EQoL-MDS
Etude clinique multicentrique de phase II qui évalue l’Eltrombopag dans le traitement de la thrombopénie dans les Syndromes Myélodysplasiques de risque faible ou int-1 selon l’index IPSS

Phase : II

Type d'essai : Interventionnel

Etat de l'essai : Ouvert

Objectif principal

Evaluer le taux de réponse : une réponse plaquettaire selon les critères de l’IWG 2006 (Cheson BD, et al. Blood, 2006) dans les 6 premiers mois de traitement.
Evaluer la toxicité et la tolérance en termes de fréquence des événements indésirables.

Objectifs secondaires

Evaluer les indices de Qualité de la Vie (QdV).
Evaluer la fréquence des transfusions de plaquettes.
Evaluer la durée de l'indépendance transfusionnelle.
Evaluer le temps de réponse (temps entre le début du traitement et l'obtention de la réponse).
Evaluer l'incidence et la gravité des évènements hémorragiques, selon l'échelle “Bleeding Scale” de l'OMS.
Evaluer la survie globale (SG) à 2 et 5 ans.
Evaluer la survie sans leucémie (SSL) à 2 à 5 ans.
Etudier la pharmacocinétique.

Résumé / Schéma de l'étude

2/3 de patients inclus seront traités par Eltrombopag, 1/3 avec placebo.
La phase de traitement est de 6 mois. Après la phase de traitement, les patients seront suivis jusqu'à la progression de la maladie et/ou la mort.

La dose initiale d’Eltrombopag ou placebo de 50 mg, administré par voie orale en mono-administration, sera augmentée de 50 mg toutes les 2 semaines jusqu'à un maximum de 300 mg. L'augmentation de la posologie ne sera envisagée que pour les personnes qui ont toléré le dosage précédent, compte tenu de la blastose médullaire, périphérique et du taux de plaquettes.

Critères d'inclusion

  1. Patients âgé de ≥ 18 ans présentant un SMD stable de faible risque selon l’IPSS ou int-1 avec une blastose médullaire < 5% sans caryotype défavorable.
  2. Numération plaquettaire (PLT) < 30 G/L dans les 4 semaines qui précédent la randomisation.
  3. Inéligibilité aux autres traitements (comme l'azacitidine) ou inéligibilité à la chimiothérapie intensive ou à la greffe autologue ou allogénique.
  4. Disponibilité des données de transfusions de plaquettes pour une période de 8 semaines avant la randomisation.
  5. Myélogramme de moins de 2 mois avant la randomisation (morphologie, cytogénétique). La BOM est optionnelle mais recommandée si le myélogramme est pauvre ou s’il existe des signes évocateurs de myélofibrose.
  6. Il est permis d’utiliser des agents stimulant l'érythropoïèse (ASE), chez les patients atteints d'anémie, ou des G-CSF, chez les patients ayant une neutropénie sévère et infections récurrentes selon les recommandations de la « SOCIETA ITALIANA DI EMATOLOGIA » SIE 2010.
  7. Performance status : ECOG < 3.
  8. Absence de dysfonction hépatique ou rénale définie par les critères suivants :
    1. Bilirubine totale (à l'exception du syndrome de Gilbert) ≤ 1,5 x LSN.
    2. ALT et AST ≤ 3 x LSN.
    3. Créatinine ≤ 2 x la normale.
    4. L'albumine ne doit pas être < 20% x LIN.
  9. Les sujets doivent pratiquer des méthodes de contraception acceptable. Les sujets de sexe féminin (ou les partenaires des sujets masculins) doivent être soit non susceptibles de procréer (hystérectomie, ovariectomie bilatérale, la ligature des trompes bilatérale ou post-ménopausique > 1 an), ou en âge de procréer et doivent accepter l'utilisation d'une méthode de contraception très efficace : 2 semaines avant l'administration du médicament de l'étude, tout au long de l'étude, et 28 jours après l'achèvement ou l'interruption prématurée de l'étude.
  10. Capacité de comprendre et de suivre les instructions et les consignes du protocole.
  11. Consentement éclairé, signé et daté.

Critères de non-inclusion

  1. SMD avec risque IPSS intermédiaire-1 avec caryotype défavorable, intermédiaire-2 ou élevé.
  2. Cancer autre que le SMD traités avec une chimiothérapie systémique et/ou radiothérapie dans les 2 années précédant l'étude.
  3. Traitement précédent par Romiplostim ou d'autres agonistes TPO-R.
  4. Maladie cardiovasculaire préexistante ou arythmie associée à un risque d'accident thromboembolique ou QTc > 450 msec (QTc > 480 en cas de bloc de branche).
  5. Fibrose médullaire qui empêche l'aspiration de la moelle osseuse.
  6. Monocytose périphérique > 1000/uL.
  7. Leucocytose ≥ 25000/uL précédant le Jour 1 du traitement à l’étude.
  8. Allaitement ou grossesse au moment du screening.
  9. Alcoolisme sévère ou toxicomanie.
  10. Traitement avec un autre médicament expérimental dans les 30 jours avant la première dose de médicament à l'étude.
  11. Infection active.
  12. Infection par VHB, VHC ou VIH.
  13. Antécédents thrombo-emboliques.

Calendrier prévisionnel

Lancement de l'étude : Juin 2011
Fin estimée des inclusions : Juin 2019
Nombre de patients à inclure : 174

Etablissement(s) participant(s)

> CHU de Nice

(06) Alpes-Maritimes

Dr. Laurence LEGROS - Hôpital l’Archet
Investigateur principal

> Institut Paoli-Calmettes (IPC)

(13) Bouches-du-Rhône

Pr. Norbert VEY
Investigateur principal

> Centre Hospitalier d'Avignon Henri Duffaut

(84) Vaucluse

Dr. Borhane SLAMA
Investigateur principal

Coordonnateur(s)

Pr. Pierre FENAUX

Hôpital Saint-Louis - AP-HP

Email : pierre.fenaux@sls.aphp.fr

Dernière mise à jour le 21 septembre 2017