TOTAL
Etude de phase II du brentuximab vedotin chez des patients atteints de lymphome T périphérique récidivant ou réfractaire traités par gemcitabine suivi d'une maintenance par brentuximab vedotin

Phase : II

Type d'essai : Interventionnel

Etat de l'essai : Ouvert

Objectif principal

L' objectif principal de l'étude est de déterminer l'efficacité du brentuximab vedotin chez des patients traités par gemcitabine pour un lymphome T périphérique récidivant ou réfractaire par le taux de réponse globale évaluée après 4 cycles de traitement selon les critères de réponse internationale du lymphome (Critères de Lugano 2014 – Réponse basée sur le CT-scan).

Objectifs secondaires

Efficacité du brentuximab vedotin chez des patients traités par gemcitabine pour un lymphome T périphérique récidivant ou réfractaire par le taux de survie sans progression, le taux de réponse complète, la durée de réponse pour les patients répondeurs, le délai avant échec du traitement, le délai avant le prochain traitement et la survie globale.
Efficacité du brentuximab vedotin en entretien évaluée par la survie sans progression, la durée de réponse et la survie globale.
Taux de réponse global selon l'évaluation de la TEP.
Toxicité du brentuximab vedotin chez les patients atteints de lymphome T périphérique récidivant ou réfractaire traités par gemcitabine selon la terminologie NCI-CTCAE v4.03.
Toxicité du traitement de maintenance par brentuximab vedotin selon la terminologie NCI-CTCAE v4.03.

Résumé / Schéma de l'étude

Les patients traités par gemcitabine recevront du brentuximab vedotin (GBV) pendant 4 cycles d'induction.
Les patients qui obtiendront une réponse partielle ou complète et qui seront éligibles recevront une greffe de cellules souches autologue ou allogénique.
Les patients qui obtiendront une réponse partielle ou complète et qui ne seront pas éligibles à une greffe (autologue ou allogénique) recevront un traitement d'entretien avec du brentuximab vedotin toutes les 3 semaines pour 12 perfusions.

Induction GBV (4 cycles) : Brentuximab vedotin, 1.8 mg/kg à J8 d’un cycle de 28 jours.
Traitement standard : Gemcitabine, 1000 mg/m² à J1 et J15 d’un cycle de 28 jours.
Maintenance BV (jusqu’à 12 cycles) : Brentuximab vedotin, 1.8 mg/kg à J1 d’un cycle de 21 jours.

Critères d'inclusion

  1. Hommes et femmes de 18 à 80 ans.
  2. Comprendre et signer volontairement le document de consentement éclairé avant toute évaluation ou procédure liée à l'étude.
  3. Patients capables de se conformer au calendrier des visites de l'étude et aux exigences du protocole.
  4. Lymphome T périphérique (Classification OMS 2016), CD30+ (au minimum 5% de cellules en lecture locale) pour lesquels un traitement par gemcitabine est une option ; une biopsie à la rechute est fortement recommandée.
  5. Maladie récidivante après au moins une (et pas plus de trois) ligne de traitement ou qui étaient réfractaires à une première ligne de traitement ou à une ligne suivante.
  6. Stade Ann Arbor de I à IV.
  7. Performance status ≤ 2 selon l’échelle ECOG.
  8. Au moins une lésion mesurable, nodale ou extra-nodale de 1,5 cm ou plus.
  9. Test de grossesse négatif pour les femmes en âge de procréer.
  10. Les femmes en âge de procréer doivent utiliser une méthode efficace de contraception (hormonale, dispositif intra-utérin, diaphragme avec spermicide, préservatif avec spermicide ou abstinence) pendant toute la période de traitement et jusqu’à 6 mois après la fin du traitement.
  11. Les hommes doivent utiliser une méthode efficace de contraception pendant la période de traitement et jusqu’à 6 mois après la fin du traitement.

