Préservation de la fertilité masculine

L'incidence des cancers chez l'homme est d'environ 200 000 nouveaux cas par an en France, mais seulement 2 500 autoconservations de sperme sont réalisées en moyenne chaque année.

La proportion d'adolescents (12-17 ans) qui ont recours à l'autoconservation de sperme tend à s'améliorer, mais reste plus faible que chez l'adulte jeune (18-25 ans). Chez l'enfant, la conservation de tissu testiculaire est peu pratiquée, en dehors de certains centres experts.
 

Sources : Références bibliographiques
 

   

Dernière mise à jour le 27 février 2017