EUROSARC
Essai de phase III, randomisé, évaluant l’efficacité d’une chimiothérapie standard par rapport à une chimiothérapie adaptée au type histologique, chez des patients ayant un sarcome des tissus mous à haut risque en situation néoadjuvante

Phase : III

Type d'essai : Interventionnel

Thème spécifique : Cancers Rares

Etat de l'essai : Ouvert

Objectif principal

Comparer l’efficacité d’une stratégie comprenant une chimiothérapie standard à pleines doses ou une chimiothérapie spécifique adaptée au profil histologique.

Objectifs secondaires

Comparer l’effet des deux stratégies sur la survie globale.
Déterminer le taux de réponses objectives, (RECIST et critères CHOI) dans le bras standard et dans chacun des types histologiques.
Comparer la probabilité de réponse d’une chimiothérapie dans chacune des deux stratégies.
Déterminer le taux de réponses pathologiques induites par une chimiothérapie néoadjuvante dans chacun des deux bras.
Etudier la faisabilité de l’intégration d’une chimiothérapie néoadjuvante à un traitement locorégional néoadjuvant par radiothérapie.
Evaluer par TEP-scan, la réponse à la chimiothérapie adaptée au profil histologique.

Résumé / Schéma de l'étude

Une biopsie est réalisée, puis les patients sont répartis en 2 groupes en fonction du type histologique.

Les patients du premier groupe sont randomisés en 2 bras de traitement :
  - Bras A : Les patients reçoivent une chimiothérapie standard associant l’épirubicine et l’ifosamide.
  - Bras B : Les patients reçoivent une chimiothérapie spécifique adaptée au type histologique : 
      1 - Sarcome pléomorphe indifférencié : les patients reçoivent de la gemcitabine et du docétaxel.
      2 - Liposarcome myxoïde ou à cellules rondes : les patients reçoivent de la trabectedine.
      3 - Synovialosarcome : les patients reçoivent de l’ifosfamide.
      4 - Tumeur maligne des gaines nerveuses périphériques : les patients reçoivent de l’ifosfamide et de l’étoposide.
      5 - Léiomyosarcome : les patients reçoivent de la gemcitabine et de la dacarbazine.
Les patients du deuxième groupe reçoivent un traitement selon les mêmes modalités que dans le bras A.
Pour tous les patients, le traitement est répété jusqu’à 3 cures.

Critères d'inclusion

  1. Age ≥ 18 ans.
  2. Maladie initiale ou récidive locale d’un sarcome des tissus mous (STS), avec composante fusocellulaire ou pléomorphique,
    1. appartenant à l’un des sous-types suivants pour la randomisation : sarcome pléomorphe indifférencié (comme histiocytome fibreux malin), liposarcome myxoïde/à cellules rondes, synovialosarcome, tumeur maligne des gaines nerveuses périphériques, léiomyosarcome ;
    2. ou appartenant à l’un des sous-types suivants pour l’enregistrement : myxofibrosarcome, sarcome fusocellulaire indifférencié, liposarcome pléomorphe, rhabdomyosarcome pléomorphe,
    3. ou appartenant à l’un des deux groupes précédents mais n’étant pas évaluables pour l’analyse de la réponse tumorale, (diagnostique histologique effectué selon les critères OMS et validé par relecture anatomopathologique centralisée avant la randomisation).
  3. Haut grade de malignité : grade 3/3 (classification de Coindre), ou grade 2 à la biopsie en cas d’évidence radiologique de la présence de plus de 50 % de nécrose dans la tumeur.
  4. Lésion localisée dans les extrémités, la ceinture ou le tronc (paroi abdominale et/ou thoracique).
  5. Tumeur initiale (visible ou mal réséquée) ≥ 5 cm à l’évaluation radiologique (Scanner ou IRM), ou récidive locale quelque soit la taille.
  6. FEVG ≥ 50 %.
  7. Indice de performance < 2 (OMS).
  8. Données hématologiques : leucocytes > 3,5 x 109/L, polynucléaires neutrophiles > 1,5 x 109/L, plaquettes > 150 x 109/L, hémoglobine > 11 g/dL.
  9. Fonction rénale : créatinine < 1,3 mg/dL.
  10. Tests biologiques hépatiques : transaminases < 2 x LSN, si phosphatases alcalines (PAL) > 2.5 x LSN, la fraction hépatique des PAL et/ou les Gamma GT doivent être dans les valeurs limites de la normale, bilirubine < 1,5 mg/dL.
  11. Test de grossesse négatif pour les femmes et contraception efficace pour les hommes et les femmes en âge de procréer.
  12. Consentement éclairé signé.

Critères de non-inclusion

  1. Présence de métastases à distance.
  2. Antécédent d’autre cancer dans les 5 ans précédent l’inclusion, excepté un carcinome in situ du col utérin et un cancer basocellulaire de la peau, traités de manière curative.
  3. Type histologique autre qu’un sarcome mentionné en critère d’inclusion.
  4. Traitement antérieur par chimiothérapie et/ou radiothérapie.
  5. Toute condition médicale limitant l’espérance de vie ≤ 2 ans, ou limitant la compliance ou risquant, selon l’avis de l’investigateur, d’interférer de façon significative avec la toxicité des traitements à l’étude.
  6. Affection cardiovasculaire > grade 2 (NYHA).
  7. Infection bactérienne, virale ou fongique non contrôlée.
  8. Affection psychiatrique sérieuse empêchant le patient de donner un consentement éclairé ou limitant la compliance.
  9. Impossibilité de se soumettre à un suivi adéquate.
  10. Femme enceinte ou allaitant.

Calendrier prévisionnel

Lancement de l'étude : Juin 2011
Fin estimée des inclusions : Février 2019
Nombre de patients à inclure : 350

Etablissement(s) participant(s)

> Institut Paoli-Calmettes (IPC)

(13) Bouches-du-Rhône

Coordonnateur(s)

Dr. Alessandro GRONCHI

Irccs Istituto Nazionale Dei Tumori, Milano, Italy

Email : alessandro.gronchi@istitutotumori.mi.it

Promoteur(s)

Italian Sarcoma Group

Dernière mise à jour le 28 décembre 2018