Recherche & Essais cliniques

La recherche clinique

La recherche clinique en cancérologie vise à découvrir les moyens d'améliorer la prise en charge et le traitement des cancers, principalement via l’étude de nouveaux médicaments ou associations de médicaments contre la maladie ou ses effets secondaires, de nouvelles façons de les administrer, ou encore sur de nouvelles techniques de traitement, de diagnostic,… 
 
Elle contribue à l’amélioration des connaissances, au progrès médical et à l’évolution des prises en charge : de fait, elle se doit d’être intégrée au parcours de soins du patient atteint de cancer, car elle représente une véritable alternative face aux traitements conventionnels. Cet enjeu majeur et incontournable est décrit dans le Plan cancer 2014-2019 dont l’objectif 5 vise à « accélérer l’émergence de l’innovation au bénéfice des patients » en dynamisant la recherche clinique en cancérologie.

A l’heure actuelle, La loi N°2012-300 du 5 mars 2012 dite « Loi Jardé » et ses décrets, introduit la notion de recherche impliquant la personne humaine et modifie les concepts qui portaient sur les recherches biomédicales interventionnelles (médicaments et les dispositifs médicaux) et non interventionnelles (études observationnelles).
La modification essentielle issue de la « Loi Jardé » est la création de 3 catégories de recherches en fonction du risque et de la contrainte ajoutés par la recherche.

Maj Loi Jardé

Pour en savoir plus :

> Sur la Loi Jardé 
 

> Sur la recherche clinique (site de l’INCa)

La recherche fondamentale

La recherche fondamentale, axée sur la biologie du cancer, permet d’accroitre la compréhension de l’apparition, de l’évolution et de la progression du cancer. Les connaissances produites par ce type de recherche contribuent aux avancées diagnostiques, thérapeutiques et pronostiques de la prise en charge en oncologie.

> En savoir plus sur la recherche fondamentale (site de l'INCa)

 

La recherche translationnelle 

La recherche translationnelle a pour objectif d’accélérer la diffusion des connaissances entre les différents aspects de la recherche et la clinique (mise en œuvre au bénéfice des patients).

> En savoir plus sur la recherche translationnelle (site de l'INCa)


La recherche communautaire

L'association Seintinelles est à l'origine de la création de la 1ère plateforme de recherche collaborative sur le cancer en France. Son objectif est d'accélérer la recherche dans ce domaine grâce à une collaboration entre les chercheurs, proposant des études sur le cancer, et les citoyens, qui se portent volontaires pour y participer.
> En savoir plus sur l'association Seintinelles

Tout le monde peut s’inscrire sur la plateforme des Seintinelles : hommes et femmes, malades (quelque soit le type de cancer) et entourage, professionnels de santé,.... S’inscrire engage simplement à recevoir une newsletter par email lorsqu’un chercheur a besoin de volontaires sains ou malades pour une étude. En fonction des critères recherchés et s'ils le souhaitent, les inscrits décident ou non d'y participer. Pour les chercheurs, il s'agit de mener à bien des études en recrutant plus facilement des participants.
> Vidéo explicative des Seintinelles

La plateforme Seintinelles permet ainsi le recrutement de volontaires dans tous les types d'études, hors recherche biomédicale. Par exemple, les dernières études proposées concernaient l'impact du cancer sur la vie professionnelle, sur les conjoints de personnes malades, sur les aidants, sur le retour au travail ou encore sur les effets secondaires des traitements du cancer du sein.
> En savoir plus sur les études en cours

Dernière mise à jour le 05 octobre 2017