grossesse.
  20. Vidéoscopie dynamique de la déglutition.

Critères de non-inclusion

  1. T3 trans-glottique avec infiltration massive de l’hémilarynx ou T4 avec lyse cartilagineuse massive ou tumeur de la région rétro-cricoarythénoïdenne ou de la paroi hypopharyngée postérieure.
  2. Tumeur nécessitant la réalisation d’une trachéotomie d’emblée.
  3. Tumeur accessible d’emblée à une chirurgie partielle.
  4. Tumeur nécessitant une hypopharyngectomie circulaire.
  5. Lésion ganglionnaire N3.
  6. Vaccination contre la fièvre jaune récente ou prévue.
  7. Déficit connu à la dihydropyrimidine deshydrogénase (DPD).
  8. Autre cancer antérieur ou concomitant, à l'exception d’un cancer in situ du col de l’utérus, d’un carcinome cutané (basocellulaire) ou cancer de la prostate contrôlé depuis plus de 3 ans. Les patients en rémission complète d’un cancer traité il y a plus de 5 ans peuvent être inclus dans l’étude.
  9. Les patients avec des ASAT ou ALAT > 1.5 LSN associés à des phosphatases alcalines > 2.5 LSN ne seront pas éligibles pour l’essai.
  10. Neuropathie périphérique symptomatique de grade 2 selon les critères NCICTC.
  11. Altération clinique de la fonction auditive.
  12. Autres pathologies médicales sérieuses concomitantes (liste non exhaustive) :
    1. Pathologie cardiaque instable malgré traitement.
    2. Infarctus de myocarde dans les 6 mois précédant l’entrée dans l’essai.
    3. Antécédents neurologiques ou psychiatriques tels que démence, convulsions .
    4. Infection sévère non contrôlée.
    5. Anomalies gastro-intestinales significatives, compris celles qui nécessitent une nutrition parentérale, ulcère gastroduodénal évolutif et antécédents d’interventions chirurgicales affectant l’absorption.
    6. Broncho-pneumopathie obstructive ayant nécessité une hospitalisation dans l'année précédant l’inclusion.
    7. Diabète instable ou autres contre-indications aux corticostéroïdes.
    8. Anomalie ophtalmologique significative.
    9. Eczéma modéré ou sévère.
  13. Allergie à l’iode.
  14. Hypersensibilité au Docétaxel, au Cisplatine ou à l’un de leurs excipients.
  15. Utilisation concomitante de phénytoïne, carbamazépine, barbituriques ou rifampicine.
  16. Présence, à la sélection, de facteurs d’ordre psychologique, familial, social ou géographique susceptibles de modifier l’observance du patient avec le protocole à l’étude et le suivi, constitue un critère de non-inclusion. Ces facteurs doivent être discutés avec le patient avant inclusion dans l’essai.
  17. Femmes enceintes ou allaitant.
  18. Patient (homme ou femme) en âge de procréer ne prenant pas de mesures contraceptives adéquates.

Calendrier prévisionnel

Lancement de l'étude : Juin 2015
Fin estimée des inclusions : Juin 2019
Nombre de patients à inclure : 440

Etablissement(s) participant(s)

> Institut Sainte-Catherine (ISC)

(84) Vaucluse

Dr. Marc ALFONSI
Investigateur principal

Coordonnateur(s)

Pr. Gilles CALAIS

Hôpital Bretonneau - Tours

Téléphone : 02 47 47 82 65

Email : gilles.calais@univ-tours.fr

Dernière mise à jour le 06 février 2018