Critères de non-inclusion

  1. Toute condition médicale significative ou anomalie de laboratoire non liée au lymphome T périphérique, ou une maladie psychiatrique qui empêcherait le patient de participer à l'étude et de signer le formulaire de consentement éclairé.
  2. Toute condition qui modifie la capacité d'interprétation des données de l'étude.
  3. Autres types de lymphomes, par exemple lymphome à cellules B.
  4. Envahissement du système nerveux central et / ou méningé par le lymphome T périphérique.
  5. Signes ou symptômes de leuco-encéphalopathie multifocale progressive.
  6. Neuropathie périphérique préexistante de grade ≥ 2, quelle que soit la cause.
  7. Hypersensibilité connue aux protéines recombinantes, aux protéines murines ou à tout excipient contenu dans la formulation du brentuximab vedotin.
  8. Contre-indication à l’un des produits utilisés dans la chimiothérapie.
  9. Sérologies HIV ou HTLV1 positives.
  10. Hépatite B ou C active ; les porteurs chroniques de l’hépatite B sans présence d’ADN du VHB circulant sont éligibles ; les patients atteints d’hépatite C non active (transaminases normales) sont éligibles.
  11. Infection bactérienne, virale ou fongique, chronique ou aiguë, cliniquement significative, non traitée.
  12. L'une des anomalies de laboratoire suivantes :
    1. Polynucléaires neutrophiles (valeur absolue) < 1500/mm3 (1.5 x 109/L).
    2. Plaquettes < 75 000/mm3 (75 x 109/L).
    3. ASAT (SGOT) ou ALAT (SGPT) ≥ 3.0 x LSN. Les ASAT (SGOT) ou ALAT (SGPT) peuvent atteindre jusqu'à 5 x LSN si leur élévation peut être attribuée à la présence d'une tumeur hématologique / solide dans le foie.
    4. Bilirubine totale > 1.5 x LSN.
    5. Lipase sérique > 2 x LSN.
    6. Créatinine sérique > 2.0 mg/dL et / ou clairance de la créatinine ou clairance de la créatinine calculée < 40 mL/minute.
    7. Hémoglobine < 8 g/dL.
  13. Tumeur maligne autres que le lymphome T périphérique nécessitant un traitement systémique.
  14. Traitement antérieur par brentuximab vedotin.
  15. Traitement antérieur par gemcitabine.
  16. Femmes enceintes ou allaitantes, ou femmes en âge de procréer qui ne veulent pas utiliser une méthode adéquate de contraception pendant la durée de l'étude.
  17. Antécédents connus de l'une des affections cardiovasculaires suivantes :
    1. Infarctus du myocarde dans les 2 ans avant l’inclusion.
    2. Insuffisance cardiaque de classe III ou IV selon les critères de la New York Heart Association (NYHA).
    3. Preuve d’une maladie cardiovasculaire non contrôlée en cours, y compris : arythmie cardiaque, insuffisance cardiaque congestive, angine de poitrine ou signes électrocardiographiques d'ischémie aiguë ou de trouble de la conduction.
    4. Preuve récente (dans les 6 mois avant la première dose de traitement de l'étude) d'une fraction d'éjection du ventricule gauche < 50%.
  18. Patients qui n'ont pas terminé un traitement antérieur de chimiothérapie et / ou d'autres agents expérimentaux depuis au moins 5 demi-vies de la dernière dose de ce traitement antérieur.
  19. Diagnostic ou traitement pour un cancer dans les 3 ans précédant la première dose de traitement à l’étude ou diagnostic précédant pour un autre cancer et présentant des signes de maladie résiduelle ; les patients atteints de cancer de la peau autre que mélanome ou de carcinome in situ de tout type ne sont pas exclus s'ils ont bénéficié d’une résection complète.

Calendrier prévisionnel

Lancement de l'étude : Avril 2018
Fin esstimée des inclusions : Octobre 2019
Nombre de patients à inlcure : 70

Etablissement(s) participant(s)

> Institut Paoli-Calmettes (IPC)

(13) Bouches-du-Rhône

Dr. Réda BOUABDALLAH
Investigateur principal

> Centre Hospitalier d'Avignon Henri Duffaut

(84) Vaucluse

Dr. Hacene ZERAZHI
Investigateur principal

Coordonnateur(s)

Dr. Richard DELARUE

Hôpital Necker - AP-HP

Promoteur(s)

THE LYMPHOMA ACADEMIC RESEARCH ORGANISATION (LYSARC)

Mme Marion BONHOMME

Chef de Projet

Téléphone : 04 27 01 27 14

Dernière mise à jour le 30 octobre 2018